AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En route vers Techyo ! (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lysander Reander
avatar

Cryptomanie chronique

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 18
XP : 13

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Jeu 12 Aoû - 22:04

*C'est de pire en pire ... Est-ce que le Docteur sait au moins où il envoie ses patients ?*

Lui qui croyait être au bout de ses surprise, voilà qu'il venait de se changer en Sphinx ! Dire qu'il avait mis ses vêtements chics pour sortir de l'asile, et maintenant ils ressemblent à un tas de chiffons. Et pour couronner le tous, Melena, toujours de mauvaise humeur, le traitait de façon odieuse et semblait considérer sa transformation comme volontaire. Il ne lui répondit pas, préférant essayer de trouver un moyen pour reprendre forme humaine. Parmi les paroles haineuse de l'adolescente au pieu, Lysander pu quand-même entendre une information utile. Ainsi les patients du Docteur gagnaient des pouvoirs selon le problème qu'ils avaient.
Jade, beaucoup moins violente avec le cryptologue, essaya de se placer de son point de vue et donner quelques informations supplémentaires. Avec le temps, les pouvoirs des voyageurs se développaient. De plus les pouvoirs ne se déclenchaient généralement que lorsqu'une condition est remplie.

Il resta pensif un instant. De toute évidence, l'énigme avait été le déclencheur de son "pouvoir". Avait-il un problème avec les énigmes ? Une problème pathologique qui aurait motivé sa mise en asile ? Non, il avait été enfermé car il s'était comporté de manière totalement indécente quelques années auparavant. Lysander se souvint de son bureau à la Bonne Espérance, couvertes d'énigmes en tout genre ... Ainsi donc aurait-il développé une obsession pour les énigmes durant son séjour chez les fou ? Il ne savait plus quoi penser, les idées s'embrouillaient dans sa tête ...

Il fut sortit de sa rêvasserie par Jade, qui continuait son explication. Elle lui parla que la méthode pour stopper les pouvoirs changeaient d'une personne à l'autre. Puis, revenant à la cause de la transformation, elle donna la réponse à l'énigme de l'instant d'avant. Aussitôt, Lysander sentit du changement dans son corps. Sa poitrine rétricit, ses mains et ses jambes reprirent une apparance normale, tandis que ses ailes et sa queue régressaient. Il ne resta bientôt plus rien d'anormal chez le cryptomaniaque, à part que ses vêtements laissaient passer plus d'air qu'avant, beaucoup plus ...
Il entendit Jade pousser un étrange cri qui tenait plus d'un petit animal effrayé que d'une jeune femme, et constata immédiatement que son pantalon ne tenait plus du tout. Sa chemise pouvait encore rester sur ses épaules, mais ses chaussures ressemblaient plus à des espadrilles ... Il se couvrit l'entrejambe avec ses mains d'un réflexe pudique, cherchant des yeux quelque chose qui conviendrait pour remplacer son slip. Ce fut Alex qui lui trouva ce qu'il cherchait. Il regarda d'abord l'objet d'un regard curieux : ainsi donc des plantes poussaient en cercles ? Jetant un regard à Jade, il mis fin à son étude botanique pour enfiler la plante comme un pagne improvisé.

Plus le temps passait en plus cet Alex lui semblait sympathique, il espérait la Melena finisse par ce calmer pour que le voyage puisse se passer un peu plus sereinement. Alex s'adressa à Jade et lui suggéra de continuer leur chemin. Lysander n'y voyait aucune objection, il n'avait pas du tout envie d'avoir à affronter une bête féroce au beau milieu de la nuit dans cet état.

Ils repartirent donc en se fiant aux indications de Jade. La progression n'était pas facile pour l'aîné du quatuor, d'une part il devait maintenir sa couronne de feuilles en place, d'une autre il devait regarder où il allait, d'une autre il devait éviter de trébucher sur les racines qui sortaient du sol - les fourbes se cachaient sous le sol - le fait que ses chaussure ne tenaient plus que d'un côté n'arrangeait pas les choses. Il regarda un instant au ciel, et constata que le soleil avait déjà commencer à décliner. Au bout d'un moment, la structure de la forêt changea, il y avait toujours les mêmes arbres et racines, mais cette zone semblait abriter une autre espèce de plante : des lianes. Il s'arrêta un instant devant une liane qui pendait à portée de main, réfléchit un instant, puis la saisit.


"Attendez un instant, j'ai une idée !"

La liane qu'il avait fait tomber mesurer 5 mètres de longs, mais il était satisfait de sa "prise". Il déchira la plante pour obtenir deux morceaux d'environ 1 mètre de long, puis il noua chacune d'elle à son "pagne", d'un côté et de l'autre, se fabriquant ainsi des bretelles de fortune. Ce n'était pas quelque chose de beau, mais au moins il pouvait se concentrer sur sa progression à travers la forêt qui semblait s'étendre à l'infini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Jeu 12 Aoû - 23:11

En lui disant qu’elle se montrait trop dure, Jade coupait court à l’élan désagréable de la nécrophobe. Elle regarda son amie un moment, la bouche s’ouvrant et se fermant comme un poisson hors de l’eau, incapable de trouver autre chose à répondre. Son taux d’agressivité descendu d’un cran, Melena commençait à réfléchir plus posément, et finit par admettre que la détresse de Lysander avait l’air parfaitement sincère, tout comme Alex n’avait pas vraiment l’air menaçant. Dans un soupir profond qui témoignait du fait qu’elle acceptait de signer une trêve pour le moment, elle rangea son pieu dans son étui avant de croiser ses bras pâles en position d’attente. Le cryptomaniaque finit rapidement par reprendre forme humaine, et comme il fallait s’y attendre, ses vêtements ne recouvraient leur état initial, sans quoi tout aurait été trop beau. Son glapissement fut silencieux, mais à l’unisson avec Jade, elle s’était retournée pour éviter d’avoir à jeter des regards sur l’anatomie masculine du quadragénaire.
Le dégouté obsessionnel suggéra de poursuivre, et il n’y avait rien à redire puisque c’était exactement ce que désirait l’irlandaise. Cependant, un inexplicable élan de jalousie titilla son cœur quand elle le vit trop proche de son amie à son goût, et d’un geste naturel, elle rejoignit sa camarade pour marcher tout juste à ses cotés, si proche que leurs épaules se frôlaient. Elle aurait voulut lui glisser à l’oreille de se méfier des deux hommes, qu’ils étaient peut-être dangereux, mais elle savait que ce serait de la méfiance gratuite et de toute façon, la psychotique semblait commencer à les apprécier. Melena se sentit triste car elle avait peur que son comportement abject ait convaincu sa seule amie de la rayer de la liste de ses relations, alors pour lui signifier timidement sa crainte, elle lui serra doucement le poignet qui pendait le long de son corps – accessoirement celui qui était prolongé par sa batte – toute en laissant se dessiner sur ses lèvres un petit sourire las et absent.

Cherchant peut-être à se rattraper, ou simplement à montrer qu’elle n’était pas qu’une peau de vache aigrie, l’adolescente ne parla pas pendant les longues heures qui suivirent, sinon pour avertir d’une voix douce d’un obstacle particulier sur leur chemin, ou bien pour s’informer régulièrement de la bonne tenue du cap. Le soleil déclinait lentement mais sûrement vers un horizon qu’elle n’apercevait pas, et ses jambes devenaient de plus en plus lourdes. Sa cote cassée brisait son rythme de respiration normal, ce qui l’essouffla beaucoup plus vite, et son état de faiblesse commençait à devenir critique. Elle espérait trouver d’autres arbres fruitiers, ou n’importe qu’elle autre chose comestible – sauf des champignons – mais il ne semblait rien avoir dans les environs, à part des arbres touffus vieux de centaines d’années et leurs racines saillantes.

Quand Lysander demanda à s’arrêter pour agrémenter son pagne de feuille par des bretelles faites des lianes qui apparaissaient de plus en plus dans la zone où ils s’enfonçaient, la nécrophobe s’appuya à un tronc moite pour reprendre son souffle. Outre la douleur qui se diffusait dans tout son corps, elle avait un mauvais pressentiment. Le couché de soleil apportait avec lui un silence de mort, comme si leur petit groupe s’était trouvé seule forme animale vivante dans la forêt. Quand le vent bruissait trop fort, son cœur faisait un bon, et à force de balader ses yeux autour d’elle, au moment de repartir, son écran de vision devint noir et quand elle les rouvrit, le visage inquiet de Jade était penché sur le sien.

Elle sentait de la terre collée par la sueur sur son visage, et la douleur toute particulière de son bras droit lui indiquait qu’il avait dû joyeusement heurter une racine. En grognant faiblement, elle se redressa et s’essuya avec un avant bras avant de dire faiblement :

- Ça va, ça… AÏE !

Comme si on lui avait planté son pieu dans la poitrine, une douleur aiguë avait déchiré sa cote blessée, la forçant à se rallonger. Elle n’était pas simplement mécontente que Alex et Lysander la voit dans cet état déplorable, mais le ciel qu’elle pouvait aisément apercevoir dans cette position virait dangereusement au rouge sang, annonçant une nuit encore bien trop dangereuse.
Melena sentait que la faiblesse avait envahit le moindre de ses membres, son teint d’un blanc laiteux témoignant de son état maladif, et des tremblements agitaient les mains qu’elle passa sur son visage pour essayer de reprendre ses esprits.

- Tu veux bien m’aider à me relever Jade ?! Je vais continuer ne t’en fais pas…

Elle se sentait si fragile, une proie si facile, que si elle n’avait pas été si mal, ça aurait été un accès de colère contre elle-même qui l’aurait jeté sur ses pieds. Consciente que son amie risquait de la forcer à se reposer, l’irlandaise refit une tentative pour se relever qui fut très vite enrayer par un tournis irrépressible. Elle commençait à avoir peur de ne pas être capable de repartir et de se faire dévorer par l’une des créatures nocturnes sans avoir put rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Ven 13 Aoû - 12:51

Jade attendait, la tête tournée et les lèvres pincées que Lysander trouve enfin de quoi cacher son anatomie. Ce genre de pouvoirs étaient vraiment agaçant, comme lorsqu’Elie avait déchiré des fringues 3 fois successivement en l’espace d’une nuit. Il n’y avait plus qu’à espérer que le cryptomaniaque verrait aussi son don amélioré de manière à adapter ses vêtements à sa morphologie car moins la bonne jumelle verrait de service trois pièces se balader devant ses yeux mieux ça irait. L’incident avec Liam était encore bien trop frais pour qu’elle arrive à voir un homme nu autrement que comme un danger.

Heureusement Alex prit l’initiative de mettre un terme à cette situation de gène avant d’avoir la gentillesse de venir la prévenir. La brunette tourna la tête et constata dans un haussement de sourcil que le quadragénaire venait d’enfiler ce qui n’était autre qu’une branche circulaire et très fournie. C’était parfaitement ridicule mais c’était toujours mieux que l’option naturiste, Jade se permit donc un sourire reconnaissant à Alex avant de se retourner brusquement lorsqu’elle sentit une main se refermer sur son poignet. Elle appartenait à une Melena qui semblait terriblement las malgré son maigre sourire, et Jay ne comprenait que trop bien pourquoi. Entre les émotions de cette nuit, leur longue marche, leurs estomacs vides, leurs blessures… elle-même était loin de se sentir au mieux de sa forme et gérer en plus l’arriver de deux inconnus n’étaient pas pour leur faciliter la tâche. Elle rendit à son amie son sourire pour lui redonner du courage sans comprendre le vraie sens de la démarche de la nécrophobe, une quelconque jalousie ne lui effleurant même pas l’esprit.

- Oui, je pense qu’on peut repartir. Il faut qu’on avale un maximum de kilomètres avant que la nuit tombe sinon on va prendre du retard sur le planning, acquiesça la bonne jumelle en réponse à Alex.

Et ils se remirent en marche tant bien que mal malgré les arbres immenses et leurs racines traitreusement cachées dans le sol. Ils avaient opté cette fois ci pour un silence reposant et Jade passa son temps à guetter les pensées de son double sans saisir grand-chose. Elle devait être dans un calme relatif ce qui n’était pas plus mal vu ce qu’elle savait de sa situation, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’elle ne recevait rien parce qu’Elie était morte. Cette impression d’avoir peut-être perdu la moitié d’elle-même l’angoissait complètement. Après tout est-ce que ça ne voulait pas dire qu’elle, Jade, était aussi morte au fond d’elle ?

Au fil de ces pensées déprimantes les heures passaient et le paysage se métamorphosait peu à peu pour s’emplir de lianes qui ne manquaient pas une occasion pour fouetter son visage. Ander² finit par avoir une illumination et leur demander de s’arrêter avant de se fabriquer des sortes de bretelles qui, bien que pratiques, ne faisaient que rendre le tout plus ridicule. Jade ne put retenir un rire bref avant de se mordre la lèvre pour ne pas vexer le pauvre homme.

Il était temps de repartir maintenant que Lysander en avait finit avec l’aspect pratique de ses nouveaux vêtements, mais Melena choisit ce moment pour s’effondrer sur le sol, inconsciente. Les yeux de Jade s’écarquillèrent d’horreur et elle couru près de son amie pour se laisser tomber à genoux dans la terre meuble pour vérifier que l’irlandaise ne venait pas de tomber raide morte comme à son habitude après l‘avoir retourné sur le dos. Bien que faible elle sentait une pulsation sous ses doigts, elle n’était donc qu’évanouie…

- Elle… elle a fait un malaise. Je crois que c’est le signal de la pause, en plus la nuit commence à tomber.

La bouche de la bonne jumelle était agitée de tics nerveux. Elle ne savait pas quoi faire mis à part attendre que la nécrophobe se réveille et ce n’était pas pour l’aider à se rassurer. Bien heureusement Mel’ ouvrit les yeux assez rapidement, le visage horriblement pâle mais s’obstinant à dire qu’elle allait bien en essayant de se lever. Mais qu’est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête ?! La bonne jumelle posa fermement ses mains sur les épaules de son amie et la força à s’allonger, l’air grave. Lorsqu’elle se mit à parler sa voix ne laissait pas place au débat :

- Non ca ne va pas. Tu restes allongée, on s’arrête la pour aujourd’hui. Tu tiens vraiment à te remettre en route, tomber et te briser le cou ? Parce que c’est tout ce que tu vas gagner à te forcer comme ça !

L’américaine secoua la tête avant de tourner les yeux vers les deux hommes qui devaient en être à se demander s’ils devaient aider où pas. Quitte à être autant il valait mieux s’organiser pour tenter de rester vivants pendant la nuit, et pour ça une idée venait de lui traverser l’esprit et elle espérait qu’elle pourrait être mise en pratique.

- Il commence à faire nuit et un ou plusieurs bêtes comme celle dont j’ai parlé plus tôt pourraient revenir. Il faudrait allumer un feu mais on a pas de briquet ni d’allumettes par contre si l’un de vous deux avait fait scout ou je ne sais quoi… vous savez ? Allumer un feu avec deux silex ou en frottant des bouts de bois ce serait vraiment génial. Vous savez faire ça ? Si oui… vous pouvez aller chercher du bois pendant que je lui fais un bandage serré ? Ça fait trop longtemps qu’on attend pour le faire…

Jade jeta un coup d’œil inquiet à la silhouette étendue de Melena et poussa un soupir avant d’ôter leur sac à dos. Elle mit quelques secondes avant de trouver leur trousse de secours dont elle tira une bande encore sous emballage plastique. Après avoir soulever le haut de sa camarade et enlevé le maximum de terre elle entreprit de réaliser un bandage serré autour de sa côte cassé mais il fallait avouer qu’elle était loin d’être douée, elle réussit néanmoins à obtenir un résultat satisfaisant au bout de quelques minutes. Ce n’était pas le must mais c’était mieux que rien, elle rangea donc la trousse de secours pour en sortir deux rations déshydratées à l’air tout sauf ragoutant. Bon, au moins ça serait nourrissant…

- Tiens, pour toi, lâcha-t-elle tout en fourrant l’une d’elle dans les mains de l’irlandaise tout en portant la seconde à sa bouche avec une moue sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Ven 13 Aoû - 16:03

Après avoir vérifié le cap sur la boussole des adolescentes, le petit groupe se remit en marche, bien motivé à réduire le plus possible la distance jusqu'à Techyo avant le coucher complet du soleil. Celui-ci avait d'ailleurs bien entamé sa descente et on ne pouvait désormais l'apercevoir que par les quelques interstices qui marquait la séparation entre deux arbres, aussi minces furent-elles. Selon Jade, des "monstres" arpentaient la forêt dès que l'astre enflammé n'était plus visible, et elles avaient eu affaire à l'une de ces bêtes la nuit dernière ; une étape plutôt traumatisante de leur trajet, à en juger par leur état aussi bien physique que moral aujourd'hui.
Melena semblait s'être calmée, et elle avait même fini par ranger son pieu, comme si elle semblait finalement décidée à accorder une trêve pacifique aux deux hommes, lesquels étaient tout de même bien las de l'agressivité naturelle de la nécrophobe.

Ils marchèrent des heures durant, baignés dans un silence pesant mais qui ne déplaisait pas pour autant à Alex, bien trop heureux de ne plus entendre Melena le rabaisser pour vouloir briser ce calme presque palpable. Cette dernière ne quittait d'ailleurs plus son amie d'une semelle, et Alex se dit qu'elles avaient dû endurer plus d'une épreuve en ce monde, à en juger par leur affinité physique. De quelles atrocités avaient-elles donc été les principales actrices ? Alex ne se donna pas la peine d'entamer une conversation pour en savoir plus, et préféra se concentrer sur le chemin - si l'on peut appeler ça comme ça - qu'ils empruntaient depuis maintenant un bon moment : le soleil ne montrait plus qu'un quart de lui-même, et les arbres étaient de moins en moins espacés, indiquant que les voyageurs se rapprochaient du coeur même de l'immense forêt.

En cours de route, Lysander dénicha une espèce de liane qui lui servit bien vite de bretelle pour compléter le pagne de fortune qu'Alex avait trouvé quelques heures plus tôt. Du coin de l'oeil, ce dernier apercu Melena tenir en équilibre précaire sur le tronc d'un arbre. La nécrophile semblait mal en point, et s'effondra bien vite sur le sol, inconsciente. Mince, Alex avait bien remarqué durant le trajet que la jeune femme n'était pas en très bonne santé, mais il ne se serait jamais douté qu'elle était en réalité au bord de l'évanouissement... Avant qu'il n'ait eu le temps d'esquisser le moindre geste pour apporter assistance à l'adolescente, Jade se précipita vers elle et vérifia son poul avant de pousser un soupir de soulagement en sentant les faibles pulsations cardiaques de la nécrophobe.

*Serait-elle en si mauvais état pour avoir une chance de tomber raide morte, ou est-ce l'inquiétude de Jade qui est démesurée ?* se demanda Alex, perplexe.

La proposition d'une pause fut accueillie avec un soulagement général, qu'Alex cacha néanmoins : bien qu'il était à deux doigts de s'écrouler de fatigue, il ne voulait pas que les adolescentes le croient faible. De plus, Melena se réveillait et il avait peur d'éponger une nouvelle fois son dédain insupportable. Alors que celle-ci ouvrait les yeux, un cri de douleur s'échappa de ses lèvres couvertes de boue. La pauvre avait maintenant les bras secoués par des spasmes et une douleur aiguë semblait lui venir de la cage thoracique. Malgré les mauvais propos qu'avait eu l'adolescente à son égard, Alex ne put s'empêcher de ressentir une certaine pitié envers elle et lui lança un regard des plus compatissant, en contraste avec tous ce qu'ils avaient échangés jusque là. Il détourna bien vite les yeux, devinant que la nécrophile n'appréciait pas vraiment qu'on la prenne en pitié.

Jade avait dans l'idée de faire un feu pour éloigner les bêtes sauvages qui pouvaient se montrer pendant la nuit. Alex n'aurait jamais imaginé que les émissions débiles du monde réel où un groupe d' "aventuriers" est lâché en pleine nature lui serviraient autant, et se félicita presque de passer ses samedis soir vautré devant la télé.

"Heum, j'ai...lu quelque chose qui pourrait nous servir à propos du feu, mentit-il en cherchant des yeux les accessoires adéquats. Il me faudrait...Cette branche courbée, très bien. Et cette épaisse liane fera l'affaire. Lysander, je peux te demander d'aller chercher du bois sec pendant que je prépare notre allumette géante ? J'espère que je ne me trompe pas, il me semble bien que c'est comme ceci...je doit faire passer ça là..."

Alex avait sectionné un morceau de liane d'environs trentes centimètres et l'avait fixé aux extrémités du bout de bois courbé pour former une sorte d'arc. Il prit ensuite une seconde branche pour l'entortiller dans la liane de telle façon qu'elle pourrait tourner sur elle-même une fois que l'arc ferait des mouvements de va-et-vient.
Le jeune homme contempla son outil...

Spoiler:
 

Il était plutôt fier de lui, mais se dit qui lui faudrait l'aide de tout le monde : il fallait actionner l'arc pendant de longues minutes avant de voir la moindre braise pointer le bout de son nez et les voyageurs auraient à se relayer sous peine de voir leurs bras pris de crampes. Il lui fallait maintenant une petite encoche dans laquelle mettre le bout de bois. Il se tourna alors vers Melena :

"Tu pourrais me prêter ton arme, tu sais, le pieu en métal...?"
Puis il fut foudroyé par le regard menaçant de la nécrophobe.
"Non, en fait, ne me la prête pas, tu as raison. Mais il faudrait que quelqu'un - donc Jade ou toi - fasse une légère encoche dans un bout de bois pour que je puisse...et bien, pour le feu quoi."

Alex ne trouvait plus ses mots devant le teint livide de l'adolescente encore à terre : Melena semblait une nouvelle fois au bord de l'évanouissement et peinait à reprendre ses esprits. Jade lui avait fait un bandage de fortune et sortait maintenant deux rations de nourriture qu'elles eurent tôt fait d'engloutir.
Alex entendait son ventre lui crier qu'il en voulait aussi, et il se dit que Lysander et lui devrait chercher quelque chose à manger au plus vite, sous peine de voir leurs forces s'amenuiser très rapidement...
Le soleil plongeait maintenant dans l'océan de verdure qui s'étendait devant eux. La nuit allait imposer son règne, avec toutes les créatures et autres bizzareries que cela devait impliquer... Bien qu'il était curieux de découvrir ce que ce monde pouvait bien lui montrer, Alex pouvait palper la peur qui naissait en lui et sentir la tension monter d'un cran dans le groupe de voyageurs. La nuit allait être longue, bien trop longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Reander
avatar

Cryptomanie chronique

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 18
XP : 13

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Ven 13 Aoû - 22:58

À peine Lysander venait-il d'ajuster ses nouvelles bretelles qu'un bruit sourd retint son intention : Melena venait de s'effondre au pied d'un arbre. Jade se précipita pour vérifier si elle ne venait pas de rendre l'âme. Elle fut soulagé de constater que la demoiselle au teint livide était bien vivante. Mais dans quel état ? Le cryptologue avait déjà remarqué quelle ne s'appuyait que d'un seul côté dans ses mouvement, elle devait être blessée à cet endroit. La douleur combinée au stress et à la faim semblait avoir raison d'elle. Il l'entendit dire quelque chose comme "ça va", mais il était bien évident que ce n'était pas le cas. Sa partenaire le lui signala, par ailleurs, et décréta qu'il était temps de s'arrêter. Ce qui n'était pas une mauvaise idée, car Melena tremblait comme une feuille.

Ne sachant pas comment l'une où l'autre risquait de prendre une tentative d'aide venant de lui, Lysander resta muet, attendant une invitation de leur part. Jade suggéra de faire du feu, chose qu'elle confia au membres masculins du groupe, elle prévoyait de son côté de faire un bandage pour Melena, qui était blessé comme il l'avait constaté. Lysander espérait de tout cœur qu'un feu suffirait à tenir les créatures qui hantait ces forêts, la nuit qui s'annonçait risquait de ne pas se passer dans la joie et la bonne humeur, et dormir ne semblait pas faire partie du programme ...
Alex dit qu'il avait lu un livre qui mentionnait comment faire un feu en pleine forêt, et se mis aussitôt en quête du matériel nécessaire. Lysander regarda Alex faire et ce bricolage lui rappela un système archaïque qu'il avait déjà vu dans un musée. Une sorte d'arc à flèche, sans flèche, donc la corde devait s'enrouler autour d'un bâton, dans le but de pouvoir le faire tourner facilement sans trop s'abîmer les mains. Il manquait cependant un petit élément pour permettre au "briquet" d'Alex de fonctionner : une entaille dans le bâton pour y placer la corde de l'arc. Il demanda à Melena de lui prêter son pieu, mais se ravisa vite, de peur de la mettre en colère.
Lysander se retint de rire avant de s'éloigner pour aller chercher du bois pour le feu. Dans un dernier regard avant de les perdre de vue, il remarqua Jade partager avec sa partenaire des rations de survie, apparemment déshydratées, mais qui pouvait remplir leur estomac. Il pensa à son propre état et se dit que quelque chose à manger serait le bienvenue, il devrait regarder après des arbres fruitiers ou quelque chose du genre en allant chercher du bois.

Le cryptomaniaque avançait lentement, pour s'assurer de trouver du bois sec. Il prenait aussi la précaution de faire des croix en branchages régulièrement, pour être sûr de retrouver son chemin. Malheureusement, cette zone était assez humide et il ne fallait pas espérer trouver quelque chose de sec. Il s'arrêta un instant, avisant un tronc effondré qui ne semblait pas trop mouillé, mais celui-ci tomba en morceau dès qu'il y toucha, libérant avec une armée de termites. Il recula vivement, empiétant dans un buisson, mais il fut surpris par un cri animal venant de derrière lui. Il se retourna, mais ne vit rien. Il resta immobile, l'oreille tendue ; quelque chose marchait tout près, il entendait le bruissement des feuilles morte.
C'est alors qu'un animal sauta hors du buisson ! Un canidé, ou un félin, ou un ursin, ou un bovin ... en tout une bestiole, de petite taille. Il était incapable de déterminer l'espèce à laquelle appartenait sa rencontre : elle avait des oreilles félines, ou bovine ; quelque chose qui ressemblait à des cornes, ainsi que des pattes griffues, l'animal montrait également des crocs pointu.
Les deux protagonistes se regardèrent, Lysander essayait de ne pas regarder la créature dans les yeux, de crainte de la faire attaquer.


"OK, gentil ... chi... cha... machin ! Je ne te veux pas de mal ..."

La chose pris son élan, Lysander fit un pas en arrière, puis elle bondit ... entre ses deux jambes, avant de s'enfuir au loin avec un glapissement aigu. Surpris par les événements, Lysander resta encore un instant immobile, bloquant sa respiration. Puis il se laissa tomber à genoux, en expirant fortement ... il inspira et soupira. Sur ce coup-là, le stoïcisme du gentleman n'avait pas été très présent ... il avait été terrifié ! Il se mis à rire nerveusement, trop heureux de ne pas avoir eu à combattre la créature. Remis de ses émotions, le cryptologue repartit, espérant trouver rapidement ce qu'il était venu chercher, en se demandant s'il avait bien fait de partir seul.

Il finit par trouver des branches suffisamment sèches pour ne pas étouffer le feu pour lequel Alex devait être en train de se démonter les bras, l'humidité ambiante de lui rendrait pas la tâche facile. Quand il eut estimé qu'il avait récolté suffisamment de bois, il se retourna et fit demi-tour. Son regard fut attiré par un petit groupement de champignons au pied d'un arbre. Il pausa son tas de bois et en cueillit un pour l'examiner de plus prêt. Après un court instant de réflexion, il le jeta : il ne se connaissait absolument pas en champignon, et vérifier par soi-même était bien trop risqué, il n'avait pas envie d'être pris d'hallucination ou de vomissements ... Reprenant son paquet à bras, il se remit en marcher vers le "campement", mais un bruit suspect l'arrêta immédiatement.
Lentement, il déposa ses branches à terre, prêt à fuir un éventuel agresseur. Un mouvement dans des fourrés, et la créature qu'il avait croisé quelques instants avant réapparut devant lui. Lysander nota cependant une légère différence : l'animal tenait une proie dans sa gueule, un sorte de petit échassier aux couleurs étranges. Le machin, que le cryptologue n'arrivait décidément pas à identifier, le fixa avec un air de méfiance. Se souvenant de la fuite peureuse de la créature lors de leur première rencontre, Lysander était moins effrayé, mais pas moins sur ses gardes, que ferait l'animal s'il sentait sa nourriture en danger ? La créature fit un pas en avant, l'homme ne bougea pas. Ils restèrent silencieux un instant, puis Lysander décida de tenter quelque chose. Il s'avança d'un pas vers la bestiole et tapa dans les mains. La réaction fut immédiate : lâchant sa proie, la chose s'enfuit dans les bois en couinant. Le cryptomaniaque contempla l'endroit où la bête s'était tenue, puis sourit, content de ne pas s'être fait attaquer. Puis il regarda au pauvre oiseau qui était sur le point de servir de repas à la créature étrange. Il se pencha et l'examina, le volatile avait le cou complètement sectionné. Il trembla en songeant à ce que la créature aurait pu faire à ses bras ou ses jambes. L'oiseau était plutôt maigre, de toute évidence ce genre d'espèce avait une multitude de prédateur, et le félino-bovino-canin - ou un truc du genre - ne devait pas être le pire ... Maigre ou pas, l'oiseau devait avoir un peu de muscle dans son corps, et donc quelque chose de comestible ...

Quand Lysander rejoignit ses "camarades", il tenait une pile de branches et, au dessus du tout, un drôle d'oiseau multicolore et avec le cou à moitié rongé.


"Voila du combustible pour notre "feu de camp", j'espère qu'il est assez sec. J'ai aussi "trouvé" ce volatile, je pense que sa chaire, bien que maigre, est comestible ..."

Il regarda Alex quand il dit sa deuxième phrase, avec un petit sourire sur les lèvres. C'était peu à manger, mais c'était mieux que rien. Et puis, un gentleman pense toujours aux autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Sam 14 Aoû - 15:18

Jade avait posé fermement ses mains sur ses épaules pour la forcer à ne plus bouger. De toute façon trop faible pour opposer la moindre résistance, Melena restait en position allongé, jetant de temps en temps des regards fiévreux aux deux hommes qui recevaient des instructions pour passer une nuit dans la meilleure des sécurités possibles. Elle aurait voulu une dernière fois dire que ça n’était pas la peine de la soigner, qu’elle allait assez bien, mais sa lassitude étouffa sa voix dans sa gorge. Qu’est-ce qui la gênait réellement dans le fait d’avoir besoin des autres, c’était encore inexpliqué, mais elle avait toujours ce sentiment de passer pour la dernière des faibles quand elle se faisait assister dans un état pareil.

Dans le dos de la psychotique, Alex avançait qu’il savait comment fabriquer de quoi faire un feu, et tandis qu’il se mettait à l’œuvre, l’américaine aidait son amie à se redresser, dénudant sa poitrine pour préparer sa zone de soin. Elle débarrassait sa peau humide de la terre qui s’était vicieusement glissée sous le haut de toile, et si la douleur n’était pas aussi présente, les petits tétons de la jeune fille auraient sûrement durcit sous de légers frissons de douce excitation. Mais l’heure n’était évidement pas aux câlins, ni aux cajoleries, et l’irlandaise détourna honteusement le regard sur leur camarade Lysander qui, en bon gentleman, évitait poliment de se régaler les yeux de l’intimité d’une adolescente. Melena ressentit un élan d’affection pour lui devant son tact, qui lui fit oublier les picotements de sa cote quand Jade achevait de serrer son bandage. Ce qui était certain, c’est que l’ouvrage qui l’opprimait solidement n’était pas faire pour mettre en valeur ses petits seins qui passaient déjà inaperçus sous son large haut ; mais au moins, elle se sentait un peu mieux.

La nécrophobe se rallongeait un moment, et à peine l’eut-elle fait que Alex, plongé dans sa fabrication, se tourna vers elle pour lui demander son pieu. Ce n’était pas le fait qu’il lui demande son arme qui la dérangeait tant – même si il pouvait se brosser avant qu’elle accepte de la lui prêter – mais plutôt qu’il l’avait regardé sans précaution à la pudeur. Quelques secondes plus tôt, il serait tombé sur la scène où elle n’avait plus de haut pour cacher ce qu’il fallait, et elle lui aurait sans doute faite manger son arc à faire du feu. Le jeune homme fut foudroyé pour son regard à tel point qu’il préféra demander de l’aide à Jade, occupée à lui fourrer dans les mains deux boites de conserves déshydratées. Avec un petit sourire en coin qui manifestait de sa satisfaction à voir Alex craindre son courroux, elle se redressa précautionneusement et tira de sa poche en cuir son long couteau de cuisine afin de faire l’encoche qu’il désirait sur le bout de bois.

- Voilà. Dit-elle simplement avant de ranger son outils et de se mettre debout, histoire dé récupérer.

Elle secoua ses cheveux d’une main, remercia Jade autant de la voix que de son sourire doux, et jeta un œil à ce qu’elle avait à manger. Dans la petite boite, se serrait des tranches vertes, rouges, ou brune, qui rappelaient vaguement des légumes asséchés. L’irlandaise n’eut pas le temps de se poser plus de question, car un hululement familier déchira le ciel à demi noir en la faisant sursauter. Elle scruta le feuillage, et vit bientôt descendre vers elle le hibou brun qui lui avait apporté son carton d’abonnement au DreamLand soir la veille, pour une nouvelle fois lâcher son journal sur sa tête. Elle poussa un grognement, mais le rapace n’eut pas le temps de se faire incendier car il avait déjà prestement disparu. Devant le regard incrédule d’Alex, elle lui lança sur une voix ironique :

- Quoi, t’as jamais reçu du courrier ?

Elle allait jeter le périodique de coté quand le gros titre de la première page attira son attention. Elle sortit sa lampe torche pour lire l’article qui suivait, et son regard s’écarquillait au fur et à mesure que ses yeux gris descendait les lignes noirs.
Spoiler:
 

Le tout était bien évidement agrémenté de photos phares de l’évènement. On pouvait voir Jade décapiter son adversaire avec rage, Melena les lèvres dégoulinantes d’un sang qui barbouillait allégrement son visage en faisait ressortir ses yeux clairs de manière terrifiante, Yoru tenant un bouclier à la main l'air menaçant, Myia en train de courir avec détermination et Kalyss à genoux devant un homme, occupé à lui faire découvrir les joies d’une nouvelle manière de lubrifier. Bien qu’en noir et blanc, on se rendait parfaitement compte que tous étaient nus sur les clichés, mais ce n’était pas ce qui révulsait l’irlandaise en premier lieu. Elle montra l’article à son amie avec un « t’as vu ça ?! » outragée puis, quand elle eut finit, le tendit du bout des doigts à Alex avec un sourire en coin faussement amusé.

- Tiens, voilà à qui t’as affaire à l’heure qu’il est, t’as qu’en en faire du combustible. Bave sur les photos et j’te promets que j'te les fais manger.

Elle ne payait peut-être pas de mine, mais renforça ses menaces de son habituel regard froid. Peut-être qu'avec ce qu'il allait lire sur elle, il serait tout de même convaincu qu'il valait mieux ne pas la pousser à bout.

Mais en réalité, la manière dont étaient présentées les choses était littéralement outrageante, et la nécrophobe ne trouvait simplement pas les mots pour expliquer ce qu’elle ressentait. Rancœur ? Colère ? Frustration ? Injustice ? Honte ?...
Ce fut Lysander qui coupa court à ses pensées confuses en apportant du bois et un oiseau maigre à partager avec son acolyte. La jeune fille se retint de faire une remarque désobligeante, en l’honneur du tact dont il avait fait preuve quand Jade la soignait, mais elle trouvait presque ridicule de penser qu’un animal si mince suffirait à les sustenter. Il y avait l’optimisme d’une part, et l’utopisme exagéré de l’autre.

Au dessus d’eau, le ciel virait dangereusement au noir, et un ricanement sinistre semblait se laisser porter par le vent au loin.

- On ferait mieux de se dépêcher pour le feu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Sam 14 Aoû - 18:49

La ration qu’elle avait pris différait de celle de Melena et ressemblait à une sorte de bouillie d’aliment lyophilisée. Ça n’avait pas vraiment de goût mis à part un côté sucré trop prononcé au goût de Jade mais ça avait le mérite d’être consistant et de lui caler efficacement l’estomac. Peu à peu la sensation de malaise due à la faim qui n’avait fait que l’envahir au cours de la journée commençait à se calmer et avec son départ la bonne jumelle entrait dans un stade de bonne humeur inébranlable. Son ventre était plein, Alex disait savoir faire un feu, leur nombre leur permettrait de mieux se défendre en cas d’attaque et la distance avec Techyo avait diminué. Quoi demander de plus ?

Tout en mangeant elle regardait Alex se débattre avec sa liane et son bout de bois avant de se tourner vers l’irlandaise et elle pour… emprunter le pieu ? Visiblement le regard meurtrier de Mel’ suite à cette demande ne facilitait pas sa démarche mais Jay comprenait l’un et l’autre, à sa manière. Après les épreuves par lesquelles elles étaient passé c’était normal que son amie rechigne à prêter son seul moyen de défense, mais Alex n’ayant pas d’autre moyen pour finir son dispositif allume feu n’y était pour rien à vrai dire. La situation semblait dans une impasse mais heureusement la nécrophobe mit un peu de bonne volonté en terminant le travail elle-même avant de se mettre à manger.

Il faisait de plus en plus sombre, et un hibou choisit ce moment pour apporter son journal à Melena. Jade en avait presque oublié l’abonnement de celle-ci et se pencha, curieuse, pour lire les dernière nouvelles alors que Melena fustigeait le pauvre Alex alors qu’il n’avait même pas ouvert la bouche. Elle avait vraiment besoin de valium si elle en arrivait à agresser les gens sans qu’ils lui aient donné la moindre once de raison pour. La bonne jumelle s’apprêtait à le lui faire remarquer mais les gros titres la clouèrent sur place.

- Mais… mais c’est nous ! s’offusqua-t-elle, les yeux ronds d’indignation.

Le texte était visiblement le fait d’un de ses idiots de Sextus, partial, tout sauf objectif… sans parler des photos ! Non seulement on la voyait nue mais en plus de ça elle avait été prise alors qu’elle tranchait le cou d’un des bandits. Celle de Melena n’était pas plus flatteuse et aurait collé parfaitement à un reportage sur le cannibalisme, pour le plus grand malheur des deux adolescentes. Comment ne pas les prendre pour des folles furieuses après avoir vu et lu ça ? Jade pinça les lèvres, les poings serrés avant de lâcher d’une voix plaintive :

- Oh merde… déjà que j’ai un avis de recherche pour meurtre à Elipse maintenant tout le monde à Dreamland connait ma tête… pas que ça d’ailleurs… et que j’ai tué d’autres personnes ! Comme si c’était ma faute…

Moi, moi, moi… l’américaine dans son malaise nous faisait une vraie crise d’égocentrisme et voyait déjà sa tête placardée partout dans le monde des rêves, les enfants la montrant du doigt alors qu’elle marchait dans la rue. C’était un vrai cauchemar ! La brunette se prit la tête dans ses mains alors que son amie brandissait le journal sans pudeur aucune devant les yeux d’un Alex plus que pâle. A cette vue mais surtout aux dires de sa camarade Jay glapit et lui arracha le journal des main pour le cacher dans son dos, le visage décomposé.

- T’es dingue ! On est à poil là-dessus ! Et… et le reste ! Tu crois vraiment qu’il a besoin de savoir ce qu’on a fait, et tout le reste ?! Non ! Non !

Dans sa crise de nerf elle n’avait porté aucune attention à l’arrivée de Lysander et de sa maigre proie, trop occupée à déchirer le journal jusqu’à le réduire en confettis avant de les écraser rageusement sous ses pieds. Elle ne s’arrêta que lorsque les bouts de papiers soient si enfoncés dans la terre meuble qu’on ne les voyait plus du tout, et poussa un long soupir de soulagement. C’était une vraie crise de gamine qu’elle venait de leur offrir mais maintenant que le journal avait été réduit en charpie elle se sentait mieux, comme libérée. C’était déjà assez dur d’oublier tout ça, elle n’avait pas besoin qu’un stupide papelard lui rappelle tous ces mauvais moments.

Pour passer ses nerfs et son excès de stress sur quelque chose Jade prit des mains d’Alex l’ustensile qu’il avait fabriqué et se mit en tête de faire du feu même si ses bras étaient loin d’être fait pour se genre de tâche de longue haleine. Bien vite ses muscles se crispèrent et commencèrent à la faire souffrir mais elle restait concentré sur son travail, le visage fermé. La dernière chose qu’elle voulait était de lever les yeux vers le jeune homme pour voir de la peur dans ses yeux.

Alors qu’elle s’activait un ricanement s’éleva au loin et elle ne pu s’empêcher d’accélérer la cadence, le cœur plein d’angoisse. Et dire qu’elle se sentait si bien quelques minutes auparavant !

- Vite, vite, vite… prend vite, saleté de feu à la noix ! souffla-t-elle entre ses dents, la mâchoire crispée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Sam 14 Aoû - 20:46

Alex n'eut pas le temps de tester son installation avec le bois troué par Melena qu'un hululement strident se fit entendre dans toute la forêt. Levant les yeux vers le ciel, Alex put apercevoir au loin un hibou de la taille d'un aigle amorcer une descente des plus rapides. Et cet immense hibou fonçait...droit sur eux. Alex s'accroupit précipitamment tout en mettant ses bras au-dessus de sa tête par pur réflexe défensif, mais quand il osa un coup d'oeil vers ses compagnons, non seulement il put découvrir que les deux adolescentes n'avaient pas bougé d'un poil, mais bien vite le hibou lâcha un magazine en plein sur la tête de Melena avant d'amorcer une ascension tout aussi rapide. Le jeune homme ne comprenait rien, et cela devait se voir sur son visage parce que Melena saisit l'occasion pour lancer une remarque en réponse à son air interdit. Du courrier ? Alors, à Dreamland, on recevait son courrier grâce à des hiboux ? Après tout, peu de choses pouvaient encore surprendre Alex qui s'était fait téléporté quelques heures plus tôt avant de voir son ami se transformer en sphinx...

La nécrophobe lut donc son journal avant de le montrer à Alex, comme preuve de ce qu'elles avaient enduré et de ce qu'elles étaient capables de faire. Le jeune homme n'en croyait pas ses yeux : Sur les photos, on pouvait voir Melena qui semblait possédée tellement la rage pouvait se lire dans son visage ensanglanté et Jade décapitant sauvagement un homme qui tenait ce qui semblait être des boyaux, le tout dans une arène entourée d'une foule venue pour admirer le spectacle de cinq voyageurs contre cinq bandits. Cinq voyageurs ? Oui, trois autres personnes venues du monde réelle accompagnaient les deux adolescentes. Après un rapide coup d'oeil à l'article, Alex sut qu'un d'eux était revenu à la vie et qu'un autre encore avait ressuscité un bandit pour le mettre dans leur camp...Terrifiant. Les pouvoirs pouvaient donc être beaucoup plus terrible que le sien, et Alex en avait maintenant la certitude. Ce qui le troublait encore plus, c'était de ne pas connaître ceux de ses deux mystérieuses rencontres de la forêt.

*Qui sait quel pouvoir destructeurs elles peuvent bien cacher...* pensa Alex avec effroi, jetant un dernier coup d'oeil sur les photos du journal.

Son regard aurait pu se perdre dans les formes féminines des voyageuses nues si seulement tant de sang n'avait pas recouvert leur corps, et il se dit qu'une telle monstruosité avait dû laisser des traces indélébiles dans l'esprit des jeunes femmes. Pas étonnant que Melena fût aussi antipathique si elle avait connu des hommes capables de lui infliger un tel châtiment. Il lui rendit son journal, non sans un regard troublé à son égard, et retourna vers son arc improvisé pour peaufiner son oeuvre avant le retour de Lysander, la tête pleine de nouvelles interrogations à propos de ce monde et des deux jeunes femmes, lesquelles lui semblait bien plus dangereuses maintenant qu'il avait eu un aperçu de ce qu'elles étaient capables de faire. Comme pour souligner ses pensées, Jade avait dévoilé qu'elle était recherchée pour meurtre et qu'elle avait plusieurs assassinats à son actif. De rage, certainement mêlée à de la honte, elle déchira le journal en petits morceaux pour ensuite les enfoncer dans la terre humidifiée. Un acte puéril, qu'Alex comprit cependant : il ne pouvait pas lui reprocher de vouloir effacer à tout prix ces images de sa tête.

Le quadragénaire revînt avec de la nourriture ; en incroyable petite quantité, certes, mais Alex espérait bien que cela le nourrisse un minimum avant de trouver autre chose de plus consistant. Encore fallait-il faire du feu pour cuire le volatile... Il s'apprêta donc à utiliser sa fabrication, mais Jade lui arracha alors l'arc des mains et commença elle-même les va-et-vient pour faire tourner le bâton dans l'encoche. Au bout d'une bonne minute, l'énergie mécanique avait enfin commencé à produire de la chaleur - ce que l'on pouvait constater grâce à la légère fumée qui s'échappait de l'encoche - et il fallait absolument entretenir celle-ci pour pouvoir espérer obtenir une braise. Visiblement, les bras de Jade commençaient à lui crier qu'elle devait arrêter, Alex prit alors le relais et actionna avec fureur la corde de l'arc autour de la branche. Ils devaient obtenir une braise au plus vite sous peine de voir l'obscurité les envelopper avant même d'avoir un feu à entretenir.

Alex se tuait maintenant à la tâche, et ses bras maigrelets commençaient à peiner tandis que la fumée se faisait de plus en plus dense. Un bruissement de feuilles se fit entendre dans le dos du jeune homme. Sans pour autant arrêter les va-et-vient, il tourna vivement la tête et jeta un regard inquiet vers les buissons qui semblaient le narguer. Un coup de vent ? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir d'avantage que déjà le pétillement d'une braise se faisait entendre devant lui. Enfin ! Alex jeta l'arc sur le côté et consuma une feuille sèche avec la braise fraîchement formée. Il devait faire vite, sous peine de devoir recommencer... La feuille était maintenant à moitié rongée par les braises et Alex se dépêcha de la mettre parmi quelques pailles sèches que Lysander avait apporté. Les braises ne se firent pas prier pour mordre dans la paille, et Alex pria longuement un Dieu auquel il ne croyait pas tout en soufflant du bout des lèvres sur le tout.
Après deux minutes de vaines tentatives, une flamme naquit dans le petit ballot de paille. Le coeur d'Alex battait maintenant à tout rompre, et il cria aux autres voyageurs :

"J'ai une flamme ! Il faut que le bois prenne maintenant ; trouvez moi du petit bois dans ce qu'a apporté Lysander, il faut faire vite avant que la paille se consume entièrement !"

Alex fut surpris de donner des ordres aussi secs, mais la situation l'obligeait et il fallait faire au plus vite s'il voulait voir ses efforts récompensés. De plus, les bruits suspects se faisaient de plus en plus fréquents dans le dos d'Alex et ce dernier se dit que ce n'était définitivement pas le vent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Lun 16 Aoû - 16:57

S’activer, encore et encore, pour peut-être aucun résultat mais c’était leur seule option. La dernière chose qu’elle voulait était de recommencer la danse macabre de la nuit dernière, avec ses cris, ses coups et toute son horreur. Sous l’effort, le stress et la tension ses bras se mettaient à trembler mais le résultat était là : une fine fumée commençait à s’élever. Le problème c’était qu’elle n’était pas sûre de pouvoir continuer mais heureusement la même idée passa par la tête d’Alex qui prit aussitôt la relève. Jade se laissa retomber sur le côté les bras lourds avant de couiner quand son postérieur meurtri heurta le sol. Elle passa les minutes qui suivirent à fixer le manège du dégoûté chronique alors que la nuit se faisait de plus en plus noire et que les grognements se rapprochent au point qu’il lui fallut un effort de volonté monstrueux pour ne pas se jeter dans les bras de Melena pour qu’elle la protège.

- Tu… tu peux pas aller plus vite ? Ça craint là…

L’adolescente avait sorti sa lampe torche et balayait les buissons de son rayon dans l’espoir que ça suffise à donner l’envie à la chose de foutre le camp. Après tout si c’était un ami de leur visiteur de la veille il devait savoir ce qui s’était passé et se tenir sur ses gardes, mais dans le pire des cas il aurait juste décidé de venir à plusieurs… une chance que leurs troupes se soient renforcées de deux membres. Par chance une flamme se décida enfin à naitre et aussitôt Alex se mit à distribuer des ordres à la ronde. Jay n’était pas du genre à aimer être menée à la baguette mais pour le moment elle n’était pas en état de réfléchir et de se révolter dans un élan féministe comme « tu pourrais dire s’il-te-plaît au moins ! », et fit donc ce qu’on attendait d’elle en triant nerveusement le bois apporté par Lysander pour mettre ce qu’il fallait de côté.

Les autres, à contre cœur où non, y mirent aussi du leur et bientôt le petit bois prit et ils purent rajouter des bûches pour enfin obtenir un feu digne de ce nom. La chaleur et la lumière qu’il dispensait réchauffait le cœur de Jade qui se permit un soupir de soulagement avant d’éteindre sa lampe pour économiser les piles. Par contraste l’obscurité autour de leur petit camp ne paraissait que plus opaque et la brunette sembla discerner du coin de l’œil une forme se faufiler sans oser entrer dans le cercle. Aussitôt elle se rapprocha du feu quitte à avoir trop chaud tout en jetant des œillades inquiètes aux alentours. Comment dormir dans ces conditions ?

- Je crois qu’ils sont là, plusieurs… des trucs comme hier. Faudrait instaurer un tour de garde au cas où et aussi pour alimenter le feu.

L’air sombre elle ramena ses jambes contre son torse sans se soucier du fait qu’ainsi on pouvait voir sa culotte. Tirant une bouteille de son sac elle but une gorgée d’eau avant de la ranger et de fermer les yeux pour tenter de capter une ou deux pensées d’Elie mais sans succès. Après un bref moment de silence elle se mit à parler autant pour combler ce vide gênant que pour couvrir les bruissements de feuilles autour d’eux.

- Vous croyez qu’on devrait garder une sorte de torche toute la journée de demain ? Ça nous éviterait d’avoir à tout recommencer encore une fois… C’était juste.

Nouveau soupir, nouveau silence…

- Tu crois que les autres vont bien ? Ça se trouve ce grand échalas snobinard s’est vengé sur eux à cause de ce qu’on a dit. Même Yoru salaud comme il est ne mériterait pas ça… enfin… peut-être que si mais tu vois l’idée ? Et puis Myia et Kalyss s’étaient montrés plutôt cool vers la fin, de pas nous en vouloir et tout. J’espère qu’ils s’en sont tirés.

Son regard s’était fait vague sous l’affluence des souvenirs et des remords. Sur le moment elle n’avait pensé qu’à Elie et elle et maintenant voilà qu’elles étaient en danger de mort au milieu des bois et que leurs anciens compagnons l’étaient peut-être déjà… morts. Si seulement elle avait eu un moyen de les contacter elle ne se serait pas privée, mais malheureusement elle n’avait ni téléphone, ni chouette magique porteuse de courrier. D’ailleurs peut-être qu’en soudoyant celle qui apportait le journal…

Jade secoua la tête pour chasser ces idée stupides avant de se mettre à dessiner du bout des doigts dans la terre meuble, la chaleur du feu l’enveloppant agréablement. Maxim aussi lui manquait, beaucoup même. Lui aurait su quoi faire, il lui aurait sourit et ils se seraient tirés de ce guêpier. Enfin peut-être pas mais dans son esprit d’adolescente énamourée il n’y avait pas de place pour le doute. Elle avait aussi peur pour Ella qui était restée avec ce violeur. Peur qu’il lui arrive malheur ou pire : qu’elle devienne comme lui. Elle se demandait aussi ce qu’avaient pu devenir Gabriel, Noelia, Aldaée, James, Lys, Lou, Cyanur, Dakota, Jonh, Janna, Selene… tous ces gens qu’elle avait croisé au fil du temps sans jamais vraiment avoir l’occasion de les connaître. Plus elle énumérait les noms dans sa tête plus ses yeux devenaient ronds. Jamais elle n’avait pensé avoir rencontré tant de monde en si peu de temps, à croire que Dreamland n’était en fait qu’une gigantesque agence de rencontre axée plutôt sadomasochiste.

Avec la foule de visages de voyageurs venaient aussi ceux des Dreamlandiens qui avaient traversés sa vie en y faisant plus ou moins de dégâts. Elle se rappela des morts, de leurs expressions, leurs voix, leurs gestes… et elle s’en voulait même en sachant qu’elle n’avait mit un terme à leur vie que parce qu’elle n’avait pas le choix. Une larme coula sur sa joue alors qu’elle lâchait d’une voix blanche, la tête posée sur ses genoux :

- Je me demandais… c’est le monde des rêves, mais est-ce que tuer des gens ici n’est pas mal pour autant ? Peut-être qu’on aurait dû se laisser faire dès le début au lieu de se débattre. J’aurais atterrit à Enojo ou Freedoom mais au moins j’aurais pas les mains sales…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mar 17 Aoû - 15:39

L'idée de conserver le feu durant la journée avait plu à Alex, même s'il ne savait pas où trouver l'équivalent d'une torche dans cette étrange forêt, et il admirait maintenant les belles flammes qui léchaient le bois apporté par Lysander. Autour du petit groupe de voyageurs, des ombres de quelques créatures de la forêt se laissaient parfois apercevoir, furtives, mais phobiques de ce feu protecteur dont la lumière entourait leurs proies. Jade les avait vu elle aussi, et avait proposé d'organiser des tours de garde.

"Je veux bien commencer, je pense que vous avez plus besoin de repos que nous dans l'immédiat. Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas me tirer avec vos affaires : Si je ne reste pas près du feu, je sens qu'une de ces bêtes va me choper et je ne resterai pas vivant très longtemps. Vous n'avez pas une montre, par hasard, pour qu'on s'attribue des temps de garde ? Non, j'imagine que non, pas dans le monde des rêves... Ce n'est pas grave, je réveille l'un de vous quand je suis vraiment trop fatigué. Il vaudrait d'ailleurs mieux dispenser Melena, je ne pense pas qu'elle soit en état de veiller..."

Pendant qu'il se préparait à prendre le premier tour de garde, il entendit Jade parler de voyageurs que la nécrophobe et elle avaient connu. Ca faisait tout de même un paquet de monde...

*Je serai sûrement amené à en croiser d'autres, moi aussi... Mais dans de meilleures circonstances, je l'espère.* songea Alex, qui se remémorait la rencontre avec les deux adolescentes.

"Si vous voulez dormir maintenant, allez-y, je vais rester sur le côté...là, voilà, je reste là pour pas me faire bouffer."

Il s'était assis en tailleur juste à côté de feu ; on n'est jamais trop prudent. Les bruits s'étaient calmés autour d'eux, mais Alex pouvait presque sentir les présences malveillante des créatures à quelques mètres de lui. Le message était clair : "Si le feu s'éteint, vous êtes morts", et il comptait bien ne pas l'oublier. La nuit régnait maintenant sur la vaste forêt, et Alex se préparait à passer de longues, de très longues heures immobile, jetant parfois un coup d'oeil sur le feu pour rajouter du bois avant de réveiller l'un des voyageurs pour pouvoir plonger dans les bras de Morphée. Et c'est ce qu'il se passa : Il n'avait pas réellement la notion du temps depuis qu'il avait débarqué à DreamLand, mais le jeune homme passa bien trois bonnes heures assis à côté du feu, sans bouger, guettant le moindre mouvement au dehors du cercle de lumière. Quand il commenca à ne plus sentir ses jambes, il se leva et marcha en rond autour du feu bien entretenu, toujours dans un silence incroyablement pesant, seulement tué par quelques bruissements de feuilles de temps à autre. Alex tournait, encore et encore...

*Peut être que le temps passera plus vite comme ça.* songea-t-il dans un élan d'espoir *Le feu se conserve vraiment bien, je n'ai rien à faire à part att...*

Mais le dégoûté obsessionnel fut bien vite coupé dans sa pensée : d'un geste vif, imparable et invisible, une ombre jaillit d'un buisson et lui attrapa la jambe, le faisait ainsi tomber au sol face contre terre. Alex était bien trop terrorisé pour crier ; d'instinct, il tendit les bras en direction du feu et attrapa à l'aveuglette une de ces racines qui se cachaient dans le sol. La créature le tirait maintenant vers les buissons ombragés, et le jeune homme ne pouvait pas se permettre de quitter le cercle éclairé par le feu sous peine de faire office de dîner pour quelques créatures de la forêt. Il puisa alors dans les dernières forces qui lui restaient de cette journée éprouvante pour donner un violent coup de pied dans l'animal non-identifié et tirer de toutes ses forces sur la branche qui le maintenait en vie. Alex réussit péniblement à se rapprocher des flammes protectrices tout en sentant la créature lâcher prise. Il donna un dernier coup dans celle-ci avant de se recroqueviller sur lui-même, essoufflé mais en vie.

Le coeur du jeune homme battait à tout rompre, et il se permit cinq minutes de repos avant d'analyser la situation : Il avait été idiot. A force de tourner en rond, le jeune s'était tout simplement éloigné du feu sans s'en apercevoir. Très peu, certes, mais bien assez pour qu'un prédateur de cette véritable jungle tende sa pattes avec une rapidité hors du commun. Il regarda sa jambe : un pan de son pantalon avait été déchiré, laissant ainsi entrevoir son mollet... sur lequel trônait désormais une griffure d'environ quinze centimètres de long qui sanguinolait allègrement sur son pied indemne. Elle n'était pas profonde, bien heureusement, mais Alex n'avait pas de quoi la désinfecter et espérait que cette belle éraflure n'allait pas le gêner dans son trajet jusqu'à Techyo. Il s'effondra sur le sol et reprit son souffle.
*Plus de peur que de mal finalement, mais je vais devoir être plus prudent à l'avenir*.
L'adrénaline redescendue, il se dit qu'il était peut être temps que quelqu'un prenne la relève...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mar 17 Aoû - 16:51

Alors que Jade avait piqué sa crise pour ensuite s’affairer au feu, Melena s’était assise un peu à l’écart, pieu au poing, histoire de s’isoler un petit peu. Adossée à un tronc d’arbre, elle n’osait pas fermer les yeux, de peur de se faire surprendre par une créature, mais elle laissait son esprit vagabonder d’une réflexion à l’autre, remettant en cause son propre comportement. Tout ce qu’elle avait enduré la mettait considérablement sur les nerfs, et elle peinait de plus en plus à garder son calme dans des situations où l’amabilité était de mise. Après le tact de Lysander, elle admirait discrètement l’implication d’Alex qui leur avait offert un moyen de faire un feu. Même si quelque part, il était bien obligé car il était tout à son avantage de rester en vie et de préserver ses deux guides, il ne manifestait pas la moindre hostilité gratuite à l’égard de la nécrophobe qui s’était montrée très dure. Quand il donna des instructions pour que les flammes prennent, elle s’était levée silencieusement et contribuait à l’effort commun sans faire attention à ménager sa côte cassée ou à protester devant les indications strictes. Dans le fond, elle aimait ce travail d’équipe, cet esprit d’entraide qui en plus d’apaiser sa tension, reculait ses chances de se faire tuer, et elle se sentait plus à l’aise et plus rassurée avec les deux inconnus, même si elle aurait encore été incapable de l’admettre.

Une fois qu’un feu de camp brûlait assez fort pour tenir en respect les intrus nocturnes, Melena vint s’assoir à coté de son amie pour achever silencieusement sa boite de légumes séchés. Ce n’était pas le must de la gastronomie, mais au moins, elle se sentait rassasiée, et c’était largement suffisant. L’adolescente n’écouta que distraitement les propositions du dégouté chronique quant aux tours de garde, car elle s’était perdue dans ses souvenirs de concert avec Jade. Les images de sa rencontre avec Myia lui revenait, aussi maladroite qu’inattendue, et un frisson de remord ébranla son cœur songeant à la manière avec laquelle elle l’avait traité ensuite. La femme-enfant lui vouait une étrange affection désintéressée, et l’irlandaise, après lui avoir offert son amitié, ne lui avait plus décerné qu’un dédain cruel. Et quand bien même leurs routes s’étaient séparées, la borderline lui avait dit au revoir avec une affection sincère dénuée de toute rancœur.

- J’espère que Myia va bien. Souffla Melena à mi-voix.

Plus elle poussait ses souvenirs, plus elle souffrait. Et ce fut une larme sur la joue de sa comparse qui l’attira à émerger de son océan nostalgique. La jeune fille se tourna pour lui faire face et prit son visage dans ses mains en essuyant ses pleurs d’un pouce pâle.

- Je ne sais pas si le Bien et le Mal sont des notions qui s’appliquent à nos autres ici… si on ne s’était pas débattues, à l’heure qu’il est, on serait toujours esclaves au Colisée. Exploitées, voir louées pour le plaisir de quelques hommes qui déversent des litres de sang sans une arène que des foules de pervers viennent remplir chaque jour. Où est la justice là dedans ? Est-ce qu’on avait mérité notre sort ?

La nécrophobe s’approcha jusqu’à déposer un baiser amical sur la joue humide de son amie, avant de l’enlacer brièvement. Elle ne savait pas vraiment si la psychotique avait besoin de cette démonstration d’affection, mais elle, oui ; il lui fallait quelque chose pour raccrocher ses pensées et sa détermination, sans quoi elle finirait par sombrer dans la confusion.

- En ce qui me concerne, je refuse de me soumettre à des traitements que je n’ai pas mérité… et si pour m’en sortir je dois me débarrasser de quelqu’un d’autre alors…

Melena sentait comme son discours devenait inacceptable du point de vue de son amie, mais elle était incapable de voir les choses autrement. Elle était venue voir Parkinson pour guérir de sa phobie, et après tout ce à quoi elle était confrontée, elle avait l’impression de perdre la raison petit à petit.

- Mais toi, je ne te laisserai pas tomber.

La douleur qui envahit son cœur la contraignit à se lever pour s’éloigner un peu du feu qui commençait à surchauffer son dos. C’était un mensonge. Car si jamais sa propre vie dépendait de la mort de Jade, elle préfèrerait perdre son amie que de se perdre elle-même dans les limbes d’un oubli glacial qui la terrifiait.
Elle s’était allongée à même le sol après s’être octroyé une rasade d’eau, mais ne parvint pas à dormir avant un long moment. Elle entendait les créatures nocturnes attirées par les flammes comme des papillons de nuit qui frétillaient de rage de ne pouvoir s’emparer de l’un des voyageurs, et l’idée de fermer les yeux devant ce danger lui était trop difficile.

Elle fut réveillée par un bruissement de ricanement semblable à ceux qu’elle avait entendu avec Jade la nuit précédente, mais bien plus fort, indiquant que les monstres étaient en nombre bien plus important. Elle aperçut Alex aux prises avec l’une des pattes félines qui lui avait agrippé le mollet, ayant profité d’une zone mal éclairée par le feu pour s’approcher suffisamment. L’électrochoc de la scène mit Melena sur pied, et elle se mit à chercher frénétiquement sa torche dans sa poche en cuir. Tout juste quand le jeune homme se libérait d’un coup de pied bien placé, elle envoya le rayon lumineux en plein visage de la chimère pour lui intimer de ne pas réitérer l’attaque. L’adolescente resta immobile et tremblante un moment, scrutant les alentours foisonnant de bruits inquiétants, puis s’approcha lentement du dégouté chronique pour adresser un faible sourire pacifique.

- Ca va aller ?

Devant l’air hésitant de son acolyte, comme si il s’attendait à une mauvaise blague, la nécrophobe s’assit en tailler à ses cotés, sa longues jupe noire couvrant ses jambes avec une allure de nappe sur laquelle elle posa ses mains blêmes. Elle sentait qu’elle devait apaiser les ardeurs avec Alex, et que c’était à elle de faire le premier pas. Avec une résignation qu’elle se connaissait peu, elle fit abstraction de son orgueil pour prendre la parole.

- Je suis désolé pour… euh… enfin depuis tout à l’heure. Vraiment j’veux dire. C’est juste… pas facile tout ça et… je crois que j’étais un peu à cran.

Le mot était faible, mais elle espérait que son interlocuteur saurait percevoir la sincérité de ses excuses. Son sourire s’élargit légèrement, et elle désigna le feu de la tête en reprenant un air grave.

- Je crois que ce sont les flammes qui les attirent… elles les tiennent en respect mais du même coup, c’est comme une grosse balise « on est ici »… vaut mieux pas trop s’éloigner du foyer.

Cela faisait longtemps que Melena ne s’était pas montrée aussi calme, et cela ne faisait aucun doute que le jeune homme découvrait en elle une autre adolescente, bien plus conforme à la vie en société. Son visage n’était plus tiré par l’agacement, et même le fond de peur qui baignait son être n’altérait pas son visage détendu sur lequel se reflétait la lueur orangée du feu en faisant briller ses yeux gris. Ses cernes trahissaient pourtant la fatigue qui étaient toujours installée dans le moindre de ses membres, mais elle offrit un autre sourire las en désignant vaguement le sol du menton.

- Tu peux dormir, j’vais prendre la relève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mer 18 Aoû - 18:28

L’idée des tours de garde faisait son petit bonhomme de chemin et Alex se décida pour prendre le premier quart. Jade était soulagée de ne pas avoir à commencer tant la fatigue accablait ses membres. Dans l’était actuel des choses elle n’aurait pas tenu une heure avant de piquer du nez et vu ce qui rodait aux alentours une telle baisse de vigilance n’était pas parmi les choses souhaitables. Quant à savoir si elle avait une montre… le fait d’être dans le monde des rêves ou pas n’y changeait rien, à Elipse la plupart des gens en possédaient mais il fallait avouer qu’elle-même n’en possédait pas, bien trop habituée à lire l’heure sur son portable qui n’avait pas fait le voyage avec elle.

- Sauf si sa blessure l’empêche de fermer l’œil, glissa Jade d’un air absent en réponse à la remarque vis-à-vis de Melena.

Celle-ci s’était d’ailleurs approché d’elle pour discuter et les choses avaient tourné en câlin réconfortant même si les paroles de sa camarade étaient loin de l’être. Après tout les évènements dont parlaient Melena s’étaient passés bien après le premier meurtre de Jade. Si ce jour là elle s’était laissé arrêté elle serait peut-être en prison mais elle n’aurait pas été violée. A croire qu’on l’avait puni pour son crime et que ça continuerait encore et encore jusqu’à ce que sa santé mentale lâche prise. Les paroles de l’irlandaises étaient dures et suintaient de colère mal contenue, impossible de penser qu’elle mente en parlant de tuer dès que ça s’avérait nécessaire mais… ne regrettait-elle rien ?!

Ces gens devaient avoir des familles, des amis, un travail, un chien… leurs propres problèmes. Ils avaient leurs propres coutumes qui allaient à l’encontre des leurs mais après tout n’étaient-ils pas les intrus ? Ils grouillaient à Dreamland en semant de désordre, tels des virus grouillant dans un ordinateur parce qu’un idiot de pirate informatique avait eu la bonne idée de les envoyer là. Le virus en soit n’est pas le cerveau derrière le problème mais ça n’empêche qu’il doive être éradiqué. Ils n’avaient rien à faire là, aucun d’eux. C’était un fait. Peut-être que le simple fait d’être ici était un crime en soit qui méritait un châtiment exemplaire.

- Si tu le dis, lâcha-t-elle sans être convaincue le moins du monde.

L’adolescente essuya ses joues alors que Melena lui promettait de ne jamais l’abandonner, esquissant un sourire tout sauf crédule. L’intention était gentille, bien sûr, mais lorsque notre survie dépend de la mort de quelqu’un on choisit toujours sa propre peau. C’était un réflexe naturel contre lequel on ne pouvait pas lutter et Jade était certaine que si une telle épreuve se présentait son amie n’hésiterait pas à la sacrifier sur l’autel de sa survie. Néanmoins cette déclaration n’en restait pas moins touchante et l’américaine lui en était reconnaissante d’avoir essayé de lui remonter le moral, même avec un gros mensonge digne des pires soap opéras.

Jade regarda son amie se lever et s’éloigner du feu, une moue dubitative sur les lèvres. Pour sa part elle préférait mourir de chaud et sentir le cochon grillé que de s’éloigner ne serait que d’un millimètre du feu de camp salvateur, elle s’allongea donc à même le sol avec précaution pour ne pas réveiller la douleur de ses blessures et se laissa aller à sa fatigue. Les bruits des monstres leur tournant autour n’était pas pour l’aider à dormir mais elle réussit toutefois à trouver le sommeil au bout de quelques minutes, sans rêve comme d’habitude. C’était bien le seul avantage de ce monde d’ailleurs : comme ils étaient déjà dans le monde réel ils n’étaient pas tourmentés par leurs souvenirs déformés pendant la nuit.

De longues heures passèrent et lorsqu’Alex se fit attaquer en silence Jay dormait si profondément qu’elle grommela à peine quelque chose avant de sombrer de nouveau. Elle ne fut réveillée que trois heures plus tard par Melena qui avait visiblement quand même rempli son rôle malgré sa côté brisée. Le sommeil embrumait encore le cerveau de l’adolescente quand elle se redressa tant bien que mal en se frottant les yeux, sans se souvenir d’où elle était. Il lui fallut plusieurs secondes pour se souvenir, au bout desquelles elle murmura :

- C’est à moi c’est ça ? Je… prends la relève. Pas de problème.

Sauf qu’elle était tellement hors service qu’elle voyait flou, mais ça finirait probablement par passer. Elle ajouta quelques bûches dans le feu et s’assit en tailleur non sans une grimace pour la douleur qui irradiait ses fesses. Son petit doigt lui disait qu’elle n’oublierait pas la fessée du colisée de sitôt.

Elle passa son temps de garde à regarder le feu crépiter et à ignorer les bêtes qui remuaient dans les fourrés. La lampe de poche reposait sur ses genoux pour les cas d’urgence mais elle n’eut pas à s’en servir, bien heureusement. De toutes façon elle restait si proche du feu qu’il aurait fallut aux monstres des pattes à rallonge pour la saisir, et elle était bien décidée à ne pas les aider dans leur chasse. Au bout de deux heures le soleil commença à se lever. Il n’était que cinq heures du matin, la bonne jumelle préféra donc laisser ses compagnons dormir du sommeil du juste tout en admirant le lever du soleil entre les feuilles. Le ciel semblait s’embrasser, réchauffant le cœur de la brunette alors que les chimères fuyaient la queue entre les jambes pour mieux revenir la nuit suivante.

Jade profita de l’accalmie pour aller faire une pause pipi derrière un arbre maintenant qu’il n’y avait plus de danger et explora un peu les environs pour chercher de quoi manger. Les champignons étaient éliminés d’office, tout comme l’idée de chasser du gibier à l’aide de sa batte de base-ball mais elle finit toutefois par trouver son bonheur au bout d’une longue demi heure. Un arbre fruitier, qui croulait sous ce qui ressemblait à des pommes… en rose bonbon. Relevant les bords de sa jupe elle en récolta un maximum avant de retourner auprès du feu, ses camarades toujours endormis. Elle fourra une bonne partie des fruits dans son sac avant de réveiller ses trois comparses de voyage avec un petit déjeuner au lit constitué de 2 énormes pommes chacun.

- Bonjour ! Je crois qu’il soit être six ou sept heures du matin, ce serait bien de manger et de partir pour faire un maximum de chemin, je peux plus voir cette forêt en peinture… ah oui, et j’ai trouvé de quoi manger. J’espère que vous aimez les pommes, enfin je crois que s’en est. Ça y ressemble non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mer 18 Aoû - 20:02

Le boucan qu'avait provoqué sa lutte avec l'animal avait réveillé Melena, qui avait aussitôt sorti sa lampe de poche pour l'aider. Trop tard, l'animal avait fui, mais Alex apprécia le geste. La nécrophobe s'était ensuite empressé de lui demander s'il allait bien, ce qui avait relativement prit de court le jeune homme, surpris de cette attention venant de l'adolescente qui l'avait pris pour un stupide poids mort il y a quelques heures de cela. Il bredouilla un "ça va, merci" à peine perceptible avant de relever la tête pour sonder le regard de la jeune femme. Woaw, elle avait l'air sincère en plus...

Elle s'assit alors à côté d'Alex et commença à...s'excuser ? Il n'en crut pas ses oreilles, mais le fait est que Melena s'excusa avec une sincérité certaine et lui expliqua que le feu attirait les créatures, le tout d'une voix doucereuse qu'il ne lui connaissait pas. *Le sommeil lui a fait beaucoup de bien, on dirait* songea-t-il, troublé.

"Oh, pas de problème, tu sais... Enfin, je... Heum, je comprend que tu sois à cran, ça doit pas être rose tous les jours ici, je viens d'en avoir la preuve, bredouilla-t-il. Je vais aller me coucher alors, bon courage pour le tour de garde."

Il lui adressa un léger sourire avant de s'allonger tout près du feu pour ne pas se faire attaquer une seconde fois. Il se dit que Melena pouvait finalement être autrement qu'exécrable avec les deux hommes, puis se laissa glisser dans un sommeil réparateur avec soulagement...

*************

C'est la voix de Jade qui le réveilla, et c'est avec un grand sourire qu'il accueillit les deux énormes fruits qu'elle avait déposé devant lui. Il remercia chaleureusement la psychotique avant de mordre à pleines dents dans une des pommes - la deuxième sera pour plus tard. Le jeune homme ne se posa pas vraiment de question sur la nature du fruit, lequel semblait être des plus inoffensifs... Qui se méfierait d'un pomme ? Et puis, de toute façon, c'était trop tard, il l'avait déjà englouti. Autour de lui, Melena et Lysander se réveillaient doucement, tout aussi ravis d'avoir de quoi remplir un minimum leurs ventres affamés. La dernière chose qu'avaient mangé Lysander et Alex était un ridicule volatile qu'ils avaient fait cuire avant de dormir, et les deux hommes étaient restés sur leur faim.

*Il va tout de même falloir trouver autre chose à manger dans la journée...*


Le petit groupe de voyageurs était maintenant prêt à repartir, et Alex ouvrit la marche avec l'aide du compas de Jade, tout aussi motivé qu'elle à l'idée de quitter cet endroit au plus vite. Il jeta un coup d'œil à son mollet : la plaie était plutôt moche, mais ne devrait pas le gêner dans sa progression.
Ils marchèrent une ou deux heures dans un silence qui devenait familier aux deux nouveaux venus, vérifiant parfois le cap avant de continuer de plus belle dans la forêt toujours aussi épaisse et humide. Mais bien vite, un oiseau décida de chanter. Enfin, "chanter" n'est pas vraiment le terme, puisque le volatile produisait un son des plus détestables : un croisement entre la sonnerie d'un minuteur et un larsen de micro. Alex réprima une grimace d'agacement, et l'animal se tut immédiatement, comme si le jeune homme avait appuyé sur le bouton off. Etait-ce son pouvoir qui avait fait taire l'oiseau insupportable ? Certainement...Mais il ne put s'empêcher une nouvelle fois de se poser tout un tas de questions : Comment le contrôler ? Pouvait-on seulement le contrôler ? Oui, puisque les voyageurs qu'il avait pu voir sur les photos du journal apporté par le hibou avaient mis en pièces cinq bandits rien qu'en usant de leurs dons. Il était peut-être temps d'en apprendre un peu plus, et Alex brisa le silence pour s'adresser aux deux adolescentes :

"Dites, comment on peut utiliser nos pouvoirs respectifs ? Je veux dire... Lysander par exemple, sa transformation n'est pas vraiment utile, il n'avait pas l'air à l'aise et ça nous a causé plus de soucis qu'autre chose. C'est avec le temps qu'on peut dompter ces dons, ou alors il y a un "truc" à savoir à ce propos ? Je me pose beaucoup de questions là-dessus depuis que je suis arrivé... J'aime comprendre ce qui m'entoure, et là j'avoue que je suis complètement perdu."

Il voulait des réponses, bien sûr, mais il espérait également en savoir plus sur les pouvoirs des deux adolescentes, tout en gardant un subtil silence à propos du sien. Et puis, un peu de conversation ne pouvait pas faire de mal aux voyageurs qui marchaient dans le silence depuis un bon moment maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mer 18 Aoû - 21:04

Melena regardait Alex s’installer pour dormir d’un œil distrait, tout en restant attentive aux bruits qui les entouraient. Les créatures fulminaient, crachaient d’impatience, mais elles ne pouvaient pas s’approcher, et l’adolescente mettait un point d’honneur à nourrir régulièrement les flammes pour ne pas laisser mourir leur âtre salvateur. Les minutes s’égrainèrent ainsi, s’allongeant pour devenir des heures, sans que rien d’autre ne se passe que le mouvement d’un de ses compagnons dans son sommeil, puis quand elle se sentit complètement cassée et incapable d’assurée la suite de la garde, elle se levait doucement pour aller réveiller son amie profondément endormie. La nécrophobe parvint tout de même à tirer l’américaine des bras de Morphée et prit sa place pour cette fois, s’endormir sans l’ombre d’une réflexion ou d’une crainte quant aux créatures qui les guettaient.

Jade la réveilla doucement au petit matin, sa voix douce la tirant lentement de la brume qui noyait son esprit éreintée. On ne pouvait pas dire que sa nuit avait été franchement réparatrice, mais ça avait toujours été mieux que rien, et avec quelque chose dans le ventre, elle se sentait prête à se remettre en route. Une fois sur ses pieds, elle épousseta ses vêtements, grimaça en constatant comme elle sentait le fauve, secoua ses cheveux emmêlés pour les nouer en chignon, et enfin prit l’une de ses pommes pour mordre dedans après s’être assurée qu’elles étaient inoffensive en observant si Alex ne subissait pas d’effets secondaires. La chair sucrée fut la bienvenue pour adoucir les conditions primaires de son sommeil, ce qui la mit clairement de meilleure humeur que la veille. Ils n’étaient pas sortis d’affaire et avait encore à avaler plusieurs kilomètres de forêt avant d’être sortis, mais ses deux nouveaux compagnons avaient finalement passé avec succès leur examen d’admission à ses cotés, et le voyage à quatre était quand même plus rassurant.

Moins économe que le dégouté chronique, elle avait engloutit ses deux fruits sans penser à en garder – et puis, elle savait que sa partenaire avait eut la présence d’esprit de remplir leur sac depuis qu’elle avait vérifié rapidement que tout le contenu n’avait pas bougé. Les premières heures silencieuses furent rompues par un oiseau dont le jacassement insupportable fut brutalement stoppé comme si quelqu’un avait coupé le volume. Melena, qui avait d’abord pester comme on pouvait s’y attendre, voyait le volatile gris argent perché sur un arbre qui regardait autour de lui d’un air aussi interloquée qu’elle pouvait l’être, et elle se dit qu’il y avait quelque chose de suspect là-dessus. Son regard interrogateur bifurqua vers Alex, le seul dont elle ne connaissait pas le pouvoir, mais il ne laissait rien paraître, de sorte que ses soupçons restaient stériles. Celui engagea pourtant la conversation avec de nouveaux questionnements quant aux capacités des voyageurs, et cette fois-ci, elle fit l’effort de répondre avec amabilité :

- C’est à toi de découvrir comment utilisé tes dons. Je suppose que certains sont plus utiles que d’autres. Ça dépend aussi de la situation, de la personne, de sa maladie… je ne crois pas qu’il y ait de « truc » particulier à apprendre. Moi je ne l’ai pas en tout cas… avec le temps, les capacités se développent et se renforcent alors que d’autres apparaissent… et elles peuvent être des fois tout à fait… inattendues.

Bien évidement, la jeune fille songeait à son dernier pouvoir en date, qui avait résorbé le bleu qui noircissait ses fesses après la punition infligée aux esclaves voyageurs dans le Colisée. Mais ingurgiter les morceaux de cadavre pour régénérer sa santé n’était que difficilement envisageable pour elle, et la nausée lui revenait rien que d’y penser.

- En ce qui concerne Lysander, peut-être qu’avec le temps, sa transformation deviendra plus utile. Mais on ne peut pas savoir à l’avance dans quelles mesures elle va évoluer. Mais toi… si tu demandes ça, c’est que tu n'as pas encore découvert ton pouvoir ?! Ou bien que tu le connais, mais n’en tires pas encore toutes les astuces ?!

Elle ponctua sa question d’un regard appuyé, signifiant que sa subjectivité la poussait déjà à l’option numéro deux, mais se reporta bien rapidement sur une racine saillante qu’ils devaient enjamber. Elle soupçonnait le jeune homme d’avoir voulu, dans le fond, soutirer aux deux adolescentes la nature de leurs dons, et refusait de se laisser avoir. Elle se méfiait bien assez des personnes directes dans ce monde pour faire totalement confiance à celles qui utilisaient des stratagèmes détournés. Oui bien sûr, il leur avait offert un moyen de se protéger, s’était blessé pendant le tour de garde, et d’ailleurs elle ne laissait rien paraitre de sa suspicion pour ne pas briser la nouvelle image positive d’elle qui germait doucement. Mais dans le doute, elle préférait encore garder ses bottes secrètent pour elle. Peut-être que dans l’immédiat, devant une éventuelle trahison, elles ne lui seraient pas de la moindre utilité, mais le silence restait encore une garantit suffisante à lui seule.

- Certaines capacités ont des contrecoups aussi. Ajouta-t-elle finalement. La nudité pour Lysander par exemple, mais ça peut être autre chose… fais attention à la manière dont tu utilises les tiens, on ne sait jamais.

Sa mise en garde était faite en connaissance de cause, mais elle ne savait pas si elle allait être utile au dégouté chronique. Qu’importait après tout, elle lui avait répondu, et c’était ce qui comptait, non ? Elle adresse un léger sourire à Alex, puis s’approcha de Jade pour regarder la boussole, plus pour passer le temps que pour véritablement vérifier le cap.

- Qu’est-ce que j’ai envie d’me doucher…, souffla-t-elle discrètement à son amie. Dis-moi que je n’empeste pas, juste pour me faire plaisir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Jeu 19 Aoû - 17:04

Avec sa proposition de petit déjeuner Jade avait fait carton plein et c’est avec plaisir qu’elle découvrait les sourires de ses compagnons de route. Moins méfiante que Melena elle mordit dans sa première pomme sans se poser de question et ce n’était pas plus mal étant donné que le fruit, à l’inverse des champignon de la veille, n’avait pas d’autre effet que de lui remplir le ventre. Une fois le premier fini elle fit un sort au second, but une rasade d’eau, mit le sac sur son dos et se leva pour partir avec les autres. Elle aurait bien voulu conserver le feu mais il aurait fallu pour ça sacrifier un lambeau de ses vêtements pour confectionner une torche et sa jupe était déjà bien assez courte pour avoir envie de la raccourcir. Elle jeta donc avec regret un dernier regard au feu qui s’éteignait déjà et se mit en route, toujours vers le cap nord-nord-est.

Alors qu’ils marchaient Melena et Alex avaient la fâcheuse manie de se coller à elle pour vérifier le cap et ça si souvent que l’œil de la bonne jumelle commençait à tiquer. Ils avaient peur qu’elle ne sache pas lire une boussole ?! Franchement pas besoin d’être à trois pour ça, qu’ils se concentrent plutôt pour enjamber les immenses racines ça ferait du bien à tout le monde. Et ils marchèrent, longtemps et en silence. C’était loin de ressembler aux joyeuses balades en forêt des colonies de vacance de son enfance, surtout avec cet affreux oiseau dont le cri lui vrillait le cerveau en menaçant de le lui faire couler par les oreilles. Le son était si désagréable que Jay en avait la mâchoire crispée et les dents qui grinçaient mais pour son plus grand bonheur le silence se fit d’un coup.

Un coup d’œil à l’oiseau lui montra que celui-ci était tout aussi surprit qu’elle, on aurait presque dit qu’il ne savait plus où il était à tourner ainsi la tête dans tous les sens. La brunette haussa un sourcil intrigué avant de hausser les épaules pour reporter les yeux sur sa boussole juste au moment où Alex se décidait à prendre la parole. Il semblait s’interroger sur le contrôle des pouvoirs en général, ou plutôt de son pouvoir. Il aurait fallut être dupe pour ne pas comprendre les chemin détournés qu’il empruntait pour tenter d’en savoir plus sans se dévoiler.

C’était quoi cette manie de ne pas vouloir donner ses pouvoirs ? Ce n’était pas comme si ça changeait réellement quelque chose… et puis quitte à devoir se faire confiance autant le faire à fond non ? Lui et Melena feraient bien d’y penser et de revoir leur vision des choses, parce que la conversation tournait définitivement en rond, surtout qu’elle avait déjà dit la veille que le temps permettait de développer et de contrôler ses pouvoirs. A croire qu’il était sourd !

La réponse vague de l’irlandaise n’apportait aucune donnée concrète. Ce n’était qu’hypothèse et méfiance, et tout ça commençait sérieusement à fatiguer Jade. Il était plus que temps de mettre les choses à plat, quitte à mettre les pieds dans le plat. Elle laissa donc plus ou moins en suspens cette histoire de douche pour s’attaquer directement aux choses sérieuses.

- Bon ça suffit maintenant ! Alex si tu veux une réponse claire, pose une question claire. Sans connaître la maladie pour laquelle tu es traité et la teneur de ton pouvoir on ne peut même pas essayer de réfléchir à une réponse. C’est comme si tu demandais la couleur des yeux sans préciser ceux de qui. Comment veux-tu qu’on t’éclaire ? Et puis Mel’, si tu veux savoir son don demande lui. Faire des cachoteries comme ça c’est bon pour les premiers temps, mais on devrait commencer à se faire confiance et pour ça éviter les secrets.

Le visage de la bonne jumelle s’était fait grave et déterminé et ses bras croisés ne faisaient que renforcer le tableau. Elle pianota sur son avant bras quelques secondes avant de reprendre :

- Je vais donc ouvrir le bal vu qu’il faut se dévouer… j’ai trois pouvoirs donc, comme dit hier. Ils sont tous basés sur le fait que je souffre de dédoublement de personnalité et je ne veux pas de remarques là-dessus, merci.

Jade appuya sa remarque d’un air entendu et finit par soupirer. C’était bien plus dur qu’elle ne pensait, surtout que révéler son problème la ferait sûrement classer dans les folles à liées de manière définitive. Mais si c’était le prix à payer pour un peu plus d’honnêteté au sein du groupe elle voulait bien en faire les frais, c’était toujours mieux que de voir les gens se jauger et se tirer dans les pattes.

- Le premier c’est d’être deux. Mes personnalités ont été séparé… d’ailleurs c’est ma seconde moitié qu’on va chercher à Techyo, Elie. On peut se parler par télépathie, je peux lui donner un ordre qu’elle est forcée d’exécuter environ une fois par jour et on peut partager nos blessures… peut-être même d’autres choses que je n’ai pas découvert. Le second ne concerne qu’Elie : quand je suis en danger et qu’il fait nuit elle se transforme en loup-garou pour me sauver. Enfin le troisième pouvoir que j’ai c’est de redevenir normale pendant un certain laps de temps. Par normale je veux dire… comme avant la scission quoi.

Tout en parlant elle avait levé une main pour faire le décompte sur ses doigts, l'air ennuyée. Se dévoiler ainsi la mettait mal à l’aise mais maintenant elle ne pouvait plus revenir en arrière. Ce qui est fait est fait ! Ça n’empêchait pas néanmoins le rouge de lui monter aux joues, sensation brûlante de honte qu’elle tentait de dissimuler sans grand succès. Il était plus que temps de détourner le sujet de sa petite personne pour passer en terrain neutre…

- Il y a des gens qui ont des pouvoirs qui se développent de manière équilibrée, la puissance et le contrôle augmentant en parallèle de manière assez moyenne. D’autres développent un contrôle très pointu et une puissance faible, et enfin d’autres une puissance phénoménale totalement hors de contrôle. J’ai connu un vieillard dans les égouts d’Elipse qui pouvait faire apparaitre un monstrueux rat, gros comme une vache et il était incapable de le retrouver sans l’aide de quelqu’un d’autre. Faut se faire à l’idée que ça puisse être la même chose pour toi Alex. Parce que tu saches ou pas ce qui t’attends, ça ne changera rien.

Jade sembla alors se souvenir de quelque chose et se pencha vers la nécrophobe pour lui murmurer à l'oreille :

- Tu n'empestes pas. Faut dire je sens tellement fort que je serais incapable de te dire si tu sens la rose ou le purin mais opte plutôt pour la rose, c'est plus gratifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Jeu 19 Aoû - 18:43

Melena avait pris la peine de répondre au dégouté obsessionnel, lequel réagit intérieurement dès la première phrase : *Le mien est carrément inutile, oui. C'est bien mignon de faire taire un oiseau, mais de là à revenir d'entre les morts...* songea-t-il en repensant à l'article du journal. Mais il apprit que les pouvoirs pouvaient se développer, et une pointe d'espoir perça son esprit jusqu'alors désintéressé.

"J'ai découvert quelque chose en effet, enfin je crois, peut être... Je ne suis sûr de rien ici, mais merci de ta réponse." répondit-il dans un sourire.

Alex souhaitait conserver une part de mystère concernant son soi-disant pouvoir pour laisser planer le doute au sein des adolescentes ; Les laisser croire qu'il pouvait être utile dans la suite des événements semblait être une bonne stratégie pour le jeune homme qui voulait rester un petit moment au sein du groupe, du moins jusqu'à ce qu'ils croisent d'autres voyageurs, s'ils en croisent...
Mais alors qu'il réfléchissait au moyen de conserver secret son pouvoir, Jade craqua. Ses deux compagnons semblaient lui taper légèrement sur le système avec leurs questions détournées et elle mit les choses au clair - en dévoilant notamment son propre don. Le cœur d'Alex s'emballait au fur et à mesure que la psychotique parlait ; c'était à peine croyable. Ainsi, Jade était...deux. Son naturel dédoublement de personnalité ne le dérangeait pas plus que ça, mais l'idée qu'une personne puisse se scinder en deux personnalités distinctes dans ce monde le perturbait presque autant que de savoir qu'un des voyageurs pouvait revenir d'entre les morts.
Une fois son discours terminé, on pouvait malgré tout deviner le malaise de l'adolescente sur ses joues, et Alex laissa trente bonnes secondes avant de prendre la parole.

"Ah. Heum... Merci pour ta franchise, j'avoue que je suis plutôt impressionné. J'imagine que tu es là depuis un bon bout de temps si tes pouvoirs sont si nombreux et si...puissants ?" balbutia-t-il sans trouver de terme exact "Moi je suis...Et bien, je ne sais pas vraiment comment qualifier ma pathologie ; disons que certaines choses agaçantes ou répugnantes de la vie - un craquement de doigt, une flatulence plutôt sonore, un crissement quelconque... - provoquent en moi un dégoût démesuré et ma tête est immédiatement envahie de sortes de flashs, des images qui me torturent mentalement. Ou plutôt "provoquaient", parce que dans ce monde je me rend compte qu'à chaque fois que je devrais avoir une de ces crises la source de dégoût s'arrête dans l'instant. Je ne sais pas si je m'explique bien... Enfin, pour vous donner un exemple, si vous avez entendu l'oiseau insupportable tout à l'heure, et bien c'est typiquement le genre de truc qui m'aurait fait sauté au plafond. Mais pas cette fois-ci : l'oiseau s'est arrêté immédiatement, vous voyez ?"

Alex s'interrompit pour sonder les regards respectifs de ses compagnons. Qu'allaient-ils penser de tout ça ? Le jeune homme décida d'être sincère jusqu'au bout :

"Et, pour être franc avec vous deux, continua-t-il en regardant Melena et Jade, je ne voulais rien dire au début pour avoir une chance de rester avec vous au moins jusqu'à ce qu'on trouve d'autres voyageurs, si on en trouve... Je pensais qu'en dévoilant mon pouvoir, vous alliez le trouver inutile et nous laisser tomber Lysander et moi, vu la façon dont Melena nous a accueilli."

Pour ne pas s'attirer les foudres de cette dernière, il s'empressa d'ajouter :

"Mais je sais maintenant que ce n'était qu'un première impression, et je crois pouvoir vous faire confiance maintenant... Et puis, si tu me dis que les pouvoirs se développent avec le temps, qui sait comment évoluera le mien, j'espère pouvoir me défendre de moi-même ; comme vous."

Voilà, il avait tout déballé. Il ne lui restait plus qu'à analyser la réaction des voyageurs qui marchaient à ses côtés et attendre la propre histoire de Melena.

*Enfin, si elle veut bien nous dévoiler quelque chose, bien sûr...* songea Alex en prenant en compte le tempérament de l'adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Jeu 19 Aoû - 19:42

A peine Alex avait-il formulé une réponse souriante en récompense à ses efforts d’amabilité, voilà que Jade explosait en leur reprochant de faire des cachoteries puériles quant à leurs pouvoirs. Melena aurait volontiers répliqué que ce n’était pas elle qui avait entamé la première le plan des sous-entendus, mais elle ne souhaitait pas déclencher une dispute avec son amie, et de toute manière, celle-ci se lançait dans un monologue autobiographique somme toute tout à fait complet. D’ailleurs, la nécrophobe y trouva elle aussi son compte, car elle ne savait pas que la dénommée Elie pouvait se transformer en loup garou quand le besoin se présentait, et ça ne faisait que renforcer l’appréhension qu’elle avait de la rencontrer. Le regard de haine que la mauvaise jumelle lui avait lancé lorsqu’elles s’étaient croisées étaient toujours imprimé dans sa mémoire, et l’idée qu’il appartenait à une lycanthrope potentielle ne la rassurait pas.

Quand la psychotique eut finit son discours, la gêne se lisait clairement sur son visage, et l’irlandaise mis de coté sa vexation de voir que son amie prenait partie contre elle pour poser sur son épaule une main réconfortante accompagnée d’un regard qui se voulait rassurant. Jade se pencha finalement sur elle pour lui confier un secret olfactif qui dans le fond, ne la rassurait pas tellement sur son état. Avec un sourire amusé qui cachait un air peu convaincu, Melena la remercia silencieusement alors qu’Alex entamait une tirade pleine d’excuses et d’explications. Elle s’imageait vaguement son malaise, elle-même sujette à une légère misanthropie qui amenait des agacements rapides devant toutes sortes de choses de la vie en société, mais elle se fit la réflexion que pour en arriver à consulter un psychiatre, il devait être fichtrement associable. Quoiqu’il en soit, son pouvoir semblait aussi peu précis que sa pathologie, et quand vint le passage où l’irlandaise était pointée comme le grand méchant loup de l’histoire, elle croisa les bras en soupira avec un imperceptible « bah voyons… ».

Elle n’avait pas vraiment envie de commenter la réplique d’Alex, de toute façon elle n’avait pas grand-chose à en dire et laissait volontiers à Jade le plaisir de faire une critique. Pour sa part, l’irlandaise était la seule à ne rien avoir dévoilé, et elle sentait bien que si elle restait muette, elle serait l’exclue de ce petit club de cinglés anonymes qui marchait à bon rythme vers Techyo. En décroisant les bras avec un nouveau soupir de lassitude, elle prit la parole avec une pointe d’agacement :

- J’suppose que c’est à mon tour ?!

Elle marqua une pause pour retrouver un ton calme et écarter une branche qui menaçait de lui fouetter le visage.

- Je suis… enfin, j’ai peur de mourir quoi ! Une de ces peurs viscérales qui font perdre la tête… j’ai peur que la mort m’atteigne je crois… comme une espèce de maladie contagieuse. Les cadavres, les menaces trop proches, les dangers extrêmes… tout ce qui peut me donner l’impression que je vais y passer me terrifie… et que personne ne se moque !

Ses yeux gris balayèrent Lysander et Alex sous ses sourcils froncés avant qu’elle ne reprenne, un sourire sarcastique au coin des lèvres.

- Et comme ce monde est toujours amusant, mon premier pouvoir a été de tomber raide morte comme une charogne fraiche pendant une dizaine de minute dès que ma phobie se présentait. Utile hein ?! Maintenant il a évolué… je sais que l’illusion de ma mort s’est perfectionnée, que je peux influer sur la durée mais que le minima s’est largement raccourci… et je crois que je peux prendre l’apparence de morts différentes. Jusque là ça ne m’a servit qu’à me mettre dans la merde, mais bon…

Son regard bifurqua timidement vers Jade. Elle aussi devait se rappeler parfaitement de la pagaille qu’elle avait mit sans le vouloir au Colisée, quand son état de macchabée déchiqueté avait laissé croire aux gardes qui les poursuivaient que l’un des monstres s’était échappé de sa cage. La bonne jumelle lui en avait voulu, et ne s’était pas privée pour le lui faire savoir d’ailleurs… elle s’en était même fait pipi dessus, mais Melena aurait évidement le tact de ne pas évoquer ouvertement cette anecdote humiliante pour son amie.

- Ensuite je me suis rendu compte que je pouvais contrôler les cadavres. J’en ai la maitrise totale, mais la durée est relativement courte… et en contrepartie, je gagne une migraine vraiment atroce. Ce qui ne le rend pas facilement utilisable non plus…

Un instant, la jeune fille se demanda si il était utile d’énoncer son dernier pouvoir pour achever de dégouter ses compagnons, ou bien si cela suffisait amplement. Mais bon… quitte à être obligée de faire la route aux cotés d’une adolescente timbrée aux capacités morbides, autant qu’ils sachent à quoi s’attendre, non ?! Et puis, ce serait mal vue par son amie qu’elle fasse l’impasse sur l’un de ses dons quand tout le monde s’était mit à nu. Avec une grimace nauséeuse, elle prenait son inspiration pour révéler sa dernière botte secrète.

- Dernièrement… complètement contre mon gré… je me suis rendu compte que manger des morts régénérait mes blessures. Je sais que c’est franchement dégoutant, et je suis la première à le penser ! Mais… dans le Colisée, pendant le combat… quand un mec m’a fait avaler les tripes de son pote que j’avais... tué… tous mes bleus ont disparu. Mais ma coté cassée est restée telle qu’elle… je suppose que ça a une limite.

Et voilà, c’était fait, c’était dit, elle passerait littéralement pour un monstre. Elle était déjà sale et malodorante, voilà que ses pouvoirs lui retiraient un peu plus de son humanité en la transformant en charognard. L’irlandaise songea sombrement que même si sa pathologie était bien plus grave, au moins, les dons de Jade ne la dénaturaient pas autant… et elle l’aurait presque envié d’avoir un double qui se transformait en loup garou plutôt que de pouvoir être une goule. Un sourire triste se dessina sur son visage pâle, et elle leva brièvement les yeux vers Alex.

- Voilà… vous me trouviez déjà bizarre… maintenant… vous savez que je suis encore pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Ven 20 Aoû - 19:02

Bon, à force de les secouer sa manœuvre commençait à porter ses fruits car Alex et Melena se mirent à se confier l’un après l’autre avec plus ou moins de mauvaise volonté. Le silence d’une bonne demi minute entre la fin de son discours et le début de celui du dégouté chronique avait angoissé Jade qui n’avait tenu que grâce à la pression de la main de son amie sur son épaule mais maintenant qu’il parlait elle se sentait mieux, comme libérée. Alors comme ça un rien le dégoûtait de manière disproportionné ? Que devait-il penser de leur apparence alors avec leurs fringues en jute, leur peau crasseuse et leurs cheveux emmêlés et raidis par la crasse ? Les flashs qu’il évoqua semblaient profondément désagréables et la bonne jumelle grimaça alors qu’une vague compatissante montait en elle. C’était horrible de voir que quelque chose clochait, qui vous pourrissait la vie au quotidien mais de ne rien pouvoir contre. Une chance que son pouvoir soit de faire cesser les causes de son dégoût ce qui, en plus de ça, pouvait se révéler bien utile.

Elle imaginait déjà une effusion de sang cesser juste parce que le jeune homme en était dégoûté… et dire qu’il avait peur d’être rejeté car jugé inutile ! Sans parler du fait que ce n’était pas du tout du genre de la donzelle manquait d’avantages sous bien des aspects à cause de son total manque de courage. Être en quelques sortes idéalisée la mettait mal à l’aise mais ça commençait à devenir une habitude. Après tout Melena ne faisait-elle pas déjà la même chose ? Celle-ci se mit à parler à son tour avec réticence et non sans agacement, mais l’importance était qu’elle faisait enfin un effort pour s’ouvrir aux autres.

Oh bien sûr Jade n’appris rien du discours de son amie, mais rien que la voir parler d’elle était une victoire même si la fin de son discours n’avait rien d’engageante. Devant le côté horrifique des pouvoirs de l’irlandaise le silence s’était fait lourd et Jay sentait qu’il fallait faire quelque chose pour le briser. Elle se mit donc à se triturer les mains, gênées avant de se lancer, ponctuant son discours de rires nerveux :

- Bah voilà… maintenant on se connaît mieux non ? On sait plus à quoi s’en tenir et de quelle manière compter sur les autres… et tout… enfin vous voyez ? Et Mel’ tu sais très bien que tu n’es pas bizarre. La peur de la mort c’est l’une des plus naturelles, à côté de toi on est des bêtes de foire, non ?

Avec un pâle sourire elle tenta de chercher un appuis auprès de Lysander et Alex mais ne rencontra que des regards fuyants. La bonne jumelle devant si peu de réactivité poussa un profond soupir en baissant les yeux sur ses chaussures, ce qui lui fut salutaire vu qu’elle était à deux doigts de se prendre les pieds dans un entrelacs de racines. Elle enjamba l’obstacle in extremis avant de reporter de nouveau son attention sur les autres. Il était plus que temps de changer de sujet.

- Et puis c’est pas forcément les pires pouvoirs… tiens par exemple Kalyss de qui on a envie dès qu’il nous parle, ou Aldaée forcée de léviter ! Maxim lui doit se mutiler pour blesser les autres et il peut faire sortir des lames de son corps, Lily pouvait changer les hommes en femmes, Ella peut enflammer son pouce, James peut matérialiser des objets et changer les gens en peluche, Lou électrocute tout ce qu’elle touche, Myia rajeunit, Yoru peut rendre les gens malades, Dakota copie les pouvoirs et invoque un monstre, Shannon peut devenir si horrible qu’on ne peut plus la regarder… et Cyanur enlève son bras !

Tout en énumérant au hasard les pouvoirs de la plupart des voyageurs qu’elle avait croisé Jade parlait avec les mains pour se donner de la contenance et termina son discours avec un regard explicite. A croire que dans son esprit retirer son bras comme une poupée dans un plop immonde relevait des pires pouvoirs possibles.

- Non vraiment, t’es pas « pire ». Je crois que la plupart des voyageurs en tiennent une couche et leurs pouvoirs ne font rien pour relever le niveau. Dans un sens on peut comprendre pourquoi on est si peu aimés dans le coin…

Elle se remémorait avec netteté la haine des Elipsiens due aux erreurs du passé, de quelques bribes d’information sur des terroristes voyageurs qui n’arrangeaient décidément pas l’opinion des gens sur les étrangers qu’ils étaient. C’était dingue ce que la peur pouvait pousser à faire et il fallait bien l’admettre : ils faisaient peur. Jade était loin de partager la bien rependue haine des Dreamlandiens que semblaient ressentir la plupart de leurs confrères voyageurs, après tout elle ne les comprenait que trop. Si des gens avec des supers pouvoirs, sans contrôle et avec un chtar au casque elle n’aurait eu qu’une envie, celle de les voir partir. Elle aurait mit sa main à couper que ça aurait fini en émeute aussi à San Francisco.

Si seulement ils avaient pu se réveiller ! Chacun tranquille de son côté, elle saurait bien s’accommoder de deux personnalités dans un seul corps si c’était le prix à payer pour que tout le monde soit tranquille, elle la première.

- Parce que bon, nous on est peut-être pas méchants, mais c’est pas forcément le cas de tout le monde. J’ai connu une fille qui était traitée depuis l’intérieur d’un asile, et un autre depuis une prison d’état ! Et ici ils sont lâchés dans la nature avec des super pouvoirs… sans parler des voyageurs qui ont tournés terroristes. Vous y croyez à ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Ven 20 Aoû - 20:46

Melena avait tout de même décidé de révéler son pouvoir, et le fit avec une tension presque palpable dans la voix. Ainsi, l'adolescente était ce que l'on appelle une nécrophobe... Son premier pouvoir rappela à Alex les commentaires qu'il avait lus dans son périodique : elle ne se remettait donc pas de sa mort, mais la simulait. Alex ne put s'empêcher d'avoir un regard amusé envers elle lorsqu'elle dévoila son second pouvoir : ce contrôle devait être grisant à effectuer malgré la migraine, et le dégouté obsessionnel se surprit à l'envier, d'une certaine façon. Mais son sourire s'effaça bien vite lorsque la nécrophobe énonça son dernier pouvoir en date... Celui-ci était véritablement terrifiant, et Alex se demanda comment elle pourrait se repentir d'un cadavre si le besoin se manifestait. Même mourant, Alex n'était pas sûr de pouvoir lui-même avaler les tripes de quelqu'un, c'était tout simplement inhumain. Après la dernière remarque de la brunette, il ne put que confirmer mentalement *Ça, pour être bizarre...tu l'es.* mais s'abstînt cependant de faire part de ses pensées à voix haute.
Jade reprit ensuite la parole, et commença à énumérer les pouvoirs des voyageurs qu'elle avait rencontré depuis son arrivée à DreamLand, comme pour dédramatiser celui de Melena, la "charogne". Alex était mi-émerveillé mi-terrifié par tous ces dons, et la volonté de croiser d'autres voyageurs ne se fit que plus forte en lui, comme s'il voulait découvrir toutes les bizarreries imaginables en ce monde. Puis, la dernière remarque le fit réagir.

"Tu m'étonnes que certains ont mal tourné, tu imagines un monde où se retrouvent tous les malades mentaux de San Francisco ? Il y en aura toujours dans le tas qui voudront mettre le bordel..." remarqua-t-il d'un ton fataliste.

Averti de sa faim par un ventre gargouillant, il sortit de sa grande poche la pomme qu'il n'avait pas mangé le matin même et l'engloutit en un temps record. Il fallait que Lysander et lui trouvent quelque chose de réellement consistant s'ils voulaient tenir une journée de plus : marcher à ce rythme avec deux fruits par jour comme seule source d'énergie, ce n'était pas vraiment l'idéal, et Alex se refusait de demander de l'aides aux adolescentes.

Il jeta un coup d'œil à son mollet meurtri : La couleur fonçait de plus en plus, et l'on pouvait maintenant remarquer que la plaie s'infectait petit à petit, lentement mais sûrement...
Le jeune éraflé se demanda alors pourquoi son pouvoir ne pouvait pas se déclencher, là, maintenant, pour que la plaie cesse de s'infecter de la sorte. Oui, c'est vrai, c'était typiquement le genre de choses qui le dégoûtait en temps normal ! Mais pas cette fois, non, son subconscient avait cette fois-ci décidé de ne pas être atteint par les habituelles tortures mentales. *Pour une fois que ça aurait pu me servir !* s'écria-t-il intérieurement, révolté contre lui-même. Puis il se souvînt des paroles de Jade qui lui avait dit que les pouvoirs se développaient en fonction du temps passé à DreamLand ; peut être qu'un jour...

Il continua malgré tout sa marche à travers la forêt dont les arbres se faisaient toujours aussi oppressants, mais se dit que le petit groupe que les voyageurs formaient avait tout de même fait un bon bout de chemin depuis leur réveil et le soleil brillait maintenant juste au-dessus d'eux, comme pour les surveiller dans leur trajet parmi toutes les créatures affamées.

"On est encore loin de Techyo, vous croyez ? On pourra peut être croiser un village, ou un patelin pommé où quelqu'un aura un moyen de locomotion plus rapide, non ? Peut être que j'ai un peu trop d'espoir... Mais je n'ai pas vraiment envie de passer une nuit de plus dans cette forêt, ce n'est pas dit que l'on arrive à faire du feu deux fois."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Ven 20 Aoû - 22:02

La jeune fille n’avait trouvé aucun réconfort ni aucune indication dans le visage fermé d’Alex, ne serait-ce que pour savoir si il la trouvait horriblement dégoutante ou pas, alors elle détourna sombrement son regard vers le sol pour surveiller qu’elle ne trébuche pas sur une racine maligne. Et s’il était capable de la faire disparaître elle avec son pouvoir ?! Après tout, ce n’était pas ça le principe : le débarrasser de tout ce qui lui était insupportable ? Melena chassa cette pensée douloureuse alors que Jade prenait la parole pour la réconforter tant bien que mal. Elle savait que des tas de gens avaient peur de mourir, mais combien étaient comme elle sujets à une phobie si irrationnelle ?! Elle allait mourir de toute façon, tôt ou tard, et pourtant, l’idée même que sa fin arrive la faisait frissonner. Pour elle, la mort c’était le vide, l’absence de tout… c’était une douleur qui se répandait comme un poison incurable, et elle ne pouvait admettre d’être atteinte. L’irlandaise aurait sûrement versé une larme si l’énumération de tous les autres voyageurs, dont elle connaissait une bonne partie, ne lui avait pas tiré un sourire amusé qui tempérait sa tristesse. De son point de vue, elle aurait encore préféré être capable de se retirer un bras plutôt que de pouvoir guérir en mangeant du cadavre… subjectivité ou pas, ses pouvoirs semblaient emprunt d’une connotation macabre que les autres n’avaient pas, ce qui la fit soupirer sans une ombre d’enthousiasme.

- Ouai, tu dois avoir raison…

Ceci dit, la suite du discours de la psychotique portait à réfléchir. Elle se souvint brusquement de la jeune fille, Kate, qu’elle avait rencontré dans la laverie du slavedog millionnaire. Une sorte de détraquée nymphomane qui non contente d’avoir très vite fricoté avec Jeremiah – lui aussi ayant apparemment un bon grain – avait menacé la nécrophobe de décès par strangulation moins de dix minutes après son arrivé. Se dire que des gens comme ces deux énergumènes se baladaient peut-être aussi librement qu’eux était angoissant, et Melena se surprit à jeter furtivement des regards aux alentours pour être sûre qu’ils ne débarquent pas. Mais elle, valait-elle mieux ? N’avait-elle pas répliqué à la menace de mort de Kate… par une autre menace de mort ? N’était-elle pas de celles qui répliquaient au feu par le feu, capable de faire disparaître, ou du moins essayer de le faire, toute chose qui mettait sa vie en danger ? Peut-être l’irlandaise était-elle aussi dangereuse que n’importe qu’elle autre psychopathe, car elle ne savait pas de quoi elle serait capable pour se préserver. Mais elle savait qu’elle avait déjà eut l’impulsion de tuer ; comme pendant l’attaque de leur convoi dans les collines. Pourtant, Jade disait qu’elle n’était pas méchante… qu’est-ce qu’elle était alors ?! Est-ce que la légitime défense était à faire valoir à chaque fois ? Aurait-elle put faire autrement à toutes les fois où elle avait causé un décès ?!

Ce fut finalement les questions d’Alex qui la tirèrent de ses douloureuses interrogations personnelles, et elle lui en fut tellement reconnaissant qu’elle oublia de soulever qu’on croirait entendre un gosse qui demandait à sa mère « quand est-ce qu’on arriiiiive ? ».

- On ne t’a pas montré la carte ?! On est encore… très loin. Une fois sortis d’ici, on devra encore parcourir une grande passe, contourner des montagnes, traverser une plaine… je t’avais dit qu’on en avait pour bien deux semaines à pied. C’est sûr que ce serait bien de trouver un moyen d’accélérer les choses… mais pour l’instant… on a encore un bon moment de marche dans la forêt, je crois que l’on en sortira que demain.

Que pouvait-elle dire d’autre ? C’était la vérité. Et cette perspective jeta le silence sur l’assemblée, qui marcha de longues heures sans prononcer autre chose que des paroles utilitaires. Petit à petit, la végétation se faisait un peu moins dense, moins « forêt vierge inexplorée », et Melena se dit avec soulagement que ça devait être un signe qu’ils avaient dépassé le cœur de la forêt. Vu comme le soleil brillait au travers les branches touffues, on devait avoir entamé le début d’après-midi, et l’adolescente se permit de se servir une pomme dans la réserve que son amie avait fait en cachette. Devant le regard interrogateur des deux hommes, elle haussa les épaules et mordit dans son fruit avec délice.

Bientôt, ils arrivèrent à un cours d’eau, beaucoup plus important que celui qu’avaient croisé les deux comparses la veille. Il était assez profond pour avoir de l’eau jusque sous les genoux, bien que large de juste deux ou trois pas. La nécrophobe proposa une halte, pensant se laver simplement les dents, avant qu’une idée ne germe dans son esprit.

- Je crois que… c’est pas le must, mais ça suffira pour faire un brin de toilette, non ?!

Sans attendre de réponse positive ou négative, elle jeta un œil dans l’eau clair pour s’assurer qu’il n’y avait aucun animal carnivore en vue, avant de remonter sa jupe de toile noire pour éviter de la mouiller. Le contact frais lui fit un bien fou, et elle s’éloignait en suivant le cours, ses scandales atténuants les chocs contre les pierres qui tapissaient le fond.

- Vous venez pas hein ! Euh… enfin, sauf Jade si tu veux.

Après un léger virage, une fois qu’elle se sentit assez éloignée des regards curieux, mais assez proche pour toujours entendre les voix de ses compagnons, elle remonta sur la rive en scrutant les alentours. Une fois assurée qu’il n’y avait personne, l’adolescente s’effeuilla doucement, et sursauta en se retournant de constater que son amie avait accepté sa proposition. Elle rougit et s’immergea rapidement dans l’eau fraîche pour essayer de le cacher. Ça faisait tellement de bien qu’elle aurait put pleurer de joie. Elle se frictionna du mieux qu’elle pouvait, sentant avec délice son corps qui quittait son enveloppe de crasse, plongea sa tête sous la surface pour pouvoir se laver un minimum les cheveux, puis finit par s’assoir sur une pierre, niveau de l’eau jusqu’à la taille, pour regarder son amie profiter elle aussi d’un bain nudiste bien mérité.

- J’ai l’impression de me sentir revivre ! J’aurais presque envie de porter un pagne en feuilles comme Lysander pour éviter de remettre mes vêtements sales… presque.

Après s’être à nouveau balancé une giclé d’eau au visage, juste pour le plaisir, elle s’approcha de Jade et s’assit à coté d’elle avec un sourire. Comme un remake de leur pause dans les écuries, en inversant les rôles, elle se laissa aller contre elle pour poser sa tête sur son épaule, le regard perdu dans un buisson.

- On se débrouille pas si mal toutes les deux non ?!

Elle marqua une pause en soupirant.

- J’voulais aussi te demander… j’ai été vraiment chiante hier, hein ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Sam 21 Aoû - 3:22

"Oh, vous avez une carte de DreamLand ?" s'étonna Alex, bien curieux de découvrir à quoi pouvait ressembler la configuration de cet étrange monde.

Mais après la description par Melena du chemin qu'ils devaient encore parcourir avant Techyo, le jeune homme n'était plus sûr de vouloir concrétiser ce périple sur une carte... Cela l'aurait découragé plus qu'autre chose. Ainsi, ils étaient encore à des semaines de la ville où se trouvait prisonnière le double de Jade... Jamais les voyageurs ne pourraient tenir jusque là ! La fatigue les terrasserait, tout d'abord. Puis la faim, et pour finir dans le ventre des créatures de ce monde... Non merci !

Alors qu'il pensait justement à la nourriture, il vit Melena sortir du sac de son amie une des pommes qui avaient été servies le matin même. N'avait-elle pas déjà mangé ses deux fruits ? Si, bien sûr, Alex aurait dû se douter que Jade n'avait pas tout partagé, et ce dernier se maudit d'avoir pu penser un seul instant que les adolescentes étaient prêtes à diviser entièrement leur repas. Après tout, ne leur avait-il pas apporté du feu pour la nuit ? Cet échange à sens unique indigna quelque peu Alex, mais il n'eut pas le temps de disserter sur la question que déjà un cours d'eau se fit apercevoir quelques mètres devant eux.

*De l'eau, enfin !* Le dégoûté obsessionnel se précipita vers la source qui bien vite le fit revivre tellement la soif s'était faite destructrice ces dernières heures. La halte proposée par Melena ne pouvait que lui convenir, et il se passa de l'eau sur le visage tandis que les deux jeunes femmes partaient un peu plus loin pour se laver dans une intimité féminine. Après avoir bu une seconde fois dans le petit cours d'eau, Alex enleva son tee-shirt pour se décrasser un minimum, la sueur ayant accumulé une couche de saleté assez impressionnante. En temps normal, montrer son torse nu aurait dérangé Alex - qui n'était pas un modèle en ce qui concerne le gabarit moyen d'un homme - mais, étant en présence d'un homme qui s'était retrouvé nu la veille, son manque de musculature lui semblait désormais bien dérisoire. Il enleva également ses chaussures et remonta son pantalon pour laver la plaie qui lui brûlait le mollet.

Après avoir rincé la griffure, il eut l'idée de déchirer un pan de son pantalon pour en faire un bandage improvisé. Il chercha alors des yeux une pierre relativement coupante avant de s'escrimer à déchirer plus ou moins proprement son pantalon tout en conservant un semblant de décence. Il enveloppa son mollet dans le bandeau obtenu, puis le noua avant de contempler son travail. *Moui, ça ira bien avant de trouver mieux* songea-t-il, pensif. Il continua sa toilette, se rinça la bouche - laquelle lui semblait bien trop pâteuse depuis qu'il était arrivé - et entreprit de laver ses pieds qui baignaient dans l'eau revigorante du ruisseau.

Alors qu'il relevait la tête, Alex sonda le paysage devant lui. Mis à part les arbres à perte de vue, il n'y avait pas grand chose à contempler, sauf peut être quelques oiseaux qui profitaient des courants chauds pour s'élever vers les cieux, des feuilles qui se promenaient dans les airs, poussées par le vent, ou de la fumée. *De la fumée ?!* Oui, une légère fumée noirâtre s'échappait de la densité des arbres à quelques dizaines de mètres de là, et la réactivité du jeune homme fut sans appel : D'un coup, son cerveau s'emballa et marchait maintenant à plein régime, comme s'il avait été endormi tout le reste du trajet.

Pas de fumée sans feu disait le dicton... Et un feu ne pouvait avoir que deux natures en cet instant : soit un autre groupe de personnes progressait dans la même forêt que les voyageurs, soit un incendie se déclarait juste sous ses yeux. Et la seconde option n'était pas pour le rassurer. Même si le feu semblait léger par la fumée à peine perceptible, Alex ne pouvait négliger cette possibilité et se tourna vers Lysander pour le prévenir avant de découvrir que lui aussi l'avait vu et semblait avoir fait les mêmes déductions que lui.

Ne restaient plus que Melena et Jade. Il jeta un regard vers le chemin qu'elles avaient emprunté : entre les feuillages, Alex aperçut les deux jeunes femmes assises côte à côte, l'eau jusqu'à la taille et la poitrine découverte. Ce n'était pas le moment de se soucier de leur nudité, et le psychotique interpella les deux adolescentes à s'en arracher les cordes vocales.

"Un feu, les filles, un feu ! C'est peut être un incendie ! Là !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Sam 21 Aoû - 12:10

Melena aurait put passer des heures ainsi appuyée contre son amie à écouter les bruits de la forêt, mais manifestement, Alex ne voyait pas les choses de cette manière. Si elle l’avait vu en train de les regarder, elle aurait sûrement piqué une petit gueulante qui aurait envoyé l’incendie au second plan mais pour l’heure, elle remettait ses fripes sales avec une grimace de dégout, reprit son pieu en bandoulière, et accourut pour apercevoir elle aussi le filet de fumée. S’assurant que Jade n’était pas loin derrière, elle s’approchait doucement, et bientôt, des éclats de voix lui parvinrent. Ils n’étaient plus seuls ! Immobile, elle se demandait si le mieux était de se présenter aux inconnus, ou bien de passer son chemin comme si de rien était, mais voilà qu’une petite fille d’à peine 10 ans jaillissait d’un buisson pour se figée devant elle. Elle était nue comme un vers, la peau cuite par le soleil, et ses grands yeux sombres dévisageaient les voyageurs avec curiosité et appréhension. L’enfant tenait une sorte de panier tressé dans des lianes, et à l’intérieur, s’empilaient une foule de champignons qui n’étaient que trop familiers à la nécrophobe. Celle-ci n’eut d’ailleurs le temps que de soulever un sourcil, la bouche ouverte comme un poisson hors de l’eau, que la gamine avait détalé avec agilité vers l’endroit d’où semblait venir « l’incendie ». Mais à cette distance, l’odeur qui accompagnait la fumée noirâtre avait plutôt quelque chose d’alimentaire, ce qui écartait l’hypothèse du danger tout en en ouvrant une autre.

- Je crois que… ce sont des indigènes…

Interloquées, Melena fit quelques pas de plus pour découvrir alors au beau milieu de la forêt, toute une zone aménagée par un petit d’hommes et de femmes à la peau d’ébène. Les plus jeunes étaient totalement nus, alors que les adultes revêtaient de simples pagnes de feuilles qui rappelaient un peu celui improvisé par Lysander. Une série de huttes faites de terre et de branche s’éparpillaient ça et là, certaines décorées, d’autres non, dont l’entrée était toujours voilée par une natte tissée dans un enchevêtrement de feuilles et de fines lianes. Il y avait autour de cet endroit plusieurs foyer de feux éteints aux cotés desquels se tenaient toujours une torche sur support en bois : il y avait fort à parier qu’il s’agissait de leur protection nocturne. Au centre, on était occupé à tirer des flammes un animal énorme qui ressemblait à un cochon, embroché sur une longue branche droite dont l’un des montants était brisé. A en juger par le petit qui se faisait enguirlander dans une langue que l’irlandaise n’arrivait pas à comprendre, il avait dût faire une bêtise qui avait précipité leur repas au cœur du feu de camps… et donc provoqué la fumée noir qui avait alerté les voyageurs. Quand enfin on se rendit compte de leur présence, tous les yeux se braquèrent sur eux avec étonnement, curiosité et… admiration ?!

- Euh… on fait quoi ?!

Comme répondant à sa question, un homme à l’allure fier s’avança vers eux avec un sourire jusqu’aux oreilles. Il écarta les bras en signe d’accueil avant de se lancer dans une tirade que la nécrophobe ne comprit pas le moins du monde. Cependant, il pointait du doigt le centre de leur camp, et elle se dit que ça devait équivaloir à une invitation. L’indigène dévorait des yeux les deux adolescentes, comme si il s’agissait de créatures fantastiques qu’il n’avait jamais vu jusqu’à lors ; de sorte que Melena ne put retenir un « qu’est-ce qu’il me veut lui ?! » qui n’eut bien évidement aucune réponse. Méfiante, elle se laissa guidée au milieu d’une foule de curieux, serrant l’une des mains de Jade pour se réconforter, en se demandant ce qui pouvait bien leur valoir une telle hospitalité. Elle avait presque l’impression de voir l’une de ces tribus d’Afrique du monde réel. Ils étaient un groupe d’inconnus différents qui jaillissaient du cœur de la forêt… ils devaient être des êtres surnaturels, c’était évident de leur point de vue.

*Et quelque part, ils ont raison.* Songea Melena.

Une bonne femme à l’air embarrassé expliquait sans doute que le repas allait devoir attendre un peu, mais on les invita à s’assoir avant de leur proposer un assemblage de fruits que l’estomac grondant de l’irlandaise ne put refuser. Malgré tout, songeant à la gamine qui cueillait des champignons aphrodisiaques, elle jaugea sa pêche d’un œil soucieux en essayant de déceler une preuve qu’elle était bien tout à fait honnête, avant de mordre dedans timidement.

- C’est bizarre quand même qu’ils nous accueillent comme ça… on aurait put être dangereux, non ?!


*Mais on l’est !*


Elle chassa cette pensée en secouant la tête, ses cheveux à moitié secs battant ses joues doucement. Elle finit par remarquer qu’un jeune homme sans doute d’une vingtaine d’année, encore nu, la dévisageait presque sans ciller depuis un long moment. Mal à l’aise, la nécrophobe se détournait de son attention, mais c’était pour apercevoir l’individu mâle un peu plus âgé qui louchait sur Jade. Elle allait se pencher su son amie pour lui demander quoi faire, mais voilà que son admirateur – sous l’œil spectateur de beaucoup d’autres – s’était approché pour lui prendre la main. L’adolescente la retira vivement en sursauta, ce qui n’affecta pas la mine du jeune homme qui semblait s’obstiner à lui poser une question qu’elle ne comprenait pas.

- Euh… Melena…, répondit-elle au hasard.

Le sourire de l’indigène s’élargit, et il répéta plusieurs fois son prénom avec un accent étrange, avant de tirer sur son bras pour l’emmener avec lui. Surprise, elle ne put que jeter un regard à son amie avant de se laisser faire et d’être trainée jusqu’à une petite hutte simple sans pouvoir se départir des regards curieux. Il semblait demander autre chose à l’irlandaise, le regard brillant d’excitation comme un enfant devant une nouveauté. Par politesse, elle lui adressa un sourire gêné, ce qui eut pour effet de faire s’ouvrir celui du jeune homme dans une expression de joie non dissimulée. Il entraina alors l’adolescente à l’intérieur, et la fit s’assoir avec lui sur une natte posée au sol. Le soleil filtrait assez au travers les feuilles du toit pour que toute la scène soit éclairée, ce qui était suffisant pour que la nécrophobe remarque l’érection qui commençait à pointer le bout de son nez sur l’anatomie masculine de l’indigène qu’elle s’efforçait d’ignorer jusque là. D’un bond écœuré et apeuré, elle se leva en bafouillant une série de « non, non » avant de sortir à l’air libre avec la ferme intention de retrouver ses amis et de mettre les voiles. Derrière elle, son prétendant la regardait simplement avec une moue triste, mais ne faisait pas du tout mine de la poursuivre. Ils étaient étranges… vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mar 24 Aoû - 2:49

Melena et Jade s'étaient rhabillées en vitesse avant de rejoindre les hommes aux abois et contemplaient maintenant la fumée avec eux. Trop peu prudente aux yeux d'Alex, la nécrophobe s'approcha du potentiel incendie avant que des voix ne parviennent à leurs oreilles. La première hypothèse était donc la bonne : les voyageurs n'étaient pas seuls ! À peine Alex en était arrivé à cette conclusion que déjà une petite fille se planta devant eux, comme sortie de nul part. Métissé, la fillette était entièrement nue et les regardait de ses yeux sombres avec une curiosité dévorante. Après les avoir dévisagé pendant trente bonnes secondes, elle s'enfuit en direction du feu en enjambant les racines avec une agilité certaine.

Après la remarque de Melena, le petit groupe s'approcha de quelques mètres avant de contourner un arbre dont le diamètre impressionnant cachait...une clairière. Celle-ci avait été aménagée par un groupe d'indigènes dont la couleur de peau avoisinait celle de la petite fille que l'on voyait maintenant courir vers une sorte de hutte décorée par une multitude de fleurs. Comme pour parfaire ce tableau naturel, le ruisseau dans lequel ils s'étaient lavés quelques minutes plus tôt longeait le village d'indigènes qui permettait alors à ses habitants de profiter d'une eau courante. Devant les yeux ébahis d'alex s'étendait une véritable petite société, et bien vite un homme - qui semblait être le "chef" à en croire sa démarche et les regards respectueux de ses semblables - s'avança vers eux, un grand sourire aux lèvres. Il s'adressa alors à Melena dans une langue qui était visiblement étrangère à tous les voyageurs avant de les emmener au beau milieu de leur camp pour leur offrir des fruits frais et un nouveau sourire Signal Fraicheur.

Alex ne pouvait que confirmer les dires de Melena en se disant que ces indigènes étaient un peu trop accueillant à son goût, mais il ne se fit pas pour autant prier pour mordre dans un de leurs fruits - bien trop affamé pour opposer la moindre résistance à une telle jovialité. Un homme vétu d'un léger pagne comme tous les autres adultes choisit ce moment pour s'approcher de Melena et lui prendre la main, se heurtant alors à la dure réaction de la nécrophobe sans pour autant perdre son sourire. Il s'adressa à elle dans leur étrange langage qui n'était pas plus compréhensible que quelques minutes plus tôt ; cependant, l'interlocutrice fut perspicace et donna docilement son prénom à l'homme, lequel acquiesca immédiatement et s'étira les lèvres encore un peu plus. Il l'emmena alors dans une hutte relativement éloignée sous les yeux surpris d'Alex qui se demandait pourquoi elle ne lui offrait pas plus de résistance. Bien vite, un deuxième homme fit le même rituel avec Jade et les voyageurs masculins se retrouvèrent seuls avec le chef, s'échangeant quelques regards interrogatifs.

L'indigène commença alors à parler aux deux hommes - lesquels ne comprenaient pas un mot de plus que la fois précédente - et sembla les inviter à se lever pour le suivre. N'ayant d'autre choix que de s'exécuter, les voyageurs marchèrent à ses côtés jusqu'à une sorte d'immense tente dont l'entrée étaient faite des même lianes que Lysander avait utilisées pour compléter son pagne. Le chef les écarta pour faire entrer les deux hommes qui avaient adopté un mutisme prudent.

A l'intérieur de la tente se trouvaient déjà cinq jeunes femmes alignées qui devaient avoir à peu près l'âge d'Alex, vêtues de ce que l'on pourrait appeler des pagnes "deux pièces". Elles attendaient certainement quelque chose du chef qu'elles regardaient avec un mélange de crainte et d'admiration. Celui-ci se tourna alors vers les nouveaux venus et dit quelque chose qu'Alex interpréta comme une question. Ne sachant quoi répondre, l'interressé acquiesca timidement... puis comprit bien vite qu'il avait eu tort. Devant la réponse du jeune homme, le chef lança un ordre aux femmes qui enlevèrent immédiatement leurs pagnes pour exposer leurs sombres corps nus. Le chef, le regard brillant, commença alors un monologue tout en s'approchant des femmes d'un air vendeur, ponctuant ses phrases en montrant les parties du corps mélioratives de chaque individu : Alex comprit bien vite que l'homme leur proposait une compagne et qu'il fallait maintenant faire un choix

"On n'aurait peut être pas dû nous montrer, finalement..." murmura Alex à son compagnon qui semblait tout aussi choqué que lui.

L'indigène proposa plusieurs fois à Lysander et Alex d'empoigner le sein d'une femme pour leur montrer sa fermeté, ou de tâter la cuisse d'une autre qu'il regardait avec appétit. Il jetait parfois un regard curieux vers ses "clients" comme pour leur demander leur avis avant de repartir dans une description de telle ou telle femme.

Pour Alex, c'en était trop. Ils n'étaient pas là pour faire leurs courses, et encore moins de ce genre de marché. Après une triste pensée pour les jeunes femmes ainsi humiliées en faisant office de consommation, le dégoûté obsessionnel sortit précipitamment de la tente, entraînant Lysander avec lui. Peut être que présenter des jeunes femmes comme marchandise était la coutume locale, mais Alex ne pouvait tolérer cela, au risque de vexer le chef de la tribu qui les regardait maintenant partir avec une grimace boudeuse.

"On devrait peut être partir d'ici, confit-t-il à Lysander. On retrouve les filles, on pique de la bouffe, éventuellement une de leurs torches et... on se casse de là !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mar 24 Aoû - 3:51

*Bah voyons, dans cette communauté, c’était aussi facile que ça de coucher avec une femme ? On demandait son prénom, et hop, on entrainait l’heureuse élu dans une case pour un petit moment de bonheur ?!*

Melena commençait à se demander si finalement, « Sextus » n’était pas plus un concept qu’une métropole, mais elle n’avait pas envie de se creuser la question. Apparemment, personne ne semblait choqué du petit manège de l’indigène, tellement pas que déjà, d’autres hommes s’approchaient timidement pour s’adresser à elle dans un langage incompréhensible. Optant pour ignorer les invitations plutôt que de céder à l’option qui consistait à pointer son pieu contre tout être vivant possédant un pénis, elle regagnait d’un pas vif l’emplacement du feu de camp où ils avaient été chaleureusement accueillis quelques instants auparavant. Mais manifestement, ses compagnons avaient aussi étaient appelés à des activités touristiques locales, car il n’y avait près de la viande en train de cuir qu’une femme d’un âge avancé qui cuisinait avait entrain ce qui ressemblait à une sauce ou une soupe dans une grande marmite en terre. Quoiqu’il en soit, ce qui attira l’attention de la nécrophobe, ce n’était pas la nature du plat qu’elle préparait, mais les ingrédients qu’elle y glissait en abondance après les avoir hachés menu. Bouche bée, totalement incapable de prononcer le moindre mot, l’adolescente reconnaissait parfaitement les champignons aphrodisiaques qui lui avaient valut une course poursuite inexpliquée et un trou noir dans sa mémoire. Mais si ces gens les consommaient aussi naturellement en guise de repas domestique, à en voir leur total liberté concernant l’intimité sexuelle, Melena commençait à comprendre ce qu’elle avait voulu tirer de Jade après avoir mordu dans son champignon, et elle se sentit soudainement sale et repoussante. Ce n’était pas tant qu’elle refusait d’avoir une relation avec son amie – et son subconscient fut même forcé d’admettre que c’était le contraire – mais s’imaginer en train de la pourchasser comme une bête assoiffée et insatiable la dégoutait d’elle-même. Elle aurait voulu porter une main à sa bouche, mais un doyen d’une cinquantaine d’année avait doucement saisit le bras qu’elle déplaçait pour la tourner vers lui histoire de faire la conversation. La réaction de l’irlandaise fut sans appel, elle se dégagea d’un geste brusque et tira son pieu de son étui le plus vivement possible pour le pointer vers la gorge de l’homme.

- ARRÊTEZ de m’approcher, c’est compris ?!

Même si personne n’avait compris, son ton aurait suffit à faire passer le message. Toute la clairière était plongée dans le silence désormais, et il ne fut rompu que par les protestations de Jade qui apparaissait soudain de derrière une hutte, troublée et passablement irritée.

- Il faut s’en aller. Lança la nécrophobe à son amie. Ils ne sont pas nets ici…

Elle regrettait de tourner le dos à un repas qui avait l’air si appétissant, mais s’il était parfumé aux champignons aphrodisiaques, elle préférait continuer de se nourrir à dose de nourriture déshydratée. Alex et Lysander revenaient apparemment eux aussi d’une proposition déclinée, et dans leur dos, le chef suivait de loin avec une mine boudeuse. Quand il se rendit compte de la scène dans laquelle il venait de s’immiscer, timidement, il fit un pas en essayant d’ouvrir la bouche, mais la jeune fille tourna son arme dans sa direction pour lui jeter un regard froid qui n’appelait à aucun pour-parler.

- Je ne comprends rien à ce que tu dis, et je ne veux pas savoir !

Dans le doute, plusieurs hommes dispersés aux quatre coins de la communauté avaient saisit de longues lances surmontées de pointes aiguisées, prêts à intervenir si jamais la situation dégénérait. Les voyageurs étaient peut-être des étrangers naturellement fascinants que tout le monde aurait voulu voir s’intégrer à leur groupe, il n’y avait non plus aucune raison de ne pas répondre aux menaces et de se laisser faire. Consciente qu’engager un affrontement serait, en plus d’une inutile perte de temps, une stupidité qui entrainerait très certainement la mort de toute leur joyeuse troupe, Melena rangea sèchement son pieu dans son fourreau et fit volte face pour s’en retourner dans les broussailles d’où ils venaient. Elle ne vit pas la mine dépitée du chef, ni la lance qui avait jaillit pour lui frôler le dos et se planter aux pieds du dégouté chronique pour lui signifier qu’il ne valait mieux pas qu’il vole une torche avant de partir. Cependant, l’exclamation de son ami avant incité l’irlandaise à se retourner brièvement, profitant alors de cet instant pour s’assurer que Jade avait bien tout le paquetage et qu’ils n’oubliaient rien sur place.

Sous les regards entre déceptions et indignation de toute la communauté d’indigènes, les quatre voyageurs reprenaient leur route vers le nord. Ils avaient encore de longues heures de marche devant eux, et ce petit incident de parcours leur avait déjà couté assez de temps. Le seul avantage était que la conscience d’avoir toute une tribu d’individus carburants aux stimulants naturels dans le dos les intimait à marcher plus vite.

Pendant un long moment, l’irlandaise ne dit rien du tout, pas même pour prévenir d’une racine particulièrement traitre qui risquait d’avoir raison de la vigilance de ses camarades. Elle mourrait d’envie de se défouler sur Alex en lui disant que c’était lui qui avait pris le feu de camp d’une communauté de pervers pour un incendie mais elle, qu’est-ce qui lui avait pris ?! Accepter si facilement l’invitation, se laisser entrainer par l’inconnu… si jamais ils s’étaient faits violés, comment aurait-elle accusé le coup ?! C’était stupide de sa part, elle aurait du se méfier de leur gentillesse et de leur chaleur dès le départ.
Finalement, et pendant un long moment, la suite du voyage fut plutôt morne et silencieuse. L’après-midi penchait lentement vers le début de soirée, et la nécrophobe ne s’en rendit compte qu’en levant les yeux au ciel après avoir pesté contre sa première bouteille d’eau qu’elle venait de finir. Le soleil prenait ses premières teintes orangées, il allait falloir commencer à songer à une nouvelle nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Stoneheart
avatar

Dégoût obsessionnel, Malaise mental

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 43
XP : 28

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   Mar 24 Aoû - 18:26

Melena s'était de nouveau emportée, et ce n'était pas pour plaire à Alex qui comptait se retirer du campement discrètement en fauchant une ou deux torches au passage. Au lieu de cela, les voyageurs étaient maintenant braqués par des lances aux quatre coins du campement qui n'attendaient qu'un minime faux mouvement de la part de la nécrophobe pour venir se ficher dans leurs coeurs. Par chance, la concernée décida de ranger son pieu avant de tourner les talons pour quitter ce monde de fous, non sans une démarche saccadée comme preuve de son agacement.

"Excusez nous de...du dérangement. On y va maintenant..." balbutia inutilement Alex au chef qui les regardait s'éloigner d'un oeil triste.

Ils passèrent devant les torches qui marquaient l'entrée du campement et le jeune homme les regarda avec un regret non dissimulé. Il ne leur restait plus qu'à réitérer l'exploit de la veille pour obtenir un feu nocturne, ce qui n'était pas gagné d'avance...

Aucun indigène ne leur courut après, mais on pouvait voir dans leurs yeux une faim dévorante envers ces hommes blancs qui partaient sans avoir eu le temps d'assouvir les quelques fantasmes de cette étrange tribu. Après un dernier regard vers le campement qui aurait pu leur valoir de la nourriture et du feu, les voyageurs reprirent leur marche vers le Nord sous un soleil qui plongeait dangereusement dans l'horizon. Les heures se suivirent sans vraiment d'interêt - à part celui d'avancer le plus vite possible - et Alex n'ouvrit la bouche que pour demander le cap à quelques reprises, par peur de faire un détour inutile et source de perte de temps. La forêt perdait peu à peu en densité, ce qui arracha un sourire au jeune homme. Mais il le perdit bien vite en découvrant que celle-ci perdait également en brillance et clareté, ce qui signifiait que la nuit approchait à grands pas ; plus grands malheureusement que ceux des voyageurs voulant quitter cet endroit au plus vite.

Alex chercha des yeux les lianes qu'ils avaient utilisé pour l'arc de la veille, mais celles-ci s'étaient faîtes de plus en plus rares durant le trajet et il n'avait pas eu l'esprit d'en récupérer une avant leur exctinction totale. Plus de liane, moins d'espoir de passer une nuit tranquille, aucune chance de croiser une seconde tribu : Alex commençait à perdre espoir au fil des heures. Bien vite - bien trop vite, d'ailleurs - un ricanement se fit entendre derrière le petit groupe et quatre têtes se retournèrent soudainement, sondant la verdure qui les entourait en craignant y découvrir un quelconque félin qui n'aurait pas attendu la nuit complète pour pointer le bout de son museau. Mais rien. Ces créatures étaient horriblement habiles et il fallait faire quelque chose avant que la nuit ne se manifeste, apportant avec elle les terrifiantes ombres qui prendraient possession de la forêt.

"Il va peut être falloir penser à une solution pour cette nuit, et vite si possible... Honnêtement, je n'ai plus d'idée, il n'y a plus aucune des lianes qu'on a utilisé hier soir. On pourrait tourner un bout de bois manuellement, mais vraiment en dernier recours alors... Ou si quelqu'un ne tient pas particulièrement à ses mains, ce qui m'étonnerait. Une idée ? Je n'ai pas peur du noir généralement, mais j'avoue que la nuit ici m'effrait pas mal, et le manque de feu risque de se faire lourd."

Après un regard compatissant vers les adolescentes, il acheva :

"Ce n'est pas vous qui me contredirez..."

Tandis qu'il parlait, un oiseau étrangement argenté vînt se percher juste devant les voyageurs. Le volatile eut à peine le temps d'entrouvrir le bec pour chanter que le dégoûté obsessionnel se rappela soudainement de l'ignoble son qu'il pouvait produire avant de taper violemment dans la branche qu'il avait élue comme domicile pour le faire partir. Mais le coup qu'il donna n'eut pas exactement l'effet désiré : au lieu de s'enfuir par peur des vibrations de la branche, le volatile tourna autour de celle-ci jusqu'à avoir la tête en bas avant de s'écrouler sur le sol, inerte. Intrigué et plutôt amusé de la scène, Alex s'approcha du corps avec dans l'idée de s'en faire un prochain repas malgré la mort plus qu'étrange de l'animal ; mais à peine eut-il tendu la jambe pour vérifier si celui-ci vivait encore, l'oiseau se contracta et pris son envol en une fraction de seconde, fonçant droit dans la tête de son agresseur dont le coeur loupa un battement. Celui-ci esquiva l'attaque de justesse et regarda la créature s'envoler loin dans le ciel jusqu'à ce qu'on ne la voit plus. Le jeune homme attendit de reprendre un rythme cardiaque normal, puis c'est le teint livide qu'il tourna la tête vers ses compagnons :

"Je crois qu'il faut vraiment faire attention aux animaux ici..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: En route vers Techyo ! (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 

En route vers Techyo ! (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Chimérique :: Passe de l'envol-