AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand faut y aller... Faut y aller!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Quand faut y aller... Faut y aller!   Ven 16 Jan - 22:17

Le verdict de ces chers paternels était tombé! Lily allait devoir consulter un psy, car ses parents la prenait pour une névrosé... Depuis quand s'envoyer en l'air était une névrose? Il lui avait toujours laissé passé le moindre de ces caprices, et voilà qu'ils avaient un regain d'autorité. Et pourquoi me direz vous? Une broutille, trois fois rien, des clous!! Ils se transformait en mormons ou quoi les deux vieux? Après tout elle était libre de faire ce qu'elle voulait de son corps, à deux ou plus... Après tout, il n'y avait pas mort d'homme! Il l'avait juste surprise en train de faire une gâterie à deux mecs de sa classe... Si seulement il savait... Ils en feraient une attaque!

Toujours est il que cela faisait déjà dix minutes que la grosse berline allemande de son père roulait, et Lily ne lui avait pas décroché un mot de tout le trajet, préférant faire semblant d'admirer le paysage qui défilait. Et étant donné qu'elle avait pris soin de mettre une énorme paire de lunettes de soleil, il ne pouvait justement pas voir qu'elle se contrefichait totalement des rues de San Francisco qui défilait devant ses grands yeux bleus. Et quand la voiture se stoppa enfin, elle ne pipa mot, se contentant de descendre en ignorant totalement ce pauvre François.

La secrétaire m'appellera une fois ton rendez vous avec le docteur Parkinson terminé, donc tu m'attends ici et tu ne va pas te balader je te récupèrerai. Et pas d'entourloupes jeune fille!

Lily soupira un grand coup et après avoir attrapé son sac à main, elle se tourna vers son père pour enfin daigner lui adresser la parole, mais le ton n'était pas des plus amical, bien au contraire.

C'est bon t'as fini ton laïus de pseudo père bien sous tout rapport? Je peux y aller? Dit elle en haussant un sourcil agacé.

Pour toute réponse, Mr Delice se pinça l'arrête du nez en secouant la tête de dépit. Mais qu'avait il bien pu faire au bon Dieu pour mériter ça? Qu'est ce qu'ils avaient bien pu louper dans l'éducation de leur fille pour qu'elle se comporte comme ça? Mais il ne s'attarda pas en discussion stérile avec sa fille, sachant pertinemment que c'était peine perdu et lorsque la demoiselle pris le chemin du cabinet, il démarra en trombe pour aller vaquer à ses propres occupations.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à le jeune Miss Delice qui semblait prendre tout son temps pour gagner la salle le cabinet de ce cher Docteur. Et lorsqu'enfin elle arriva devant la porte, elle poussa un énième soupir de dépit avant d'en actionner la poignée. La secrétaire l'accueillit avec un sourire, qu'elle se garda bien de lui rendre, et celle ci l'invita à s'assoir le temps que le Docteur finisse sa consultation. Ce qu'elle fit sans attendre et sans même un mot pour celle ci. Elle ne défit pas non plus de sa veste et de ses lunettes de soleil, se contentant de rester droite sur sa chaise les bras croisé. Il ne restait plus qu'à être patiente et attendre que ce vieux fou en termine avec son patient pour bacler tout ça et enfin rentrer chez elle!
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Quand faut y aller... Faut y aller!   Dim 18 Jan - 14:51

C'est qu'il en avait du boulot ce bon vieux Parkinson. Il avait eu affaire à autant de cas d'école que c'en était inimaginable. Il pouvait ouvrir une société à stagiaire étudiant en psychologie. Idée à exploiter.
Il consulta son carnet de rendez-vous pour se préparer à sa prochaine consultation... Delice Lily, méthode possible à l'hypnose. Encore un sujet très intéressant...

Il fit entrer la demoiselle nonchalante habillée comme une star qui voulait passer inaperçue. N'avaient-ils jamais compris qu'en se camouflant de la sorte, ils attiraient plus les regards qu'autre chose ?
Enfin, toujours est-il qu'il lui demanda de se déshabiller :

"Bonjour mademoiselle Delice, Dr. Parkinson."

Il marqua une pause pour lui faire comprendre que c'était à son tour d'être bienséante... Mais rien ne vint. Il n'était pas dans les habitudes de la jeunesse d'être un minimum poli apparemment.

"Si vous me faisiez l'honneur de vous démasquer le visage s'il vous plait ?"

Après avoir obtenu ce qu'il voulait, il poursuivit :

"Bien, si vous me racontiez ce qui vous amène ici ? Mais je vous préviens gentiment, ne me dites pas qu'on vous force à venir. Si vous êtes ici, cela doit être de votre plein gré, il faut que vous m'ouvriez votre coeur, et que vous me racontiez en détail l'évènement qui a déclenché votre venue ici."

La demoiselle a été surprise par ses parents dans sa chambre avec deux garçons... cela n'était pas en soit grave pour une demoiselle consentante et consciente, et qui se protégeait. Et ce n'était pas le pire que docteur Parkinson eut à traité. Un jour une patiente s'est même jeté sur son bureau en arrachant ses vêtements... Quelle belle journée, dommage que la sécurité dut intervenir.
Non, ce n'aurait pas été grave si ces compulsions ne cachaient pas une peur derrière. Elle cachait son attirance pour les femmes en jetant son dévolue sur un homme.

Restait à savoir pourquoi l'homosexualité l'effrayait. Pour le regard des autres ? Bien sûr que non, elle était sûrement connue pour être la nympho de service... Alors :

« Pourquoi ? »

C'était une très bonne question qui trouverait une réponse avec...

 »L'hypnose, cela vous permettra de faire le point avec vous même. Vous serez en plein rêve, et peut-être qu'une réponse s'offrira à vous. Cela vous tente-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
 

Quand faut y aller... Faut y aller!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: San Francisco :: La zone huppé-