AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Job : Explorateur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Job : Explorateur !   Mar 4 Aoû - 15:22

Techyo, sa ville technologique, ultra dense en population, et la pollution qui va avec. Tout est concentré, les immeubles, les gens, les commerces, les enseignes lumineuses et les néons roses fluo censés attirer l'attention sur tel ou tel hôtel ou magasin. Comme toute ville, elle a aussi sont lot de détraqué, de parias, de malfrats et criminels... Il n'y a qu'autour de la Tour que l'atmosphère semble s'y faire plus calme... en apparence bien entendu, car c'est la peur et la pression qui fait se taire et se terrer tout ceux qui s'en approche.

Une autre exception à se concentré urbain, le quartier scientifique, à ne pas confondre avec les alchimistes. La différence est grande, mais n'est pas le sujet de ces lignes... Au quartier aéré des sciences, les labos jouissent d'une relative paix, d'espace et de grand air. Dommage que ces cerveaux en blouses blanches préfèrent le confinement de leur bureau et le ronronnement du matériel de recherche.

Quatre silhouettes se tenaient sur le pas de la porte coulissante en verre. La journée était belle et ensoleillée, on voyait même au loin le dôme brun du nuage polluant remuer sur la métropole, comme le corps d'une méduse sur son plat de résistance. La porte coulissa, et une voix électronique s'éleva. Elle indiqua à la compagnie de se rendre au bureau n°46-2B, 3ème étage aile D versant nord-nord-ouest.
Non sans mal, les futurs explorateurs parvinrent dans le couloir où Paul-René Lesavant, un gringalet épais comme une affiche de pub, les cheveux blancs éparses par les nombreuses expériences catastrophiques scientifiques. Il toisa ses recrus d'un air inquiet, réajusta sa salopette et sa blouse tachée de toutes les couleurs.

"Ah, venez ! On va changer de pièce et commencer dès maintenant."

A la réflexion, il commençait à regretter d'avoir choisi des gamin pour l'expédition. Il y aurait de grandes chances qu'ils meurent, et nul ne pouvait en prédire les conséquences dans cette exploration si particulière. Mais il était trop tard pour faire marche arrière, ils étaient là, il n'y avait plus qu'à... espérer.

Il les mena d'un pas nerveux dans une salle au sous-sol, un vaste labo dont un coin semblait aménagé pour un malade. Un paravent bleu cachait effectivement une femme endormie, le visage troublé d'un sommeil inquiet. Divers électrodes la reliait à un appareil médical relevant énormément de constantes biologiques, de la fréquence cardiaque à l'activité cérébrale. P-R (pour faire plus court) détourna leur attention de la malade.

"Nous voici donc enfin devant l'endroit de votre mission. Dean, Mathilde, Dakoto et Marcus, c'est bien ça ? Pour faire simple, vous devrez me ramener des échantillons des endroits que vous aller découvrir en avant première. C'est une expérience inédite ! Vous entrerez peut-être avec moi dans le panthéon de la science ! Enfin... voilà vos sacs..."

Lesavant tira d'une armoire 4 sacs contenant chacun du matériel de prélèvement (liste en fin de poste). Il les distribua, ainsi qu'une tenue en trois pièces de cuir blanc, faites sur mesures. Ces habits, obligatoires pour l'expédition, étaient affublés de divers capteurs ingénieusement dissimulés, et collaient à la peau. Il était aussi difficile de les enfiler que de les enlever. Mais elles étaient nécessaires, et à juste titre...

"Je vous explique : Je voudrais que vous me rameniez au moins 4 échantillons particuliers au nouvel environnement auquel vous allez accéder. Vous avez tout le matériel nécessaire dans les sacs, pour prélever et pour tenir 1 jour voire 2 au niveau de la nourriture. Quand vous serez prêts, vous monterez dans cette sphère que voici."

Il désigna d'un geste la sphère blanche haute de 2 mètres à demi ouverte où 4 sièges extrêmement serrés se faisaient face.

"A partir de là, votre expédition pourra commencer... Rendez-vous compte ! Vous allez explorer UN RÊVE !"

S'exclama-t-il sans contrôler sa joie !




[HJ : Alors, le but du jeu, c'est de prélever les éléments inhabituels du rêve, avec le bon matériel.
Contenu de chaque sac :
-Divers sachets stériles en plastique
-Une seringue de 100 ml + étui
-Une boite stérile hermétique
-Une pince .
-Un mini kit pour carottage (ceux qui ne savent pas à quoi ça sert, me mp)
-Ration de survie/gourde pour 1 à 2 jours selon la consommation.
-Des tiges cotonnées + étuis
-Une lampe torche

Vous avez en commun :
-Une petite pelle
-Une trousse premiers soins
-Une machette
-Un bloc note et trois feutres noirs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mar 4 Aoû - 23:37

Je passerai les détails du début de journée. Toutes les retouches de Mathilde pour sembler parfaite ne sont que futilités.
J’en arrive donc à…


Mathilde était postée devant une porte coulissante depuis quelques temps déjà. Mais elle n’était pas seule. Car trois autres jeunes gens patientaient avec elle.
De tous âges, Mathilde avait déjà imprimé leur visage des centaines de fois. Deux garçons, une fille.
La fille, pour commencer, n’était autre que Dakota, la jeune blonde au fort caractère qui lui avait tout expliqué d’Ellipse et du monde parallèle où elle avait mis les pieds. Celle qui terrorise tout le monde avec son pouvoir terrifiant de Bloody Mary…
Donc, on s’attarde sur les hommes. Enfin, hommes… Cela dépend. Commencons par le plus jeune, auquel on ne peut attribuer le qualificatif d’homme en vue de son jeune âge. Petit, même très petit. Mais Mathilde s’était surtout arrêtée sur le visage angélique du garçon. Des yeux verts magnifiques, des traits fins et des cheveux… Cheveux magnifiques coupés au cou d’un brun qui lui rappelait… Sa propre couleur de cheveux.
L’enfant respirait l’argent. Sa veste en jean et son pantalon étaient d’une marque que Mathilde connaissait. Et la jeune De Moure s’interrogea sur la présence de l’enfantà ses côtés. Etait-il là pour le job, lui aussi ?
Mathilde avait d’ailleurs fixé l’enfant pendant quelques secondes avant de se rendre compte de son impolitesse. Mais…

*Qu’est-ce qu’il est adoraaable !* avait –elle pensé au moins dix fois alors qu’ils attendaient elle-ne-savait-plus-quoi, devant la porte vitrée.

Après s’être longuement demandée ce que le jeune garçon faisait là, à attendre avec elle, elle daigna jeter un regard sur l’homme. Lui, on pouvait garder ce nom commun, l’âge avait l’air sérieusement de correspondre.
Vêtu d’un costume très classe, de chaussures toutes aussi classes, il fit très bonne impression au premier regard à Mathilde. Enfin, cela n’était que superficiel, et Mathilde savait à présent que tout autour d’elle pouvait se tapir des ‘voyageurs’ comme elle qui pouvaient avoir des problèmes bien plus nuisibles que les siens. Et Mathilde espérait qu’elle ne tomberait pas sur un voyageur psycopathe de si tôt.
Interrompant ces étranges pensées, la porte coulissante se glissa pour permettre aux quatres personnes d’entrer. Mais avant le moindre geste, une voix sortie d’on-ne-sait-où leur intima de se rendre tous dans un bureau bien précis. Pour Mathilde cela ne faisait plus de doutes, tous les quatre étaient là dans le même but : Devenir Explorateurs !
Un homme aux cheveux blancs-gris et à la silhouette maigrichonne attrapa les futurs aventuriers au vol et les conduisit directement jusqu’au sous-sol. Sa démarche représentait très bien le scientifique par excellence, la tête plongée dans les éprouvettes. Enfin, voilà quelle idée Mathilde se faisait des scientifiques. Dans le cas du sous-sol, cela révélait autre chose que cette idée première de la science.
Un labo à l’odeur d’expériences s’étendait devant Mathilde. Evidemment, cela ne la mettait plus tellement en confiance. Et elle s’attendait à tout pouvoir voir derrière le paravent bleu qui séparait le laboratoire. Heureusement, ce n’était qu’une femme plongée dans le sommeil qui était allongée là. Pas de cadavre aux relents nauséabondes. Ni même une créature n’ayant rien d’humain. Seulement une femme comme Mathilde. Reliée à une machine dont la jeune riche ne connaissait rien, son visage semblait traversé par de l’anxiété. Du moins quelqu’un d’éveillé aurait surement été envahi par ce sentiment. Dans le cas du sommeil, Mathilde songea à un cauchemar.
Alors que la jeune fille observait attentivement la femme endormie, le scientifique commença à expliquer ce en quoi leur mission consistait. Il leur distribua des sacs emplits de babioles surement utiles au cour de l’expédition mais certains objets étaient totalement inconnus de Mathilde. Il leur donna à chacun autre chose.
Une chose que Mathilde Jeanne De Moure, oui, je vous le rappelle une fois de plus, riche et bourge jusqu’aux orteils, ne pouvait pas regarder d’un œil calme. Une tenue en cuir blanc qui ne lui inspira ni beauté ni richesse. Devrait-elle réellement porter cette combinaison hideuse ?
Alors que Mathilde dévisageait sa future tenue de combat, le scientifique de mauvais gout présenta une sphère blanche où étaient disposés quatre sièges étroitement rapprochés. Quatre. Tout comme le nombre de personne. Ils allaient aussi devoir monter là-dedans ?
Mathilde n’était pas effrayée. Juste inquiète. La perspective de monter dans une machine ronde n’était pas celle à laquelle elle avait pensé en postulant. Mais bon, l’esprit curieux et un peu casse cou de Mathilde ne l’arrêtèrent pas sur ce genre de détail.

"A partir de là, votre expédition pourra commencer... Rendez-vous compte ! Vous allez explorer UN RÊVE !"

Un rêve ! Surement une expédition à l’intérieur des songes de la belle aux bois dormants allongée à côté d’eux. Mais si l’hypothèse du cauchemar s’avérait vraie, alors les quatre comparses seraient peut-être plongés dans un enfer chaotique des plus sombres. Peut-être que c’était ça, la quête ! Se retrouver dans des lieux plus imaginaires encore que DreamLand ! Quelle aventure… Les pupilles de Mathilde flamboyaient de mille feux.
Alors, finalement pressée de partir pour constater quel sorte de rêve la fille endormit faisait, elle regarda l’un après l’autre ses futurs collègues avant que son regard s’immobilise sur le jeune garçon. Elle s’approcha de lui et passa à la fois tendrement et vigourement sa main dans les mèches brunes du petit bonhomme.

-Ne t’inquiète pas, je te protègerai, chuchota-t-elle à l’égard du petit brun, avant de poursuivre pour les autres : Je m’appelle Mathilde Jeanne De Moure et suis enchantée de travailler avec vous… Serait-ce impoli de vouloir connaître chacun de vos prénoms.

Mathilde, la main toujours glissée dans les cheveux de l’enfant, sourit à l’adulte mâle et à Dakota. Son intervention n’était pas spécialement obligatoire, car les quatre prénoms avaient été cités auparavant par le scientifique. Mais elle voulait savoir lequel des deux prénoms masculins était celui de l’adorable petit ange envers qui elle avait jeté son dévolu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mer 5 Aoû - 18:15

*Mais qu’est-ce que je fais là ? Comment j’ai fait pour atterrir dans cet endroit bizarre avec des paumés pareils ?* Les pensées de Dean résume assez bien la situation selon son point de vue. Comment le pauvre chéri s’était-il engagé pour le job d’explorateur ? Il ne s’en souvenait plus, sa mémoire avait dut prendre un coup. A peine le souvenir d’un rendez-vous, de ce rendez-vous précisément, dans cette ville pourrie puant la pollution. Explorateur ? C’était quoi ça déjà ? Si seulement il se rappelait ce à quoi ce travail consistait…Parce qu’il était bien là pour un travail, non ? Tout lui semblait si floue…De toutes façons, ici, il n’avait rien à faire, alors autant explorer le monde ; du moins c’est ce qu’il essayait de se mettre en tête parce que cette ville étouffante le terrorisait en tout point. S’il n’avait tenu qu’à lui, il serait retourné dans l’Elipse, à attendre le Dr Parkinson. Mais c’était impossible... .Tout ici était si étrange…

Et en premier lieu, déjà, la tête des gens qui attendaient avec lui. Il leur aurait peut être demandé à quoi consistait l’emploie s’il n’était pas trop occupé à les dévisager. Deux femmes, un homme, qui lui étaient tous inconnus. D’un air qui se voulait donc discret, le petit enfant les scruta avec intérêt, essayant de deviner du même coup leur personnalité. Ce fût la deuxième enfant qui suscita la première son attention. Enfant, enfant…Adolescente, plutôt. Pas bien grande – quoique plus que lui – la teint pâle avec de grandes cernes sous les yeux, elle lui fit immédiatement l’effet d’une droguée. Ah bon sang ! Dire qu’on lui avait toujours interdit de fréquenter des junkies, en voilà une, sous ses yeux ! Yeurk ! Ses yeux bleus, froids, semblaient perdus dans le vague alors qu’il la contemplait à cet instant précis. Elle était… Etrange ? Comme tout le reste. Un frisson lui parcourait l’échine tandis qu’il l’observait en se répétant cette phrase dans sa tête : se tenir éloigné d’elle, et tout se passera bien.
Il passa un bref coup d’œil sur l’autre homme qui avait déjà l’air plus « normal ». Costar/cravate, chaussures bien cirées, l’air pas trop bête. La quarantaine avec toutes les rides qui vont avec. Bof, schéma classique de l’adulte facile à berner. A moins que l’autre ne cache très bien son jeu, il n’effrayait en rien le petit Dean qui n’arrivait pas à oublier la petite blondinette à l’air lointain qui se tenait en face de lui.
Et puis l’autre fille aussi. C’était lui ou celle-ci était en train de l’observer ?! Ne s’en souciant pas trop, il la dévisagea à son tour alors qu’elle venait de tourner la tête. Ni grande, ni petite, tout simplement moyenne, le petit garçon lui donnait vingt ans, sinon moins. Elle était jolie, le teint uniforme, habillée comme les mannequins des magazines, on voyait qu’elle venait d’une famille de riche. Belle, avec ses longs cheveux bruns brillants de mille feux, gracieuse avec son maintien de princesse, remarquable avec ses yeux noisettes soulignés d’un machin-noir-qui-rendait-bien (allez faire retenir à Dean le nom de toutes les poudres et autres gadgets que peuvent se mettre les filles). Elle était belle, riche, sûrement intelligente ; Dean décida immédiatement qu’il avait trouvé sa protection, son « adulte » pour cette mission.

Soudain, la porte contre laquelle il s’était adossé s’ouvrit, le faisant sursauter et prestement reculer. Il contempla l’objet qui venait de le surprendre avec antipathie avant qu’une voix étrange tout droit sortie d’un appareil électronique ne leur ordonne de se rendre dans le Bureau 46 B….C’était quoi tout ces chiffres qui venaient derrière ? Mais…mais…Ils n’arriveraient jamais à trouver cet endroit là dedans ! Presque inconsciemment, le gamin se rapprocha légèrement de Mathilde, trouvant en cette présence féminine et plus âgée réconfort et sécurité. Avec les autres, il s’avança dans la salle. Ok…Alors ils étaient tous là pour devenir explorateur ? Même l’espèce de zombie aux mèches roses qui faisait peur ? Brrr….Il suivit les autres qui n’eurent finalement pas trop de peine à trouver le couloir machin de la rangée truc. Un vieux monsieur aux cheveux blancs à moitié chauve et frôlant l’anorexie vint les rejoindre en leur disant d’entrer dans le fameux bureau. Dean en profita pour observer sa tenue vestimentaire. Quel manque de gout ! Le vieux bonhomme venait de passer en dessous de zéro dans son estime…Il les emmenait au sous-sol…C’était bien la peine d’être arrivé jusque là ! Pouvait pas les attendre à l’entrée, non ? Mais ce n’était pas ce qui énervait le plus Dean. Les sous-sols…Cela voulait dire, descendre, non ? Il laissa les autres passer devant et en se tenant à la rampe au possible en fermant les yeux, il arriva – avec force de volonté– à descendre les quelques marches qui menaient au sous-sol puis à se dépêcher de rejoindre les autres en prenant la conversation en cours de route.

Conversation qu’il n’écouta d’ailleurs qu’à peine. Son regard était pour l’heure rivé sur le paravent. Qu’y avait-il derrière ce truc bleue ? Il s’écarta légèrement du groupe en tendant le coup au grand maximum pour pouvoir identifier la forme qui se trouvait derrière. Une femme ?! Pourquoi elle avait la tête dans tout ces machins ? Elle semblait dormir d’un sommeil agité…La pauvre…Soudain, le petiot se demanda s’il n’était pas lui-même en train de dormir dans le cabinet du Dr Parkinson. Drôle de perspective…Bon, mieux valait ne pas s’attarder sur cette question et écouter ce que racontait le vieux cinglé.
Des sacs ? Ils n’étaient pas très beaux…Dean regarda le sien avec suspicion sans même penser à l’ouvrir. Paul René venait de leur donner quelque chose d’autre. Une combinaison ? Moche comme ça ! Et obligatoire en plus…Le petit garçon angélique avait à présent une moue dégouté pour sa combinaison. Ramener quatre échantillons de rêve ? Explorer un rêve ?! Euh….Le petit n’avait pas prévu ça comme ça…. Et avant…avant…Monter dans cette sphère haute comme ça ?! Ah non, désolé c’était trop. Où était la sortie ? Il pouvait encore s’en aller discrètement…
Mais c’était avant qu’une main vienne se passer dans ses cheveux. Dean leva la tête, un regard méchant sur le visage, il avait toujours détesté qu’on lui passe une main dans ses cheveux ! Air méchant qui disparut bien vite lorsqu’il se rendit compte qu’il s’agissait de Mathilde. La jeune femme eut alors droit à son plus gentil sourire. Le jeu commençait, comme dans une pièce de théâtre, la gamin enfilait un rôle, celui d’être adorable en tout point devant Mathilde. Après tout, elle pouvait l’aider. La phrase qu’elle lui murmura fit briller ses prunelles et il prit soudain l’air le plus rassuré possible. Elle voulait le protéger…Tant mieux ! Ils allaient bien s’entendre, pour un temps… Puis elle se présenta. Alors elle s’appelait Mathilde. Donc ça voulait dire que l’autre vampire au teint de craie, c’était Dakota. Et l’autre homme se nommait Marcus. Il sourit à nouveau en posant son regard angélique sur la dénommée Mathilde et lui dit d’un ton candide.

- Enchanté Mathilde ! Moi, je m’appelle Dean. Dean Solestir. Et je heureux de te connaître !

Il se fit à lui-même l’effet d’un parfait crétin avec son sourire naïf. Mais bon…On ne pouvait pas tout avoir dans la vie…Et pour faire bonne figure, il ajouta même à l'adresse des deux autres.

- Vous devez donc être Dakota et Marcus ? Je suis aussi ravi de faire votre connaissance !
Revenir en haut Aller en bas
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mer 5 Aoû - 22:54

Elle avait été prise pour ce poste à la description floue et voilà qu'on lui avait payé un aller simple pour l'autre bout de Dreamland, pour une ville où la technologie, la pollution et la peur semblaient pulluler aussi sûrement que la moisissure sur un vieux bout de munster. Elle avait trouvé sans trop de mal le bâtiment où l'attendait son employeur et se trouvait donc à poireauter en compagnie de trois autres personnes.

Dak connaissait déjà très bien l'une d'entre elles car cette personne n'était autre que Mathilde Jeanne de Moure, bourgeoise jusqu'au bout de ses orteils manucurés. Dur d'imaginer quelqu'un de son genre faire dans l'exploration, mais qui sait, elle cachait peut-être quelques talents cachés ? L'adolescente ne put réprimer un petit rire quand la vision de Mathy fringuée à la Indiana Jones s'imposa à son esprit... non vraiment, ça collait pas !

Puis venait deux inconnus, deux mecs car le mot « homme » ne collait décidément pas au plus jeune. Le plus âgé s'était mis sur son 31 ce qui semblait légèrement risible aux vues de la petite annonce à laquelle ils avaient répondu. Néanmoins il semblait sympathique et pas du genre à prendre la tête aux gens, un mec fort et simple, facile à vivre... ça partait plutôt bien pour lui malgré le bémol de l'habillage.

Par contre le garçon...

Dakota gardait son habituel regard froid et indifférent, fixant l'enfant du coin de l'oeil pendant qu'il la dévisageait avec dégoût, peur et mépris mêlé. Et le pire était qu'il insistait, c'était une véritable épreuve pour la blondinette de ne pas l'envoyer balader, mais il y avait tellement plus d'intérêt à d'abord observer... Car Dean semblait aimer ça, observer. Sous ses airs de gamin mignon il réfléchissait beaucoup trop pour être honnête, ce que Mathy ne remarqua pas le moins du monde. Peut-être parce qu'il sortait son air de garçon mielleux juste pour elle ?

Avant qu'elle n'ait pu pousser la réflexion plus loin, une voix leur indiqua une direction qui fit hausser un sourcil à l'adolescente. « bureau n°46-2B, 3ème étage aile D versant nord-nord-ouest »... rien que ça ? Malgré tout ce genre de chose collait à la ville et trouver cet endroit ne fut pas aussi difficile qu'il n'y paraissait, surtout grâce à leur patron qui vint à leur rescousse dans l'un des couloirs qui serpentaient dans l'immense bâtiment.

Le look de Paul-René avait tout du savant fou mais Dakota n'était pas du genre à s'arrêter à ce genre de détail, elle suivit donc leur « boss » sur le lieu de leur travail sans se faire aucune remarque sur son apparence particulière. Tant qu'il payait c'était la seule chose qui lui importait, on était pas dans un défilé de mode après tout. P.R. les mena donc jusqu'à une immense pièce au sous-sol où un paravent bleu semblait masquer l'objet des recherches de Lesavant. Ils n'eurent pas à attendre longtemps pour savoir de quoi il en retournerait...

Après leur avoir donné des sacs et une combinaison qui devait être abominablement moulante, le scientifique excité comme une puce leur annonça qu'ils allaient explorer... un rêve ? Un rêve ?? Attendez là... j'ai un petit goût de déjà vu...

Pendant que Mathilde et Dean jouaient aux présentations, les rouages du cerveau de notre surdouée nationale tournaient à toute vitesse. Ca allait mal finir, forcément, qui sait si... si... oh et puis merde !

« Professeur... explorer un rêve c'est... comme être un voyageur de l'autre monde qui viendrait à dreamland non ? On passerait donc dans un univers parallèle ! Et si on restait coincé là-bas ? Et si on était envoyé dans le rêve du rêve du rêve du rêve... Vous avez fait des tests avec des objets ou des animaux avant de penser à nous rassurez moi ? »

Elle inspira profondément, tentant de refouler en elle la peur d'avoir peur que tout ça n'arrive. Après tout ce mec devait savoir ce qu'il faisait, il avait du bon matériel et... mais c'était plus fort qu'elle, Dak ne pouvait s'empêcher de penser qu'à un moment quelconque, une peur naîtrait. Quelle plaie ! La blondinette passa la main sur son visage dans une ultime tentative pour retrouver son calme et finit par se tourner vers Dean qu'elle avait jusque là royalement ignoré. Elle le scruta quelques instant et finit par se pencher vers lui dans un demi sourire qui ne reflétait bizarrement aucune joie.

- « Bouh. » souffla-t-elle brusquement, avant d'ajouter de manière seulement audible du garçon « Arrêtes ton p'tit jeu avec moi, j'ai vu comment tu me regardais. T'es qu'un gamin pourri gâté qui se prend pour plus fort qu'il n'est. N'essayes pas de jouer à ce petit jeu avec moi, tu risques de perdre et de te faire mal... très mal... »

Son visage aux cernes marquées étaient alors situé tout près du visage de Dean, bien assez proche pour qu'il puisse lire dans ces yeux qu'elle n'était pas adepte de l'humour. Elle se redressa alors et offrit à l'assemblée un de ces rares sourires.

« J'espère pouvoir compter sur vous en cas de problème, après tout, on est une équipe... pas vrai Deanounet ! » conclut-elle avec une ironie certaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Jeu 6 Aoû - 17:23

Quand Mathilde affronta le sourire innocent de l'enfant, la jeune fille sentit ses lèvres rosées s'étirer dans une satisfaction certaine. Quel adorable gosse!

- Enchanté Mathilde ! Moi, je m’appelle Dean. Dean Solestir. Et je heureux de te connaître !

Dean! Le mignonnet portait le prénom de Dean. Cela faisait un ensemble si parfait et mignon à croquer!
Enfin, la scène des sourires et des regards tendres parfumées à l'eau de rose ne dura pas bien longtemps, au grand regret de notre petite Mathilde, cassée par la voix glaciale de Dakota. Habituée au son cassant de la phonation de l'adolescente, Mathilde fut seulement intriguée d'une petite note nouvelle semblant relever de l'inquiétude qui trahit légèrement le ton dur de Dakota. Ce sentiment caché donna un air de gagnante à la demoiselle brune, qui comprit également qu'elle n'avait pas songé au danger que représentait ce job.

-« Professeur... explorer un rêve c'est... comme être un voyageur de l'autre monde qui viendrait à dreamland non ? On passerait donc dans un univers parallèle ! Et si on restait coincé là-bas ? Et si on était envoyé dans le rêve du rêve du rêve du rêve... Vous avez fait des tests avec des objets ou des animaux avant de penser à nous rassurez moi ? »

Mathilde baissa les yeux pour réfléchir à comment elle allait réussir à se protéger elle-même et aussi à aider Dean, -son petit protégé-, quand il aurait besoin d'elle.
Que des détails! Mathilde se sentait prête pour son premier boulot à l'extérieur d'Ellipse. Prête à soulever les paupières de la belle aux bois dormant pour se réfugier à l'intérieur de son esprit. De son propre rêve. Elle était surmotivée.
Alors, serrant les poings, sa détermination atteingnant son paroxysme, Mathilde releva ses yeux bruns. Elle eut d'ailleurs juste le temps de remarquer son amie Dakota chuchoter quelque chose à Dean sans pouvoir deviner quoi. Quelle maligne, celle-là! Faire des messes basses alors que la mission n'avait pas commencé!

-« J'espère pouvoir compter sur vous en cas de problème, après tout, on est une équipe... pas vrai Deanounet ! »

Mathilde traduisit le surnom que Dakota avait donné à son protégé comme une moquerie. Après tout, la connotation ironique des mots enchainés aux propos de Dakota était évidente. Alors Mathilde s'empressa de séparer son amour de petit ange et le caractère glacé de Dakota. Il ne fallait pas que l'adolescente blonde effraie SON petit ange.

-Si on enfilait nos... superbes (Mathilde esquissa un sourire forcé) combinaisons avant de se lancer dans l'aventure? Je pense que nous ne risquons rien, mais au cas où, une bonne entente (la brune fixe la blonde avec insistance) serait bienvenue.

Évidemment, Mathilde savait que le plus dur ne serait pas d'obtenir une bonne camaraderie dans l'équipe, ni même de s'installer dans la sphère pour s'envoler dans le monde des rêves. Mais surtout de porter cette chose blanche et moulante...
Rien que d'y penser, le visage de Mathilde se crispa. Enfin, il fallait paraître forte devant Dean pour que celui-ci ait confiance en elle. Alors, elle refoula son dégout et respira profondément.
Avec des mouvements lents et contrôlés, Mathilde posa le sac qu'elle avait dans ses bras à ses pieds, et saisit la tenue de combat.
Elle lança des regards un peu paniqués à ses trois nouveaux amis et sourit en demandant:

-Quelqu'un sait comment ça se met? Ca ne se porte pas sur les vêtements que nous avons, si?

Oui, Mathilde songeait bien qu'elle devrait enlever ses talons aiguille pour mettre le tissu blanc et collant. Alors qu'elle ne voulait rien savoir de cette idée qu'elle essayait d'éloigner de l'actuelle situation au possible, la jeune fille entendit la réponse à ses interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Dim 9 Aoû - 15:59

Bien, ces jeunes n'avaient pas l'air aussi bête qu'il avait pu en avoir peur. Envoyer de parfaits imbéciles dans l'exploration du rêve auraient balayés aux yeux de la communauté scientifique de DreamLand toute sa réputation, son sens de la prudence et ses capacités de recruteur... Mais il y avait en face de parfaits champions, à part un adulte un peu réticent à s'intégrer dans le groupe, Marcus, qui ne répondait que par monosyllabe. Les autres éprouvaient quelques craintes tout de même, mais il fut inquiétant qu'ils n'en ressentent pas. La remarque de la petite Dakota fit s'étouffer le scientifique...

"Les voyageurs ? Que me racontez-vous là jeune fille ? Personne n'a jamais pu dire d'où ils venaient, quels étaient la source de leur pouvoir. On en a bien rencontré un... il y a quelques années... mais il faut dire qu'avec l'ancien directeur, l'étude cérébrale est vite devenue une conversion au junkisme et une dissection de masse... oups ! Mais j'en dis trop... Secret défense !"

Se rattrapa-t-il avec un large sourire. Il en avait trop dit effectivement. A Techyo, on n'était pas comme ses abrutis d'Ellipse. Au contraire, on attache une grande curiosité à leur égard... un peu trop grande d'ailleurs.
Il reprit en retrouvant son souffle :

"Ne vous inquiétez pas, c'est moi qui vous ferai sortir. Grâce à la combinaison, que vous devez porter à même la peau, je sais exactement comment est votre état de santé. Elle est munie de nombreux capteurs qui me transmettront vos constantes biologique, c'est d'ailleurs pour ça que vous devez la porter sous vos vêtements. Oui, vous pouvez mettre vos habits par dessus. Euh.. oui, si je remarque un problème, je vous fais revenir illico presto."

Tout en terminant ses explications, Paul-René ouvrit 4 portes qu'on aurait cru fondues dans le mur, et leur désigna leur vestiaire. Il les pressa à se changer, puis à rejoindre la sphère. Il déplia le marche pieds afin que les plus petits puissent atteindre les quatre sièges serrés, mais confortables.

Monsieur Lesavant n'était pas dupe... La jeune fille était une voyageuse potentielle. Les probabilités n'atteignaient pas les 100%, mais il avait bien perçu que la jeune fille n'était pas du genre à parler sans savoir, et elle savait visiblement beaucoup de choses...

[HJ : arrangez-vous pour faire un ou deux messages (pas chacun hein !) dans lesquels tout le monde se change (ou pas, à ses risques et périls) et monte dans la sphère.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mer 12 Aoû - 3:19

[HJ: Si besoin est de changer quelque chose ou de rajouter comme il ne faut faire que deux messages pour vos personnages, n'hésitez pas Twisted Evil ]

Un « What? » échappa à Mathilde. Que venait de dire le scientifique? Il avait bien parlé de dissection de voyageurs, non? Il semblait bien. Mais Mathilde comprit à l'instant même où l'homme aux cheveux gris décorant la peau beige de son crâne expliqua qu'il s'agissait d'un dossier « Secret Défense », qu'elle n'en saurait pas plus.. Et qu'il ne valait mieux pas qu'elle cherche à obtenir plus d'information. Elle laissait l'aventure risquée à Dakota et à son esprit calculateur. Cette affaire était trop, beaucoup trop grave et importante pour que Mathilde Jeanne De Moure se risque le brushing à en savoir plus.
Alors elle ne se concentra plus que sur la tenue blanche concernée par sa propre question quelques minutes plus tôt. Non, c'était sur: Mathilde retrouvait son esprit beaucoup trop fier quand il s'agissait de garde-robe. Et là... C'était vraiment dur pour la jeune fille de s'obliger mentalement à l'enfiler. Pourtant, il faudrait bien.

"Ne vous inquiétez pas, c'est moi qui vous ferai sortir. Grâce à la combinaison, que vous devez porter à même la peau, je sais exactement comment est votre état de santé. Elle est munie de nombreux capteurs qui me transmettront vos constantes biologique, c'est d'ailleurs pour ça que vous devez la porter sous vos vêtements. Oui, vous pouvez mettre vos habits par dessus. Euh.. oui, si je remarque un problème, je vous fais revenir illico presto."

Ah! Voilà un point rassurant. Mathilde ne risquait pas trop sa peau, vu qu'au moindre souci, son retour à DreamLand était immédiat. Mais la petite bourgeoise était soudainement prise d'un doute. Un gros doute: si les capteurs transmettaient tous les états successifs des quatre explorateurs... Si sa peur venait à se manifester, et ses pouvoirs également, est-ce que Paul-René pouvait s'en apercevoir au travers des combinaisons?
Mathilde n'ayant aucune réponse songea qu'elle et ses trois comparses découvriraient bien assez tôt ce que ces secondes peaux blanches pouvaient bien cacher...
Se dirigeant vers le vestiaire qui lui était désigné, Mathilde respira profondément avant de voir une porte automatique se refermer derrière elle, la séparant du savant fou et de ses trois nouveaux amis.
La jeune fille n'eut aucun mal à se défaire de sa tenue chic pour se retrouver en sous-vêtements. Mais le plus dur était à venir. « A même la peau ».
Mathilde ôta les derniers vêtements qui couvraient son corps. Et enfin la grande épreuve fut présente.
Seule face à l'horrible chose blanche, Mathilde Jeanne De Moure, fille de multi-millionnaires aux origines nobles n'était pas paniquée. Elle était carrément pétrifiée.
Son regard bruni figé comme dans la glace, son souffle silencieux s'accélérant, Mathilde sentait ses mains qui devenaient moites lui infliger tant de dégout.
Non décidément, elle ne pourrait pas l'enfiler, elle n'allait plus qu'à refuser le job.

-Refuser... LE JOOOOOOOOOOOOOOOOOOOB ??? Mathildeeee! Tu as ta fierté sur les épaules! Je t'interdis d'abandonner quoi que ce soit... COMPRIS MA VIEILLE!?

Pardon? Si Mathilde, la descendante de noble parle toute seule? Vous êtes fous! Vous avez rêvé je vous dit.
Non, Mathilde s'était bien interdit de refuser à voix haute. Évidemment, elle ne percuta même pas le fait que son employeur et ses collègues avaient pu entendre sa crise. D'ailleurs, elle ne chercha pas à faire autre chose que d'essayer sa tenue aux couleurs de neige.

*Allez Mathi! Tu es une De Moure, oui ou non? Enfile moi ça sur le champ!... Tu ressembleras bien entendu à Lara Croft lorsqu'elle se balade entre les glaciers... Bien entendu...*

Non, Mathilde ne se croyait absolument pas capable de ressembler à Angelina Jolie. Mais il lui fallait essayer d'être bernée par sa propre beauté pour réussir à s'imaginer avec le cuir blanc sur le dos.
Alors elle attrapa le haut et le passa soudainement, sans même respirer. Après avoir vérifié au touché que le vêtement n'était pas à l'envers, mais sans -et surtout sans- le regarder, Mathilde attrapa le bas. Elle l'enfila avec une rapidité hors du commun, recommença ses vérifications et continua sur sa lancée pour l'ultime partie de la tenue. Alors elle sourit. Le pire était passé.
Elle n'avait plus qu'à se rhabiller avec ce jean moulant et ce tee-shirt style rock star au col échancré. Mais à vrai dire, Mathilde n'avait pas songé que malgré tout au moindre coup de vent elle aurait l'occasion d'entrevoir la tenue blanche. Et c'est en se parant de son tee-shirt qu'elle put bien voir le cuir.

-Aaaaaaaaaaaaaaaah!!! Dieu que c'est moche! Et ça colle... Oh Mathilde.. Pourquoi dois-tu faire çaaaa?

Quelques minutes passèrent avant que Mathilde ne sorte la dernière des vestiaires, son tee-shirt noir rentré tant bien que mal dans le jean pour éviter que la jeune fille ait de nouveau à crier pour avoir simplement et malencontreusement eu à remarquer la tenue qu'elle porte.
Les trois autres étaient déjà prêts, et Mathilde n'osa pas trop les regarder en face pour ne pas se rendre à l'évidence que ses hurlements n'avaient réellement pas été silencieux comme elle pouvait l'espérer.
Alors elle se dirigea sans un moindre mot vers la machine. Gravissant le marche pieds d'un pas ferme, Mathilde s'assit dans un siège et regarda ses collègues.

-Bon, on va pas rester là une heure! Plus tôt on aura fini la mission qu'l'autre fou nous a donné mieux ce sera... Ok?

Etait-ce bien Mathilde? Ou était-ce Dakota déguisée en la jeune brune?
Non, je vous rassure (ou pas), l'impolie assise dans la sphère, c'est bien notre petite bourgeoise de Mathilde. Pourquoi elle est énervée? Quelle question...
Parce que la combinaison la gêne pardi. Ah! Mais vous n'étiez pas au courant?
Quand on est fille d'une famille descendante de nobles, sortir vêtue de quelque chose de pas flatteur, même cachée, ce n'est pas très conseillé. Et puis, pire que de se faire réveiller le matin de très bonne heure, porter ce genre de costume pour Mathilde, c'est l'accès direct aux enfers pour les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Sam 5 Sep - 14:36

[HJ : Bon, ba on va considérer que vous êtes tous sappé et entré dans la sphère planaire Wink ]

Le moment tant attendu, le moment fatidique était enfin arrivé. Paul-René pourrait enfin presser le gros bouton bleu verrouillant la Sphère, qui irradierait par ses infimes jointures d'une lumière azurée, signifiant le transfert vers « le monde des rêves ». C'est en effet une conception plutôt étrange, du fait que DreamLand soit lui même un « monde des rêves » pour tout bon terrien qui se respecte. Ces considérations de science-fiction passées, attardons-nous sur cette porte se refermant hermétiquement sur quatre jeunes gens, tout de blanc vêtus.

La sphère regagna son aspect intègre à la fermeture de la porte incurvée. Le vieux savant, conscient de tout les risques que ses employés encourraient, et des nouveaux enjeux que la providence avaient dirigé droit sur lui. Il allait voir une voyageuse potentielle en action, et étudier ses données physiologiques en pleine action : du jamais vu, sans précédent ! Tandis qu'il rêvassait de récompenses scientifiques et de prix Lebon (le prix Nobel de DL), il pressa fébrilement l'interrupteur bleu.

Ca y était, un vrombissement sourd résonna, entraîné par les vibrations de la Sphère planaire. La lumière bleue vive irradiait jusqu'à inonder la salle blanche. Ce rayonnement aveuglant empêcha Paul-René de voir la réaction de la belle endormie. Elle convulsa, comme si quelqu'un la possédait, lui ouvrait le crâne pour rentrer dedans. Puis, lorsque la lumière azurée laissa place au terne éclairage du plafond, et qu'un silence pesant suivit le fracas de la machine, elle s'assoupit de nouveau...

Nos jeunes aventuriers ouvrir les yeux dans une ambiance glaciale et humide. Et pour cause, ils reprirent connaissance 4 mètres au fond d'un lac, la nuit. L'eau d'ordinaire sombre abrite des créatures inconnus des gens qui résident sur cette île, par manque de visibilité et de courage. C'est à peine s'il y a des pêcheurs.
Au dessus de l'eau donc, un village, bâtit sur une île isolée au milieu d'un océan de néant. Il y fait toujours nuit, et l'ambiance n'en est que moins rassurante. C'est un repère de pirates boiteux et borgnes, de rats infestés de puces, d'ivrognes en perdition résolus à boire jusqu'à ce que mort s'en suive. Une musique entraînante de forban flotte dans l'air glaciale, provenant d'un bar animé par les rires des poivrots, des bagarres de mauvais joueur, les fourberies des tricheurs et les cris des catins.

Au beau milieu de tout ce bazar, un phare éteint s'élève tel un roi endormi. Les meurtrières (entendez par la des « fenêtres ») sont très étroites, et ne permettent pas à un enfant de 5 ans de passer. La porte est fermé par une imposante serrure dont la clé est perdue. Il y a peut-être quelqu'un qui sait où elle est, mais ce quelqu'un est plutôt difficile à ranger de son côté. Cette personne est au bar, cachée par le tenancier, et croyez moi, quand on est le patron dans un bar tel que celui-ci, c'est qu'on a un sacré cran et une énorme paire de testicouilles en acier trempé.

Ah oui, pour finir, la combinaison blanche est équipée d'une fonction séchante/chauffante, il suffit d'appuyer sur le bouton situé au téton gauche.
[note : Je vous laisse carte blanche pour le « contenu » du lac, profond d'une dizaine de mètres et d'un périmètre de 400 mètres (un tour de stade quoi). De même, pour les « mauvaises » rencontres. Faites en sorte que je n'ai pas à intervenir à chaque « tour », et si vous avez besoin de l'intervention du MJ, manifestez-vous ! Idem pour toutes questions, j'y répondrais assurément !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Jeu 17 Sep - 14:32

-Mon... Dieu... murmura Dak pour elle même tout en jetant des coups d'oeil discret à la silhouette de Mathi qui parlait visiblement toute seule.

Bon, oublions ça, après tout vu le genre de phobie dont elle souffrait, ce n'était pas surprenant qu'elle pète un câble à l'idée de porter une tenue de cuir blanc horriblement moulante en plus d'être inesthétique. Laissons là donc à son combat intérieur pour vaincre son dégoût ! L'adolescente avait déjà bien assez à faire pour s'inquiéter des autres. Rentrer dans sa combinaison relevait presque de l'impossible, mais à force d'efforts la blondinette en fut couverte, enfilant bien vite ses vêtements par dessus.

D'ailleurs, étant vêtue d'une jupe courte le résultat était assez particulier si vous voyez ce que je veux dire...

Mais soit ! Soit, soit, soit... Elle sortit des vestiaires sans mot dire, grimpant dans la sphère non sans remarquer que le scientifique la regardait avec insistance. Il savait visiblement ce qu'elle était, si elle avait su elle se serait tut ! L'appareil se verrouilla, irradiant une lumière bleutée puis le monde se mit à vibrer. Au milieu de ce fracas, Dakota eut juste le temps de discerner un "plop" discret et elle se retrouva dans le noir complet.

Enfin pas complet à vrai dire, une faible lumière blafarde semblait percer au dessus d'elle, lui donnant à elle et ses trois compagnons l'allure de fantôme. Il lui fallu un dixième de seconde de plus pour comprendre qu'elle était gelée, un autre pour réaliser que ce qui l'entourait n'était pas de l'air mais de l'eau et que le poids de ses vêtements l'entraînait vers le fond et un dernier pour comprendre que ce n'était pas n'importe quelles eaux, qu'elles étaient PEUPLEES.

Quelque chose frôla sa jambe, la glaçant jusqu'à la moelle et elle poussa un cri inaudible qui lui fit boire la tasse. S'ensuivit alors un combat désespéré pour rejoindre la surface, perdant parfois le sens du haut et du bas à cause de l'obscurité, guettant les signes de crampes et d'hypoxie...

... avant qu'elle n'émerge en crachant ses poumons inondés.

-Ah mais... ah mais merde ! Il a voulu nous tuer ou quoi cet imbécile !

Tout en surnageant, Dak se mit à scruter les eaux sous elle pour trouver ses collègues. Il fallait bien avouer que la nuit permanente qui régnait ici n'arrangeait rien, d'autant plus que les formes qu'elle discernait pouvait très bien être celles de monstres résidant dans ce lac.

Elle resta là quelques instants à hésiter sur la marche à suivre, mais personne ne semblait pointer son nez. Il ne lui resta plus alors qu'à prendre son courage à deux mains et replonger dans ce liquide glacial qui lui coupait la respiration. Elle tâtonna dans l'obscurité jusqu'à saisir une poignée de cheveux. A qui appartenaient-ils ? Elle n'en savait rien, elle se contenta de tirer et de nager jusqu'à la berge. Après tout elle n'avait rien d'une Pamela Anderson dans alerte à Malibu, ce serait un miracle si elle arrivait à sauver ne serait-ce qu'une personne, et les autres n'avaient plus qu'à se débrouiller.

Alors qu'elle touchait presque au but et commençait à se demander si elle pouvait vraiment aller tous les repêcher sans attraper de pneumonie (si ce n'était pas déjà fait), quelque chose s'enroula autour de sa cheville, tentacule visqueuse, et la tira vers le fond...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Jeu 4 Fév - 16:39

* Ils sont tous tarés...'Tain, mais comment j'ai fait pour me retrouver dans c'te galère ? * C'est à peu près ce à quoi pensait Dean lorsqu'il constata que même Mathilde été atteinte d'un tel degré de folie qu'elle se parlait toute seule...Ca devenait grave; si même les adultes bien habillés étaient touchés...

D'ailleurs justement, en parlant de bien habiller. Le gamin découvrit la combinaison avec une grimace de taille et pour cause ! Jamais ses parents ne l'auraient laissé porter une horreur pareille ! Une infamnie que cet espèce de combinaison moulante à la couleur écoeurante pour quiconque s'y connaissait un minimum en matière de mode. Il y avait un mot pour désigner de pareils immondices : une mocheté. L'oeuvre horripilante d'un artiste raté qui n'avait de cesse que de tourmenter les personnes qui avaient un temps soit peu de bagout sur terre ! Bref, vous l'aurez compris, l'avis de Dean n'était guère plus loin que celui de Mathilde concernant la mode, mais au moins le jeune garçon avait il la descense de ne pas se parler à lui même à voix haute.

Il finit tout de même par enfiler sa combinaison puis par remettre bien rapidement son jean et son T-shirt par dessus en essayant d'oublier la sensation collante désagréable que procurait cet étrange ensemble. Yeurk. Une mocheté, il n'y avait franchement rien d'autre à redire. Il finit par sortir de son vestiaire et constata qu'ils étaient déjà tous prêt. Mathilde lancait des regards assassin à la ronde et Dean préféra soudain l'éviter. Il avait beau avoir THE sourire d'ange en réserve, on ne savait jamais, hein ? Quand à Dakota, et bah elle semblait comme d'habitude, un peu comme si rien ne l'affectait vraiment.

Dean réfléchit rapidement. Le Dr Paul René leur avait dit que grâce à leurs combinaisons, il connaitrait parfaitement leur état de santé. Il avait également ajouté qu'en cas de problèmes, ils n'avaient pas à s'inquièter car il les ferait revenir immédiatement. Sur ce poin, le gamin était on ne peux plus inquiet. Les faire revenir ? Lui ? Ok, ils pouvaient tous se préparer à mourrir dans d'atroces souffrances et dans l'oubli de tous.

C'est sur ses tristes pensées qu'il embarqua à l'intérieur de l'étrange machine. En silence. De toute façon, il n'avait rien à dire.

L'appareil se verrouilla et une lumière bleu apparut alors que la sphère commencait à vibrer. Dean songea rapidement que c'était un peu comme dans les Parcs d'attraction et tout ces manèges à sensation forte. Sauf qu'on était dans une réalité éphèmère et fragile... Et puis après ? Après plus rien. Tout devint noir et ce fut tout.

La première chose dont Dean s'aperçut fut qu'il avait froid. La seconde c'est qu'il était mouillé. Et la dernière c'est qu'il n'arrivait pas à respirer car il était vraisemblablement au fond d'un lac. * Mais ? Il est complétement toqué ou il a voulut nous tuer cet espèce de...?! * Pensait il rageusement en se débattant pour enlever ses chaussures et brasser l'eau de son mieux afin d'atteindre la surface. Au moins savait il garder les yeux ouverts. Quoique... Ce n'était peut être pas une bonne chose, car ainsi, il pouvait distinguer des ombres qui se profilaient au loin, dans l'eau. Des ombres ? * Attends...Y a des TRUCS ? ICI ? Qu'est-ce que c'est ?! * Un cri lui échappa alors que l'une des "ombre" effleura son mollet. Un cri sous l'eau, donc une perte stupide d'oxygène, donc une mort avancé.

Heureusement que Dakota est là, pas vrai ? La blondinette venait de surgir de nul part pour le repêcher, tel un ange tombé du ciel. Euh...non, pas un ange. Un truc moins mignon. M'enfin, l'idée y était.
Inutile de vous préciser que Dean n'était absolument pas ravi à l'idée de se retrouver seul avec la blondinette. Parce qu'en plus, elle sauvait le monde celle là ! Une raison de plus pour l'énerver. Bref, de toute façon, il avait trop d'eau dans les poumons pour articuler ne serait ce qu'un semblant de represailles alors il préféra se laisser trainer sur la berge.

Là, il lui fallut quelques bonne minutes avant de retrouver ses esprits en crachotant. Il put ouvrir les yeux et constater qu'il faisait nuit et qu'un vent glacial se promenait sur les environs; ils n'allaient pas tarder à tous attrapper la crève à rester là. Quoique pour le moment, il était tout seul. Pourquoi ? Elle était où Dakota d'abord ? A quelques mètres du bord, en train de se faire attrapper par il ne savait pas trop quoi. * Minute de reflexion : je la laisse mourir ou pas ? Hmm....Elle est où Mathilde ? Elle est pas là ? Et l'autre idiot ? Non plus ?...Zut ! Bon, bah va falloir que je sauve Dakota......... Ah tiens...Je devrais peut être me dépécher....*

Allez savoir comment, mais il parvint à la repecher (la flemme, flemme d'écrire ce passage...). Les deux gamins atterirent sur le sol, trempés et toussant de l'eau mais bel et bien sain et sauf. Dean souffla et se releva de son mieux.

- Bon. Ils sont où les autres ? Parce que s'ils sont encore là dessous....Bah ils sont morts. Toi qui disaient qu'on devrait travailler en équipe, on commence fort.... Silence A ton avis on fait quoi maintenant ? - Ajouta-t-il avec l'air de "c'est toi la plus grande"
Revenir en haut Aller en bas
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Jeu 4 Fév - 17:11

*Je vais mourir, je vais mourir dans ce putain d’endroit et personne ne viendra m’aider !*

Sauf que Dakota se trompait. Après avoir craché l’eau qui avait envahi ses poumons, Dean était arrivé sur son beau cheval blanc, enfin métaphoriquement, et avait attrapé in extremis les doigts de l’adolescente tendus désespérément vers la surface. Elle ne saisit pas bien la suite de l’action mais à force de gigoter, toujours agrippée à la main du garçon le tentacule visqueux finit par lâcher prise, lui permettant d’émerger et d’inspirer une grande goulée d’air marin.

Elle avait sauvé la vie de Dean et il lui avait rendu la pareille. Ils ne se devaient rien et tant mieux, il n’y avait rien de plus barbant que d’être redevable à quelqu’un, sans parler du fait que dans ce cas précis le « quelqu’un » correspondait à ce gosse hypocrite. Non merci, vraiment. D’ailleurs à peine son « sauveur » était-il debout qu’il commençait à la harceler de questions en pronostiquant le pire.

Le problème dans cette affaire c’est qu’il avait probablement raison.

A moins d’être dotés de branchies il y avait bien peu de chances pour que Mathilde et l’autre aient pu survivre tout ce temps sous l’eau. Quand on incluait les monstres marins au programme la probabilité de les retrouver en vie chutait jusqu’à se retrouve très proche de 0.

- Sûrement morts, en effet. Et même s’ils ne le sont pas il y a peu de chance de les retrouver, c’est à peine si je peux voir mes pieds dans cette obscurité.

La blondinette scruta une nouvelle fois les flots dans l’espoir d’apercevoir une silhouette mais rien, niet, nada. Elle eut un petit pincement au cœur vis-à-vis de Mathilde, un soupçon de culpabilité à l’idée de l’abandonner sans faire aucune recherche mais après tout ce n’est pas comme si elle avait réellement le choix. Le mieux à faire était de continuer la mission à deux, une chance que ce soit elle et Dean qui portaient la pelle, la trousse de premiers soins, la machette et le bloc note.

Allez un peu de nerf il fallait se secouer ! Dakota inspira un bon coup, expira profondément puis leva son visage dont le calme n’était à ce moment là que de façade.

- On continue la mission bien sûr, tu veux qu’on fasse quoi franchement ? Pleurer et attendre que ce savant fou nous ramène à DreamLand ?

Elle regarda Dean avec un mépris si conséquent qu’il était impossible de le louper, même dans le noir. C’est à ce moment là que quelque chose attira l’attention de Dakota : une tâche noire sur sa poitrine, une tâche qui BOUGEAIT. Par réflexe l’adolescente sursauta et chassa brutalement ce qui se révéla être une sorte d’araignée, de la taille d’une mygale. Dans son geste précipité elle heurta le bouton situé sur son téton gauche et aussitôt une chaleur agréable envahit la combinaison. En quelques secondes à peine elle se retrouva intégralement sèche et pour le moins surprise.

Cette abomination blanche pouvait donc être utile ? Si seulement ce dingue avait bien voulu leur fournir le mode d’emploi associé…

- Appuis sur ton téton gauche.

C’était une requête étrange mais Dakota n’était pas du genre à rigoler, ni à se répéter. S’il n’obéissait pas il choperait la crève, pour ce que ça lui importait de toutes manières ! Pour la suite du programme maintenant qu’elle était fraiche et dispo était de déterminer leur prochaine destination. Dans toute cette obscurité la seule chose que discernait l’adolescente était la lueur d’un phare… le choix était vite fait.

Elle pointa du doigt la lumière et soupira de son habituel ton blasé :

- On a qu’à suivre la lumière…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Ven 12 Fév - 22:28

Dean inspira un grand coup et fit un rapide topo de la situation. 1) Il était perdu dans le rêve d'un rêve. 2) Avec la partenaire la plus ignoble qu'il soit. 3) La partenaire en question ne lui était d'aucune utilité puisqu'elle connaissait déjà son petit jeu. 4) Leurs autres co-équipiers adultes étaient à priori mort. Le gamin expira très lentement. Bien, c'était déjà un peu plus clair dans sa tête, maintenant, il savait à peu près ce qu'il lui restait à faire : équipe avec Mini Zombie. Le petit soupira encore une fois, peut être plus lentement avec l'air du pauvre type désemparé qui ne comprend pas ce qu'il à fait au ciel pour mériter ça.
De son côté, elle, la blondinette était en train de confirmer ses dires, c'est à dire que Mathilde et Marcus s'étaient probablement noyés. Blondie continua sur le ton que de toute façon, même s'ils n'étaient pas morts, ils ne pouvaient pas prendre le risque d'essayer de les sauver. Dean renifla bruyamment, comme pour montrer sa désapprobation. * M'enfin, c'est pas plus mal qu'elle l'admette toute seule. Moi, l'est pas question que j'retourne la dessous. Mêmes pour toutes les cartes pokémons du monde, ah ça nan. Stop, j'ai assez donné ! * Il croisa les bras.

Mais au fond, mini Dean était peut être juste un peu choqué. Après tout, elle avait l'air gentille comme tout Mathilde. Et elle était partie, il ne la reverrait plus jamais. Morte...Et sûrement mangée par les bestioles du lac. Et sans sépulture en plus...Dommage. Elle avait l'air sympa. Il aurait aimé mieux la connaître. Dommage, vraiment. Dean, il faut bien le dire, n'avait pas vraiment de notion de la mort. Une fois, quand il était plus jeune qu'actuellement, il avait eut un poisson rouge. Une jolie bêbête aquatique qu'il nourrissait tous les jours. Et un matin, le poisson rouge flottait sur le dos dans l'aquarium. Sa mère le lui avait prit, l'avait jeté dans les toilettes et avait dit qu'il était partit. Il avait été un peu triste. Partir, c'était mourir comme le poisson rouge, dans les toilettes. Mathilde était elle aussi partie dans les toilettes dans l'esprit légèrement naïf de Dean.

Bon, voilà, ça s'était pour la séquence état d'âme du bout de chou. Revenons au présent qui est on ne peux plus interessant que l'existence pathétique d'un poisson rouge.

- Ouais bon ça va. T'es même pas marrante alors arrête, ok ? J'te jure...
- grommela-t-il en réponse à la remarque ironique de Dakota.

Dean soupira. Franchement faire équipe avec cette fille, ça ne serait pas de la tarte. Et en parlant de tarte, il commencait à avoir faim lui. Hmm...Elles étaient où les provisions ? * 'tain, c'est encore elle qui les as...M'énerve, elle voudra sans doute pas me les passer...Et qu'est-ce qu'elle à sursauter comme ça ? Elle a vu un truc ? * Le gamin n'avait pas vu la mygale. Par contre, il avait très bien entendu l'ordre de Dakota. Il lui lança un regard profondément interrogateur à la "Tu t'fiches de moi ?!" mais finit par conclure, au bout d'un certain temps néanmoins, qu'il ne perdait rien à executer sa demande et qu'elle ne semblait pas d'humeur à plaisanter. (et pis, il faut dire qu'il avait vu qu'elle avait arrêté de greloter aussi...)
Aussitôt, le petit garçon ressentit une agréable sensation de chaleur se répandre dans tout son corps. La preuve que dans la vie, même les trucs moches pouvaient avoir leur utilité. La prochaine fois que sa mère lui ramènerait un bonnet hideux, le gamin se dit qu'il y réfléchirait à deux fois avant de l'enterrer dans le jardin. S'il y avait une prochaine fois, songea-t-il, soudain nostalgique.

Mais Dakota ne laissait guère de place à la nostalgie dans son programme. Elle déclara d'un ton blasé qu'ils devaient sans doute suivre la lumière. Là, Dean haussa les épaules et marmonna mine de rien.

- Bof...Y a d'la musique dans l'air...Ca doit venir de là bas, un peu plus loin...Si y a d'la musique, ça veux dire qu'y a des gens, non ? Alors on va voir les gens ou la lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonh Matrevis
avatar

Trouble bipolaire IV: dépression sur fond de tempérament hyperthymique

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 307
XP : 134

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 300 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mer 3 Mar - 23:22

Un, deux, trois poissons passèrent devant lui tandis que Jonh essayait de comprendre comment il était arrivé dans l'eau. Le scientifique aurait pu au moins le prévenir un minimum...Maintenant le jeune homme comprenait pourquoi ceux d'avant avaient du être ramené. Jonh propulsa son pied contre un rocher et revint à la surface, prenant une bonne bouffée d'air.
Le costume blanc lui collait encore plus à la peau et c'était peu dire de ses vêtements. Le rêve commençait bien...Jonh regarda si son sac était toujours bien là ainsi que tous les autres objets. Bon, maintenant il fallait retrouver les deux autres...Si, ils étaient logique ses deux collègues avaient du nager jusqu'à la rive.
Le jeune homme nagea donc jusqu'à la terre ferme où il aperçut deux personnes, enfin deux enfants plutôt...A son souvenir le scientifique lui avait peut être souligné cette chose mais bon...La taille ne faisait pas le cerveau.
Jonh s'approcha d'eux , tout mouillé contrairement à eux qui étaient secs.

-Salut, je suis votre nouveau collègue vu que vos anciens étaient en train de mourir au fond de l'eau.

Rassurant comme approche. Surtout quand un mec inconnu venait comme ça...Heureusement que la combinaison ne les rendaient pas étranger, même si on la voyait plus du côté de la jeune fille qui portait une jupe.

-Enfin, ils sont vivants quand même hein ! Le scientifique les a ramenés. Moi c'est Jonh et vous ?

De la musique se faisait entendre de l'île et de la lumière en émanait aussi. Qui pouvait bien habiter ici ? Des solitaires ? Non. Des pirates ? Pourquoi pas c'était un rêve après tout...Peu importe qui y résidait il fallait se préparer à l'éventualité que les explorateurs ne seraient peut être pas les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Jeu 11 Mar - 20:05

Suivre la musique ? Mais tiens ça c’est une idée qu’elle est bonne ! Associée aux lointains chants de soulards c’était sûr que c’était ce qu’il leur fallait. Rien de tel pour deux gosses de 11 et 13 ans perdus au milieu de nulle part que d’aller se fourrer dans un repaire d’ivrognes la nuit tombée. Si Dean n’avait pas encore compris que Dakota le trouvait stupide il ne put que l’enregistrer au vu du silence et du profond regard de mépris et de dépit mêlé qu’elle lui accorda.

L’adolescente croisa les bras tout en dévisageant son compagnon de la manière dont elle fixait les cafards. Elle finit par lâcher de sa voix glaciale suintant d’ironie :

- Mais bien sûr ! Pourquoi n’y ai-je pas pensé ? Pourquoi se confronter à un unique gardien de phare alors qu’on peut avoir pour le même prix toute une troupe d’imbéciles congénitaux imbibés de whisky ? D’autant plus que ce genre de mecs sont très utiles pour les renseignements… sauf quand ils vomissent sur leurs godasses.

Elle fut interrompu dans sa diatribe par l’arrivée d’un mec trempé et grelotant de froid qui se présenta comme leur nouveau collègue. Bon, lui au moins avait eut la présence d’esprit de nager et de sortir de l’eau, il serait peut-être utile. Sans parler du fait qu’avoir un adulte avec soit ne pouvait qu’être rassurant.

D’ailleurs en parlant de rassurer, Dak’ apprit avec une pointe de soulagement que les deux zigotos qui les accompagnaient n’étaient pas morts. Juste une pointe hein, ça l’ôtait juste d’un doute, doute qui se résumait à « si je suis sur le point de mourir, est-ce que le mec surveillant nos constantes corporelles aura la présence d’esprit de nous ramener vivants ? ». Bien heureusement la réponse à cette question se révéla être un oui.

Elle fut interrompu dans ses pensées par Jonh qui se… présentait. Il se croyait où là ? Dans un club de rencontre ? Ils allaient pas poireauter toute la soirée ici pour discuter non plus ! L’adolescente soupira et appuya elle-même sur le téton gauche du dépressif, déclenchant la fonction séchage de sa combinaison. Elle fit aussitôt demi tour et se mit en marche vers le phare de sa démarche fière tout en lâchant par-dessus son épaule :

- Moi c’est Dakota. Tu m’excuses mais on a du boulot là. Plus vite on sera rentré mieux on se portera.

Pressant le pas elle s’orienta vers la lumière du phare et au bout d’une vingtaine de minutes leur petite troupe arriva au pied du bâtiment. La tour semblait complètement délabrée, tout comme la route qui partait du bâtiment pour monter vers ce qui ressemblait à une ville du temps des pirates. Ils contournèrent le mur de pierre jusqu’à tomber sur une porte massive au bois pourri sur laquelle était placé un écriteau tout aussi miteux que le reste.

On pouvait lire dessus : « J ’soyons point là. Si vous étions des créanciers allez mourir, si vous étions des amis j’soyons au bar. Lesta. »

Dakota ne porta pas plus longtemps attention au message à l’orthographe et la conjugaison déplorable et tendit sa main pour saisir la poignée et l’actionner. Rien de se passa, même après que la gamine ait secoué la gâchette comme une forcenée. Elle essuya son front couvert de sueur et inspira profondément, les yeux fixés sur ses chaussures.

Elle se mit alors à murmurer pour elle-même, pourtant audible des deux autres.

- Bon… nous sommes dans un rêve. On sait tous que ce genre de lieu cache tous les mystères, il faut donc réussir à rentrer là-dedans. Mais ce con a fermé cette fichue porte.

L’adolescente leva les yeux qui tombèrent sur une meurtrière. C’était étroit mais elle était maigre, ça ne coutait rien d’essayer.

- L’un de vous me fait la courte échelle ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Ven 14 Mai - 21:31

Tandis qu'elle le fixait avec un regard brillant de mépris mêlé de pitié, Dean, lui, contemplait Dakota avec l'air le plus assassin qu'il
ait en stock. Ce qui n'était donc plus qu'un pauvre regard rougit de sommeil, plus fatigué qu'effrayant. Pour qui le elle le prenait cette
Miss Je Sais Tout ? Avec son petit air arrogant et sa manie de toujours le contredire. Il n'avait fait que supposer une idée ! Une idée ! Une
hypothèse ! Elle n'avait pas à le prendre au pied de la lettre.
La blondinette croisa les bras et lui répondit d'un ton cinglant qu'il avala mal. Le petit garçon s'apprêtait à lui répondre quand ô miracle,
un nouvel individu apparut.

La première chose que Dean nota, c'était qu'il s'agissait d'un adulte. Donc d'une personne normalement censée, qui fondrait devant sa tête de pauvre angelot maltraité par une vilaine peste. La deuxième chose, c'était qu'il était trempé et qu'il portait lui aussi cet horrible combinaison blanche. Donc, ça devait être un nouveau collègue. Bah dis donc, il avait pas perdu de temps, l'autre fou à leur envoyer des remplacants ! En tout cas, celui ci ne semblait pas avoir eut affaire aux ignobles créatures du lac vu son sourire abruti. Mais même avec toute la mauvaise volontée du monde, le petit garçon ne pouvait s'empêcher de penser que la présence d'un adulte parmis eux était des plus rassurantes.

Le nouvel arrivant leur apprit que leurs co-équipiers n'étaient pas morts dans d'atroces souffrances, bouffé par il ne savait quel monstre qui hantait ces eaux sombres. Pas morts ? Dean sursauta à l'entente de cette nouvelle. *Bah pourquoi Mathilde n'est pas revenu alors ? Elle m'a abandonné ! Tout seul ! Tsss...on peux pas lui faire confiance...* songea-t-il en arborant un air des plus contrariés.

L'inconnu se présenta comme étant John, ce qui eut pour effet d'exéder Dakota. La blondinette annonça rapidement son nom et décréta presque aussitôt qu'il fallait se remettre en marche.Dean lui lança un énième regard furieux. Mais tandis que leur petite troupe avançait dans la pénombre, le gamin se rapprocha de Jonh et s'aggripa à sa manche en lui murmurant de son ton d'enfant sage qui charmait habituellement si bien les adultes.

"Moi, j'm'appelle Dean... Et j'suis content qu'ils t'aient envoyés avec nous !"
Il fit mine de regarder autour de lui et chuchota plus bas sur le ton de la confidence. " Parce qu'en fait, Dakota elle est vraiment très méchante... Elle est horrible ! Si, si, c'est vrai" ajouta-t-il en hochant la tête avec un air grave. Quitte à marcher, autant le faire en parlant avec quelqu'un. Et s'il pouvait discréditer l'ignoble blondinette en chemin, tant mieux. " Pourquoi t'as voulu faire ce travail John ?" continua-t-il pour faire la conversation.

Lorsqu'ils arrivèrent devant une tour, Dean ne prit guère le temps de détailler les lieux. C'était moche. Cette simple remarque lui suffisait. Néanmoins, lorsqu'il vit Dakota s'arrêter devant un panneau il ne put s'empêcher de plisser les yeux pour essayer de le lire à son tour. Le message qu'il déchiffra lui arracha un soupir médisant. Ils savaient même pas écrire ces gens là !
Dean lacha la main de John pour contempler une Dakota énervée qui s'acharnait contre la poignée de la porte. Il souriait interieurement, ravit de voir cette petite peste en mauvaise posture mais affichait une mine profondément inquiète. Inquiètude qui devint rapidemment réelle lorsqu'elle leur demanda de lui faire la courte échelle. Elle était sérieuse ? Elle voulait vraiment rentrer ? Le petit leva la tête et vit sa face se décomposer en voyant la meurtrière haut placée. Très haute. Trop haute pour lui. Le simple fait de la regarder lui donnait mal à la tête. Immédiatement, le petit s'écarta et couina.


" Sans moi, hein, la courte échelle ! C'est beaucoup trop haut !"
Revenir en haut Aller en bas
Jonh Matrevis
avatar

Trouble bipolaire IV: dépression sur fond de tempérament hyperthymique

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 307
XP : 134

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 300 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Sam 15 Mai - 17:05

Ah tiens ! Cette combinaison avait la capacité de faire sécher ? Bon c'était déjà pas mal...La petite fille se présenta comme étant Dakota et apparemment elle n'était pas le genre de fille habituel. Tant mieux, enfin tant mieux dans le sens qu'il ne serait pas obligé de faire garderie. Jonh soupira intérieurement et suivi ses petits collègues. Le petit garçon se rapprocha alors du jeune homme , attrapant sa manche et se présenta en tant que Dean. Ce dernier se it à parler de l'autre enfant en disant qu'elle était méchante. Ce n'était pas vraiment ça selon Jonh... Mais il ne dit rien et garda pour lui ses commentaires.
Le petit lui demanda alors pourquoi il avait choisit ce job.

- Et bien...parce que j'avais besoin d'argent et j'aime bien l'aventure...oui ça doit être ça

Le petit groupe arriva alors devant panneau où était écrit dans une langue vraiment mauvaise comme quoi ils n'étaient pas là. La jeune Dakota s'évertua alors à ouvrir la porte sans résultat. Elle était solide et bien fermé. Elle proposa alors de passer par la meurtrière situé au dessus d'eux enfin pour Jonh ce n'était pas vraiment haut mais plutôt petit pour qu'il puisse passer. Bon alors si Dean ne voulait pas faire la courte échelle il n'avait pas d'autre choix que de le faire lui-même. Il aida alors la blondinette à accéder à la petite ouverture mais malheureusement même pour cette dernière l'accès était trop étroit. Retour à la case départ...

- Bon...nous voila bien...On a plus qu'a aller voir ce fameux bar

Jonh suivi ses propres dires et alla chercher cet endroit bien qu'il ignorait totalement où il était. A moins que a musique provienne de là bas ? C'était une possibilité et de toute façon il n'y avait rien à perdre. Suivant le mieux possible la source du bruit qui cassait le silence le trio s'aventura sur la petite île.

- On ne doit plus être très loin

En effet le son semblait être plus fort par ici. Enfin, après encore quelques temps de marches ils arrivèrent à leur but. Si après ca Jonh allait pas devenir sourd...Ce dernier jeta un coup d'oeil à Dakota et Dean avant d'entre dans le bar. Une forte odeur d'alcool vint lui chatouiller les narines. Magnifique...Bon mieux valait vite demander où trouver le dénommé Lesta.
Le jeune homme s'approcha d'un homme qui semblait être un habitué.

- Excusez moi, savez vous où l'on pourrait trouver un dénommé Lesta ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Blizzhead
Princesse pingu
avatar

Frigophobie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 312
XP : 84

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 495 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Dim 16 Mai - 23:29

Alexander sortit enfin de l'eau. Il grelottait. Il avait froid très froid... et très peur. Des centaines de flocons tombaient autour de lui.

* Il faut absolument que je me réchauffe, ou sinon...*

Il regarda sa main droite, puis la ou devait se situer sa main gauche. Il préféra tourner la tête.
Peut-être que ces compagnon possédaient n'importe quoi pour qu'il puisse se réchauffer...
Et cette tenue ne faisait rien pour l'arranger! On aurait dit une de ces tenues moulantes que ce japonais la... Ah oui Razor Ramon Sumitani... Bref, une de ces tenues qu'il mettait pour aider les gens... Le genre de tenue avait lequel il ne valait mieux pas se balader dans les rues.
Mais il avait l'impression d'avoir oublier quelque chose...

* Quel imbécile!*

Il se rappela de ce qu'avait dis le scientifique. Il y avait une fonction chauffante et séchante à ces combinaisons! Il était sauvé!
Maintenant, il devait retrouver ses partenaires... Deux gosses et un jeune homme de son âge. Ce devrait pas être très dur. Mais il avait la mémoire particulièrement défaillante en ce moment...
Il entendit un son... Comme une musique. Il se dirigea instinctivement vers cette musique. Au bout de quelques minutes, il put apercevoir ce qui semblait être ses "partenaires de jeux" : ils portaient tous le même costume hideux que le scientifique lui avait offert. Mais il ne voyait que les deux gosses. Ou était le troisième partenaire?
Il s'approcha, d'un air assuré...


-Bonjour à vous! Je crois que vous êtes aussi ici pour explorer! Je me nomme Alexander Blizzhead, et j'ai été envoyé pour la même mission.

Alexander essayait de parler normalement, mais c'était dur. Des gosses, payé pour ce genre de boulot... Il gardait cependant son sourire.

* Tout de même... J'espère qu'ils ont de la jugeote...*

- Où se trouve la personne sensé vous accompagner dans cette escapade els enfants?

* Et marde, voila j'ai gaffé...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Dim 23 Mai - 19:44

Ce serait bien la première fois qu’elle serait trop grosse ! Dakota, portée par Jonh, se tortillait comme une diablesse pour passer par la meurtrière mais il fallut bien le reconnaître : sans une bassine de vaseline ça ne passerait jamais. Elle retrouva donc le sol dans une mauvaise humeur croissante, résignée à l’idée de devoir se rendre là d’où provenait la musique, les chants et les insultes beuglées par les ivrognes. Mais si l’homme possédant la clé du phare était bien au bar comme l’annonçait la pancarte ils n’avaient pas vraiment d’autres options.

La blondinette traina les pied sur tout le chemin tout en fusillant du regard Dean et sa parodie de gentil garçon. Comment les adultes pouvaient donner du crédit à une attitude autant empreinte d’hypocrisie ? Encore s’il avait été choupinet mais quelle tête à claque en vérité ! Plus ils s’approchaient plus le son monter pour tenir du vacarme. Ils devaient être arrivée à destination…

Le dépressif prit la tête de la troupe en poussant la porte du bar alors que Dak’ restait plantée comme un piquet, les bras croisés. Ce qu’elle voyait au travers de la vitre crasseuse ne lui donnait pas envie d’entrer, ils finiraient lynchés à coup sûr ! Sans parler de la morale vacillante de ces hommes qui ne les empêcherait peut-être pas de désirer une gamine, rien que d’y penser son cœur se serrait à l’idée d’avoir peur d’en avoir peur.

Une voix la fit alors sursauter et la gamine fit volte face, le visage plissé par la méfiance. Une fois l’inconnu sortit de l’ombre elle put se détendre en contemplant sa combinaison hideuse. Il n’avait même pas tenté de la camoufler en partie en mettant ses vêtements par-dessus, du coup il ressemblait sortit tout droit d’un vieux film de science fiction bidon. Son regard perçant remarqua alors un détail qui lui avait jusqu’alors échappé. Il était manchot.

Son esprit cartésien ne put s’empêcher de se demander comment il avait bien put nager pour se tirer du lac, mais elle chassa bien vite cette question inutile pour reporter son attention sur les paroles du nouveau venu. Il avait l’air assuré et le sourire colgate des héros de pacotille et son ton enjoué ne faisait qu’en remettre une couche. Alexander de son prénom sembla trouver utile de leur signaler qu’il était là pour le même boulot ce à quoi Dak’ rétorqua à mi voix pleine d‘ironie, un sourcil haussé :

- Non ? C’est vrai ?

Le jeune homme ne l’entendit même pas, probablement trop concentré à ne pas donner l’impression qu’il les prenait pour des mioches idiots. Il finit toutefois par gaffer en sortant une phrase particulièrement niaise qui fit soupirer Dakota de dépit.

- Jonh est entré pour tenter de trouver le gardien de phare. Je m’appelle Dakota, lui c’est Dean et même si nous sommes des enfants nous n’avons pas besoin d’être pris pour des imbéciles congénitaux. D’ailleurs cela dit en passant, ce n’est pas une escapade mais un travail, on est pas là pour se marrer.

Elle conclut avec froideur avant de faire volte face et de pousser la porte de l’établissement, fouillant des yeux la foule à la recherche de leur collègue tandis que les deux autres entraient à sa suite. Il se trouvait non loin de l’entrée, il fut donc facile de le rejoindre et ça juste au moment au son interlocuteur lâchait un rôt sonore en le détaillant sans se cacher.

- Qui t’es ? Lâcha-t-il dans des relents de bière rance.

Pas loquace visiblement, et voilà que tous les regards étaient désormais tournés vers leur petit groupe. La question était maintenant de savoir ce qu’il était bon de répondre pour ne pas finir cassés en deux sur le sol. Le plus sûr consistait peut-être par commencer à dire qui ils n’étaient pas.

- Nous ne sommes pas des créanciers si c’est le vrai sens de ta question.

L’homme saoul papillonna des yeux avec un air stupide et agressif. La réponse ne devait pas lui convenir, mais qu’est-ce qu’il attendait au juste ?! En désespoir de cause Dak’ se mit à réfléchir à une explication plausible qui ne se résumait pas à « nous venons d’un autre monde ». Une fois trouvé une réponse satisfaisante elle reprit avec le plus grand sérieux :

- Nous sommes des banquiers et nous le cherchons pour régler ses problèmes en lui offrant un prêt à un taux très avantageux. D’ailleurs si vous êtes vous aussi intéressé je me ferais un plaisir de vous donner nos coordonnées pour en rediscuter lorsque vous serez plus sobre. Je réitère donc notre question… savez-vous où est Lesta ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Blizzhead
Princesse pingu
avatar

Frigophobie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 312
XP : 84

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 495 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Lun 24 Mai - 0:57

La jeune fille était vraiment désagréable ! Certes, il les avait peut-être pris pour des gamins, mais on ne traite pas son aîné ainsi ! Comment avait-elle osé ? Il ne les avait pas pris pour des débiles congénitaux… Mais maintenant, c’était lui qui était presque traité comme tel !

-Jeune fille, je ne te permets pas de…

Mais elle était déjà partie. Rah, saleté de microbe ! Même un microbe serait plus attentionné que cette petite peste ! Elle était passée dans ce bar…
Il se tourna vers le jeune garçon

-Désolé petit gars pour tout à l’heure. Mais je ne voudrais pas qu’il arrive du mal à de jeunes gens comme vous. En tout cas, je crois qu’il va falloir chercher ta copine…

Il rentra donc à la suite de la jeune fille. Il sentit dans l’air l’alcool. Un peu fort, mais une odeur plutôt… chaude. Alexander n’avait jamais fréquenté les bars, et pour cause : sitôt qu’il prenait un verre, il ne tenait plus sur ses jambes. Et il n’appréciait guère ce genre d’individus.
Un homme commençait à chanter, mais un ivrogne est un ivrogne. Au bout de deux minutes, il se mit à vomir sur scène.

*Que c’est immonde…*

Il trouva la jeune Dakota auprès d’un jeune homme, et d’un autre ivrogne. Il se rapprocha d’eux, calmement. Il entendit les paroles de Dakota. Elle était intelligente. Une véritable peste, mais intelligente. Il chuchota à l’oreille de Jonh


-Bonjour, je suis votre nouveau coéquipier. Je me nomme Alexander. Tu dois être le dénommé Jonh ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonh Matrevis
avatar

Trouble bipolaire IV: dépression sur fond de tempérament hyperthymique

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 307
XP : 134

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 300 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mar 1 Juin - 22:05

* Hum...c'est tout à fait charmant*

C'est pour cela qu'il aimait pas discuter avec les personnes non sobres.Ils ne connaissaient pas la politesse. Enfin la question qu'il pose était à vrai dire assez logique. Et Jonh n'eut pas le temps d'y répondre car Dakota qui l'avait rejoint, inventa un mensonge intelligent. Ceci ne veut pas dire que le jeune homme pensait qu'elle était stupide, c'était d'ailleurs tout le contraire.Il hocha la tête , sans montrer aucune émotion , de toute façon dans un endroit comme ça..., pour appuyer les dires de sa jeune "collègue". Si ce n'est qu'il sursauta légèrement lorsqu'il sentit un souffle contre son oreille et des paroles. Il se tourna vers la personne qui c'était présenté et fronça les sourcils. Bon, et bien jouons le jeux qu'avait lancé Dakota en espérant qu'il comprenne que oui, en effet, c'était bien lui Jonh.

- T'es gentil mais tu peux pas faire comme tout le monde et prévenir quand t'arrive ? Ca fait la troisième fois que tu me fais le coup !


Etant collègues , ils devaient sans doute se connaître un minimum. Mais dire le prénom n'était sans doute pas une bonne idée aussi avait il songé à garder l'anonymat pour leur nouveau camarade qui fort heureusement n'avait pas commis de bourde mise à part que sa combinaison se voyait. Il avait rien compris sur le fait qu'il fallait passer inaperçue ici...

- Et c'est pas carnaval...

Il roula des yeux l'air désespéré par l'extravagance d'Alexander. Bon c'était pas tout ça mais ils avaient une mission.

- Bref...ignorez cet énergumène...

Cette phrase qui voulait pouvait la prendre mais son regarde retourna sur l'homme qui pourrait les aider et il reprit.

- Alors comme a dit ma collègue...savez où se trouve Lesta ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mer 2 Juin - 15:03

A la vue d’Alexander qui pénétrait dans la taverne dans sa combinaison blanche made in Techyo Dakota leva les yeux au ciel. N’avait-il pas compris qu’ils pouvaient remettre leurs vêtements par-dessus ? Parce que question discrétion il pouvait repasser, franchement. Ne se rendait-il pas compte qu’il discréditait complètement leur mensonge avec sa tenue de cosmonaute en solde même pas dissimulée ? Bref, Jonh fit quelque chose d’intelligent en tentant de justifier tout ça ce qui mit Dak’ légèrement de meilleure humeur. Si au moins un de ses collègues se servait de ses neurones il restait de l’espoir !

L’ivrogne se décida à être légèrement plus bavard après leur discours même s’il les fixait toujours avec méfiance. Il finit par désigner d’un vague geste de la main le comptoir derrière lequel trônait un homme à la carrure imposante qui essuyait un verre avec une serviette, l’air concentré sur sa tâche.

- J’sais pas moi, allez demander à Raoul… et pour vôtre histoire de prêt là, vous pourriez m’en dire…

L’adolescente n’attendit pas la fin de la phrase du pauvre homme, traçant la foule jusqu’au comptoir pour s’adresser au tenancier tout en évitant les flaques de bière ou d’autres liquides peu ragoutant qui rendait le plancher glissant. Ses deux collègues adultes lui emboitèrent le pas alors que Dean était enfin rentré dans le bar.

Plus la blondinette se rapprochait du dénommé Raoul, plus elle se disait que ça risquait de ne pas être une partie de plaisir que de tirer des informations à cet homme. Il avait l’apparence caricaturale du dur à cuire à qui on pouvait arracher une dent sans qu’il ne bronche. Les menaces ne marcheraient jamais sur quelqu’un comme ça, il faudrait que leur petite troupe fasse preuve de finesse s’ils voulaient obtenir une quelconque information.

Avec une certaine appréhension due à la peur d’avoir peur de ne pas réussir (on ne se refait pas), Dak’ prit un tabouret de bar avant de s’asseoir devant l’homme, essuyant toujours consciencieusement un verre pourtant parfaitement sec. On aurait presque dit qu’il le faisait juste pour qu’elle le laisse tranquille. Malheureusement ça ne marcherait pas, Dakota savait être une teigne persistante quand il le fallait, pire qu’une mauvaise tique.

Elle planta donc ses coudes sur le comptoir, joignant ses mains sous sa tête avant d’y appuyer son menton. Elle fixait le tenancier toujours pas décidé à lever les yeux… bon, elle engagerait donc la conversation.

- Bonjour.

Pas de réponse. Il faudrait être un peu plus insistant.

- L’un de vos clients nous a appris que vous pourriez peut-être nous être utile. Nous cherchons un dénommé Lesta, le gardien de phare. Ça vous dit quelque chose ?

Raoul se décida enfin à lever son regard gris d’acier de sa vaisselle mais ne semblait toujours pas enclin aux bavardages. Il devait probablement les prendre pour les créanciers de Lesta. Après tout avec le brouahaha qui régnait dans la taverne ce n’était pas surprenant qu’il n’ai pas entendu les mensonges débités au soulard dans l’espoir d’une info valable. Et encore une fois il fallait reprendre les choses depuis le début, c’était si fatiguant ! Mais quelque chose lui disait que l’homme ne croirait pas leur histoire de banque, il n’avait pas assez d’alcool dans le sang pour ça, il faudrait autre chose.

Il y avait intérêt que ce que cache le phare vaille le coup, parce que fournir tant d’efforts pour rien n’était pas pour plaire à notre phobophobe.

- Bon, parlons franchement. Nous ne sommes pas là pour lui faire la peau ou lui soutirer de l’argent. Tout ce que je veux c’est pouvoir visiter le phare. C’est vraiment important. Rien ne vous pousse bien sûr à me croire, mais si ça peut vous aider à nous faire confiance vous pourriez à votre guise nous lyncher s’il s’agissait d’un mensonge non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Blizzhead
Princesse pingu
avatar

Frigophobie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 312
XP : 84

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 495 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Ven 4 Juin - 9:32

Alexander était sorti, pensif. Il se demandait s’il devait attendre le retour des enfants et de l’adulte, ou s’il pouvait continuer d’autres recherches. Partir seul n’était pas forcément une bonne idée.

Mais il n’appréciait pas ces gens. Certes, il avait été assez tête-en-l’air pour avoir oublié de remettre sa tenue, qu’il avait remis à l’extérieur, à l’abri des regards. Certes, il n’était pas discret. Mais la petite lui aurait presque fait peur, et quant à l’homme, et bien… Il avait du mal à l’accepter, tout simplement. Quand au petit gars, il n’était pas bavard. Il n’avait pas d’avis sur lui. Au moins, il restait calme, ce qui lui évitait de se faire remarquer encore plus. Il réfléchit encore.

Il avait deux solutions. Soit il attendait que le groupe revienne, apprenait ce qu’ils savaient, et les suivaient, peut-être plus docilement que ce qu’il désirerait. Soit il s’en allait vers le grand inconnu… Mais la, il risquait de se les cailler.
Logiquement, s’il était ici, c’est qu’il n’avait peut-être as trouvé d’autres choses de mieux à faire. De ce qu’il avait compris, ils cherchaient tous un gardien de phare. Un phare fermé, donc. Mais il n’avait sans doute pas la force pour forcer la porte, sinon l’autre homme l’aurait déjà fait.

Il ne restait donc qu’à attendre… Il ne voulait pas causer d’autres ennuis au groupe, même s’il était selon lui composé de bras cassés.
Mais peut-être était-ce lui le plus « bras cassé »… Au propre comme au figuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Lun 7 Juin - 19:21

Le Gros Raoul derrière son comptoir, fusil à canon scié toujours à porté de bras, essuyait un verre sale, avec un torchon sale. Un bar de soulard, ça s'entretenait, et les ivrognes, ça buvait pas dans des choppes en cristal. Dans ses verres, on ne devait pas y voir à travers, sinon, on avait pas confiance... plutôt paradoxal non ? Comme le sommeil songea-t-il étrangement. Pourquoi avait-il pensé cela, lui qui ne se souvenait pas de la veille. Quelle veille d'ailleurs ? Etait-il vivant, ou le pur fruit d'une imagination ? Oui pour l'option numéro 2, mais ça, il ne le savait pas. Il avait été créé de toutes pièces pour une occasion unique, celle de ce rêve. Alors pourquoi avait-il pensé ça.

Une fillette haute comme trois pommes vint interrompre sa perdition métaphysique. Bonjour ? Il la regarda sans lui répondre. Ca voulait dire quoi bonjour ? Tout ce qu'on lui disait c'était : "encore un godet ! A boire ! Du ruhm ! Des femmes ! Et de la bière nom de dieu ! Ça recommençait.

La gamine devenait chiante à insister. D'une voix rauque il régurgita :

"Ta gueule sale môme. J'me doute bien qu't'es point l'créancier d'Lesta. Avec ta taille, tu s'rais point bonne à lui soutirer l'moindre pécule. T'as juste la bonne taille pour lui faire une turlute. Et puis..."

Il frappa sourdement contre la porte derrière lui qui s'ouvrit violemment.

"L'es là d'dans. Vous pourrez point faire grand chose pour lui."

Il posa son verre décemment crasseux et leva une planche donnant l'accès à derrière le comptoir.

"C'est deux consommations minimeum. Si vous avez pas d'quoi payer, z'êtes dans la merde."

Derrière la porte gardée par Raoul le bien aimable se tenait le dénommé Lesta. Il était dans une pièce sombre et fraiche où le plus grand trésor de l'île reposait : d'énormes fûts d'alcools dormaient paisiblement dans l'attente d'être percés. Lesta respirait à peine, n'avait plus assez de souffle pour parler. A peine eut-il eu la force d'ouvrir ses yeux malheureux. C'était tout ce qu'il pouvait mouvoir. Il était englué dans une espèce de mucosité gluante et visqueuse, jaune nasse. Cette morve collante le recouvrait de la tête au pieds, et tapissait le mur contre lequel il reposait. Autant le considérer comme mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Mer 9 Juin - 16:24

A la répartie pour le moins vulgaire de Raoul l’œil de Dakota tiqua mais elle se contint de l’envoyer bouler dans un admirable effort. Quant à sa remarque sur sa taille elle préféra l’ignorer, c’était tout juste bon à faire rire son tas de poivrots et elle ne s’abaisserait pas à protester devant des remarques aussi machistes. La suite compensait par contre bien l’insulte car il leur désigna avec une étrange facilité l’endroit où se trouvait Lesta.

Mais il fallait bien qu’ils se heurtent à un problème et ils ne mirent pas longtemps à mettre le doigt dessus : il fallait payer pour passer. La bonne blague, leurs sacs étaient pleins de bric à brac mais rien qui ressemblait de près ou de loin à de l’argent. D’ailleurs qu’elle était la monnaie dans ce monde ci ?

Dans tous les cas ils n’allaient pas abandonner maintenant. Trouver de l’argent ne devait pas être bien dur dans ce bouge empli d’ivrognes à la frontière du coma éthylique, il suffirait de faire quelques poches pour régler leur problème à condition que le tenancier ne cri pas au vol en les voyant faire. La blondinette détailla l’homme qui avait l’air d’avoir la profondeur d’un évier. Bof, tant que l’argent venait jusqu’à lui son origine l’importait probablement peu. Il ne restait plus qu’à se mettre au boulot !

Elle se détourna du barman pour jeter un œil à la salle juste au moment où Alexander désertait la place. Il faisait quoi au juste ce tir au flanc ? Il sortait se fumer une clope en attendant qu’ils fassent le boulot à sa place ? S’il pensait que ça se passerait comme ça il se mettait le doigt dans l’œil et jusqu’au coude. La gamine ravala son agacement grandissant et se dirigea vers un homme affalé sur une table et qui ronflait à vous en exploser les tympans. Il était rond comme une barrique et la quantité de bouteilles sur la table assurait presque l’enfant de l’impossibilité de son réveil.

*Quand faut y aller…*

Dak’ inspira profondément avant de glisser ses doigts maigres dans la poche de l’homme, grimaçant au contact d’une substance visqueuse qu’elle ne préféra pas identifier. A force de tâtonner elle finit par rencontrer le contact du cuir et attrapa l’objet qu’elle tira de la veste de l’homme avec lenteur. C’était une bourse assez rondelette probablement suffisante à satisfaire le mastodonte qui jouait les videurs derrière son comptoir.

Elle s’essuya frénétiquement la main sur l’homme endormi avant de repartir vers Raoul, posa la bourse sur la table en lâchant avec un air indifférent et une pointe de suffisance :

- Ça ira avec ça je suppose ? Maintenant excusez nous mais on a du travail devant nous.

Elle se glissa dans le passage libéré par la planche et pénétra dans l’arrière salle où étaient entassés futs et tonneaux pleins à craquer d’alcool. Il devait y avoir ici de quoi saouler un régiment mais ce n’était pas tout. Mais ce qui attirait le regard en pénétrant dans cette pièce sombre n’était pas cette imposante réserve mais le corps d’un homme empêtré dans une substance gluante qui faisait penser ni plus ni moins à de la morve. Lesta, car ce devait être lui, respirait à peine. Il rendrait probablement l’âme sous peu… mais qu’est-ce qui avait bien pu le mettre dans un état pareil ?!

La blondinette jeta des regards inquiets aux alentours avant de s’approcher précautionneusement de celui qu’ils avaient si ardemment recherché. Elle posa un genoux à terre et frôla la substance qui l’entourait du doigt avant de frissonner de dégoût. C’était vraiment répugnant.

Répugnant, mais une bonne occasion de récolter des extraits de rêve non ? Ils auraient pu se contenter de ramener des cailloux ou de l’eau du lac sans aucun intérêt scientifique, mais ça c’était du lourd. Il aurait fallut être stupide pour ne pas sortir son matériel et l’enfant était loin de l’être. Elle sortit donc sans aucun état d’âme de son sac à dos une de ses tiges cotonnées qu’elle enduisit généreuse de la substance jaunâtre et collante avant de le glisser dans un étui et de ranger le tout.

Restait maintenant le problème de la clé du phare. Empêtré là-dedans il était impossible de faire les poches du gardien. Enfin à moins que…

La blondinette s’empara de la machette qu’ils avaient en commun et entreprit de découper l’enveloppe tant bien que mal pour libérer l’homme. Une fois fait elle essuya l’arme avec un torchon qui trainait non sans afficher la grimace de rigueur, et se pencha vers le mourant pour lui faire les poches. Pas de pitié pour les croissants. Après tout il allait bientôt rendre l’âme alors il ne lui tiendrait pas rigueur pour si peu. Le jeu en valu la chandelle car elle ne mit pas longtemps avant de trouver une lourde clef métallique qu’elle glissa dans sa poche avec un sourire sans joie. Au moins maintenant ils pouvaient avancer !

- Bon, en route pour le phare alors...

Puis se tournant vers le corps à l'agonie :

- Oh. Et merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonh Matrevis
avatar

Trouble bipolaire IV: dépression sur fond de tempérament hyperthymique

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 307
XP : 134

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 300 rubz

MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   Sam 12 Juin - 16:07

Et bien ils étaient tous aimables par ici. Jonh ne dit rien pour autant mais il n'en pensait pas moins. En plus il fallait payer pour passer. Mais c'était quoi ce monde ? Il regarda Dakota partir faire un tour dans la salle et revenir quelques minutes plus tard une bourse dans la main. C'était mal de voler, certes mais de toute façon ce pays n'existait pas...
Le jeune homme suivit la jeune blondinette dans la pièce où se trouvait leur homme, du moins ce qu'il en restait. Le pauvre était englué dans ce qui ressemblait à de la morve. Très appétissant, heureusement que Jonh avait un estomac accroché. Il n'y avait plus qu'à récupérer la clé parmi cet horreur. Le jeune homme regarda autour de lui pour trouver de quoi faire mais Dakota fut plus rapide que lui et cette dernière s'empressa de trancher à l'aide d'une petite hache la morve. Elle trouva la clé et avant de partir remercia le presque macchabée.
Bon ils avaient la clé il fallait maintenant aller au phare.
Jonh avait envie de dire quelque chose à Dakota pour la remercier enfin un truc dans le genre..." Bien joué ? " , " je suis fier de toi ? " non ça faisait trop larbin...
Finalement le jeune homme abandonna de dire un truc et se contenta de lui faire un sourire, sans aucune arrière pensé , et sortit de la pièce pour passer de l'autre côté du bar.
Jonh sortit du bâtiment où attendait Alexandre, qui était parti pour x raison et Dean trop jeune pour entrer dans un bar.

- Bon, retournons à la grande porte

Joignant le geste à la parole, le jeune homme retourna sur ses pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Job : Explorateur !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Job : Explorateur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Chimérique :: Techyo-